2 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 5 (2 votes, average: 5,00 out of 5, rated)
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Voyage au Sri Lanka – Mon itinéraire de 3 semaines

Mis à jour le 4/02/2019 | Sri Lanka | 0 commentaires

Le Sri Lanka (autrefois Ceylan) est une île située au sud de l’Inde et surnommée la « Perle de l’Océan Indien ». Voici un joli surnom qui donne envie d’aller faire du tourisme et visiter le Sri Lanka, non? Pour ma part, j’ai fait deux voyages au Sri Lanka: une première fois en hiver, au mois de février, et une deuxième fois en été, au mois d’août. Hé oui, le pays m’avait tellement plu que j’avais envie de continuer à l’explorer et le faire découvrir à Olivier! Si je devais résumer mon expérience dans ce pays, je dirais que j’ai été impressionnée par la beauté et la variété des paysages et charmée par la facilité à voyager au Sri Lanka. Les habitants sont d’une manière générale vraiment sympathiques et aidants (pour ceux qui souhaiteraient comparer avec l’Inde, l’état d’esprit avec les touristes est proche de l’Inde du sud et n’a rien à voir avec l’Inde du nord! Plus d’infos sur mon ressenti Inde du nord et du sud ici)

Météo au Sri Lanka – Quand partir?

La météo au Sri Lanka est assez complexe mais présente un grand avantage: c’est quasiment tout le temps le moment de partir au Sri Lanka! Je m’explique: le pays est sujet à un climat tropical humide mais, malgré la petite taille de l’île, ses différentes régions ne sont pas touchées par la mousson au même moment. C’est une super bonne nouvelle car, que vous décidiez d’aller en décembre ou en août au Sri Lanka, vous trouverez toujours des régions où la météo est clémente! Il fait toujours beau quelque part au Sri Lanka 🙂  Alors, concrètement, quand partir au Sri Lanka? Voici toutes les infos que j’ai pu rassembler (issues de lectures, expériences sur place et discussions avec les locaux)

  • si vous souhaitez visiter le sud et l’ouest de l’île, privilégiez les mois d’hiver, de novembre à mars (pendant ce temps là, la « Petite Mousson » s’abat sur l’est du pays)
  • si vous souhaitez visiter l’est de l’île, privilégiez les mois d’été, d’avril à septembre (pendant ce temps là, la « Grande Mousson » s’abat sur le sud de l’île). D’une manière générale, l’est est plus sec que l’ouest si on compare les précipitations annuelles: la mousson y est moins forte, d’où le fait qu’elle soit appelée petite mousson.
  • pour le nord, on lit parfois des choses variées: cela s’approcherait du climat de l’est, mais des locaux m’ont dit que la météo était globalement favorable toute l’année à part aux mois d’octobre et de novembre. J’y étais en février et ai eu une météo parfaite!
  • pour le centre du Sri Lanka, cela dépend des coins. En gros, au « nord du centre »(disons le triangle culturel sauf Kandy, c’est à dire jusqu’à Dambulla environ), on est plutôt sur la météo du nord du pays (autant dire que cela devrait globalement aller toute l’année) tandis qu’au « sud du centre » (Kandy et les montagnes du centre du Sri Lanka), on est plutôt proche de la météo du sud du pays (plutôt à éviter en été).
  • le mois d’octobre est à déconseiller pour voyager au Sri Lanka, c’est vraiment le mois où cela risque de n’être pas terrible partout.

Que faire au Sri Lanka?

Il y a plein de choses à faire et à voir au Sri Lanka! J’y suis allée au total plus d’un mois sur mes deux voyages et aimerais encore y retourner bien des fois pour continuer à voyager dans ce superbe pays! Parmi les choses que j’ai adorées, j’ai été frappée par la diversité des paysages du Sri Lanka. Tant de variété sur une île qui n’est pourtant pas immense, voilà (notamment) ce qui en fait un pays agréable à visiter! Avant de vous donner mon itinéraire, laissez-moi vous expliquer dans les grandes lignes ce que vous verrez au Sri Lanka en fonction des coins où vous irez

  • Triangle culturel (au « centre nord »): Anuradhapura, Polonnaruwa et Kandy, avec en son centre Sigiriya et Dambulla. On trouve dans cette partie du pays des sites d’importance culturelle majeures classés au Patrimone Mondial de l’UNESCO. Totalement incontournable, à voir absolument même si vous n’êtes pas forcément obligé de tous les faire!
  • Kandy et les montagnes du centre: le trajet de Kandy à Ella est mythique et c’est là que vous trouverez les célèbres plantations de thé du Sri Lanka (Nuwara Eliya par exemple). Il y a aussi de belles randonnées à y faire. C’est une région que j’aurais aimé davantage explorer!
  • Est de l’île: la côte est, et notamment Trincomalee et Batticaloa, est peu touristique. On y trouve des plages de rêve et une certaine douceur de vivre. Coup de coeur!
  • Jaffna, au nord: Jaffna, c’est vraiment le Sri Lanka en dehors des sentiers battus. Il y a très peu de touristes, l’atmosphère est super authentique.
  • Sud et ouest du Sri Lanka: c’est le coin le plus touristique, qui possède apparemment de très belles plages. Je dis apparemment car je n’y suis allée que très vite en février, à Mirissa pour observer des baleines. J’ai ensuite fait le choix de ne pas y retourner car j’avais envie de découvrir des zones moins touristiques et que la météo ne s’y prêtait de toutes façons pas lorsque j’y suis allée en août.
  • Les parcs nationaux: impossible de venir au Sri Lanka sans visiter ses parcs nationaux et faire un safari pour aller voir des éléphants! Il y en a de nombreux, répartis dans tout le pays.

vue-laurene-sigiriya

Itinéraire de 3 semaines au Sri Lanka

Voici l’itinéraire que je vous recommande de faire si vous partez 3 semaines au mois d’août au Sri Lanka. Ce n’est pas exactement l’itinéraire que j’ai fait lors de mon voyage car je l’ai ajusté en fonction de deux éléments. J’y ai ajouté les coins que j’avais déjà visités en février, que j’avais adorés et qui sont faisables en août et j’ai enlevé certaines petites choses que je n’avais pas trouvées idéales après coup (nous étions restés trop longtemps sous la pluie de Kandy). En synthèse, je vous l’ai retravaillé pour qu’il soit mieux tout en restant optimal pour les mois d’été 😉

Etat d’esprit

L’itinéraire est globalement autour de deux axes:

  • la découverte d’incontournable comme les sites du triangle culturel du Sri Lanka et un parc national
  • l’envie de sortir des coins les plus touristiques (sud et ouest) pour aller à la découverte du nord et de l’est du pays (Jaffna, Trincomalee et Batticaloa).

Pour le rythme, nous avons choisi de faire un circuit au Sri Lanka mêlant détente et visites et surtout de prendre notre temps en restant en général 4 nuits dans chaque endroit (avec quelques exceptions). J’ai trouvé ce rythme agréable: il nous a permis de voir plein de choses tout en n’ayant pas l’impression de courir, c’était parfait! Nous n’avions ainsi pas la fatigue générée par le fait de changer de logement trop souvent et prévoyions des journées pas trop chargées, ce qui nous permettait d’ajuster le programme en fonction de nos envies du moment et/ou de profiter des piscine de nos hôtels pour nous baigner et bouquiner!

piscine-jetwing-lake

En fonction des saisons

Cet itinéraire est adapté à un voyage au Sri Lanka en été (août pour ma part). Si vous choisissez de partir en hiver, vous pouvez globalement garder cet itinéraire mais remplacer les journées à l’est du pays (Trincomalee et Batticaloa) par des journées au sud, à l’ouest ou dans les montagnes du centre de l’île. Dans ce cas, je vous conseille vraiment de trajet en train de Kandy à Nuwara Eliya, qui est magnifique, et éventuellement d’aller observer les baleines dans le sud.

Si vous vous demandez si vous pouvez tout de même tenter d’aller dans les montagnes du centre du Sri Lanka en août, je pense qu’il vaut mieux être un peu flexible sur votre itinéraire et attendre de voir la météo sur place. De notre côté, nous avions au départ prévu une randonnée dans les Knuckles Mountains mais avons du renoncer du fait de la météo.

Itinéraire jour après jour

Cliquez directement sur les liens dans l’itinéraire pour lire l’article sur la destination qui vous intéresse ou cliquez ici pour voir tous les articles écrits sur le Sri Lanka sur le blog. Il y a de la lecture 😉 

Jour 1 – Vol vers Colombo

Jour 2 – Arrivée à Colombo – Repos, petite balade au bord de la mer et nuit au Havelock Place Bungalow à Colombo (super adresse!)

Jour 3 – Journée à Colombo – Train de nuit pour Jaffna

Jours 4 et 5Visite de Jaffna 

Jour 6 – Trajet Jaffna – Trincomalee (je n’ai pas fait ce trajet, mais apparemment c’est faisable en train de Jaffna Vavuniya puis en bus jusqu’à Trinco ou même entièrement en bus. Dans tous les cas, cela risque de faire 6/7h de trajet donc j’ai compté une journée).

Jours 7, 8 et 9Visite de Trincomalee, farniente à Uppuveli et Nilaveli

Jour 10 – Trajet de Trincomalee à Batticaloa (3h environ en bus)

Jours 11, 12 et 13Visite de Batticaloa

Jour 14 – Trajet de Batticaloa à Sigiriya tôt le matin (en bus mais il est aussi possible de le faire en train. Il y avait des grèves lorsque nous y étions et les trains ne fonctionnaient pas!) puis safari dans le Parc national de Kaudulla – Nuit à Sigiriya, notre base pour aller explorer les environs les jours suivants.

Jour 15Visite de Polonnaruwa, site classé à l’UNESCO (à la journée au départ de Sigiriya, notre base)

Jour 16Visite de Dambulla avec son Temple d’Or classé à l’UNESCO (à la journée au départ de Sigiriya, notre base)

Jour 17 Rocher du Lion de Sigiriya le matin (aussi classé à l’UNESCO!) et Rocher de Pidurangala en fin d’après-midi.

Jour 18 – Trajet de Dambulla à Kandy (en bus, environ 2h/2h30) puis visite de Kandy

Jour 19Visite de Kandy (et encore un site UNESCO!)

Jour 20 – Trajet de Kandy à Colombo en train (environ 2h30 mais parfois plus long selon les trains) et nuit au Movenpick de Colombo (la piscine sur le toit est dingue!).

Jour 21 – Vol depuis Colombo

Jour 22 – Arrivée en France

Voyage au Sri Lanka – Infos pratiques

Transports au Sri Lanka

Louer une voiture avec chauffeur ou se déplacer en transports en commun?

La solution la plus courante pour se déplacer au Sri Lanka est de louer une voiture avec chauffeur. C’est ce que j’ai fait lors de mon premier voyage et c’est clairement une bonne solution, cela permet d’aller aisément d’un point à l’autre du pays. Attention simplement aux distances, ne raisonnez pas comme en France! Les routes sont souvent étroites, parfois sinueuses, encombrées, en travaux et la vitesse est donc très limitée. Les trajets peuvent rapidement être bien longs si vous n’en avez pas tenu compte.

Malgré la facilité de la voiture, j’avoue avoir eu la sensation lors de ce séjour qu’il me manquait quelque chose: j’ai du mal avec le fait de voir le pays depuis la fenêtre d’une voiture la majorité du temps. N’y voyez là rien de méprisant, je ne suis pas du tout en train de dire que cette solution est mauvaise ou qu’elle fait de vous un « mauvais voyageur », absolument pas. Louer une voiture avec chauffeur est une solution pratique qui a plein d’avantages. Je le referai d’ailleurs certainement dans d’autres pays.

gare-routiere-sri-lanka

J’exprime simplement ce que j’ai ressenti après 10 jours de voiture avec chauffeur: il me manquait le contact avec la population locale, le fait de parfois galérer un peu pour trouver le bon bus ou train, de me faire aider gentiment par quelqu’un, d’échanger des sourires, de partager une minuscule place avec quelqu’un, de me dire que les chauffeurs roulent vraiment comme des cinglés, de sauter dans un bus qui ne prend pas vraiment la peine de s’arrêter, de pouvoir observer les habitudes des habitants… Bref, j’avais l’impression en voiture que l’on avait mis un écran entre le pays et moi. Et cette sensation n’était pas du tout agréable!

ambiance-train-sri-lanka

En plus, je trouve que le fait de se déplacer en transports en commun présente pas mal d’autres avantages. Tout d’abord, il force à ralentir. Non pas que l’on aille beaucoup plus lentement qu’en voiture (enfin cela dépend des routes, parfois oui mais parfois non tant les routes du Sri Lanka sont parfois difficiles), mais c’est un autre état d’esprit. On a moins tendance à prévoir de faire trop de choses car chaque trajet nécessite d’y réfléchir un peu, ce qui n’est pas plus mal! Ensuite, les transports en commun sont moins polluants et entraînent moins de soucis de circulation sur les petites routes. Dernier point, et pas des moindres, forcément: le prix des transports en commun est dérisoire et permet de baisser considérablement le budget de votre voyage au Sri Lanka. Pour vous donner une idée des tarifs, un aller en train de nuit 3e classe de Colombo à Trincomalee nous a coûté 1,70€ par personne! Sur des trajets en bus de plusieurs heures, on était à environ 1€ par personne. Vous la voyez, la belle économie? 😉

laurene-train-sri-lanka

Train, bus taxi et tuk-tuk au Sri Lanka

Si je suis si enthousiaste à propos des transports en commun au Sri Lanka, c’est aussi que je les ai trouvés étonnamment faciles à utiliser.

Trains

Il est possible de consulter les horaires des trains au Sri Lanka sur le site de la compagnie de chemins de fer, ce qui est super pratique pour organiser son voyage. Les trains ne peuvent en revanche pas être réservés depuis la France, à moins de passer par des agences. Je n’ai pas testé mais cela peut valoir le coup car la commission facturée ne devrait pas être énorme vu le prix des billets de train, et d’expérience les trains sont facilement complets si vous tentez de les réserver une fois sur place! Au mois d’août, nous avons toujours fini par trouver un train mais pas toujours à l’heure ni avec le confort que nous voulions. Plein d’infos sur les trains au Sri Lanka sur ce site.

Nous avons été surpris par le confort des trains. Prenant un train de nuit et n’ayant pu acheter qu’un billet de 3e classe avec siège inclinable, nous nous attendions à ce que l’expérience soit vraiment inconfortable. Au final, c’était très correct. Outre le fait qu’il soit quasi impossible pour moi de dormir sur un siège inclinable (avion y compris), il n’y avait rien à redire: sièges corrects, ventilateur, places attribuées… Une bonne surprise!

Bus

Pas toujours facile de comprendre à l’avance combien il y aura de bus par jour et quels seront les horaires, mais une fois sur place c’est franchement simple! Il suffit d’aller à la gare routière et de demander. Les Sri Lankais sont vraiment aidants et essaieront toujours de vous filer un coup de main, je dois dire que nous avons été assez bluffés. Ceci est valable aussi lorsque vous attendez un bus en bord de route au milieu de nulle part (en vous demandant si vraiment vous auriez du faire confiance à la personne qui vous a indiqué cet endroit comme arrêt!). Les personne attendant avec vous ou de passage demanderont toujours où vous allez pour être sûr d’arrêter le bon bus pour vous: juste trop sympa!

bus-sri-lanka

Pas besoin de réserver les tickets (d’ailleurs ce n’est pas possible), on monte et on paie directement au vendeur se trouvant dans le bus (il y a toujours un chauffeur et un vendeur), qui sont toujours honnêtes sur les prix. Ensuite, on s’assoit où on peut et en route pour l’aventure 😉 Quand je dis aventure, c’est en partie vrai car les chauffeurs de bus au Sri Lanka roulent vraiment très vite. Il y a beau avoir régulièrement de grands posters ou statues de divinités accrochées, on ne peut s’empêcher de penser qu’il se pourrait qu’il y ait un loupé à un moment donné. Si cela vous stresse, éviter de monter devant et de regarder le chauffeur et la route. Les chauffeurs sont généralement en train de mâcher du betel frénétiquement, pas sûre que ce soit vraiment rassurant. Mais c’est une expérience rien que pour l’ambiance à l’intérieur!

Tuk-tuk et taxis

Lorsque vous circulez en transports en commun, il y a de fortes chances que vous deviez faire les derniers kilomètres en tuk-tuk. C’est pour moi une grande réjouissance, j’adore monter en tuk-tuk!! Comme un peu partout, il faudra négocier le prix. Les tarifs annoncés au départ sont parfois très corrects, parfois démesurés, en fonction de là où vous vous trouvez. Se renseigner sur Google Map pour avoir une idée du nombre de kilomètres à parcourir aide à avoir une idée du prix correct. À Colombo, je vous conseille vraiment de télécharger l’app Pick Me, le Uber du Tuk-tuk! Cliquez ici pour Itunes et ici pour GooglePlay (il faut avoir une carte sim locale je crois mais j’en prends toujours une). Le tarif est fixé à l’avance et vous êtes ainsi sûrs de payer le prix normal (en cash par contre, pas comme Uber), ce qui n’empêche pas d’arrondir au dessus quand on a un chauffeur sympa!

tuk-tuk-sri-lanka

Le taxi est aussi une possibilité. Nous l’avons pris pour aller de l’aéroport à Colombo le premier jour (et avons pris un tuk tuk pour le retour, mais ne le faites que si vous avez vraiment le temps! Nous c’était pour le fun). Il suffit en arrivant d’aller au comptoir de taxi et vous paierez un prix fixe pour le trajet jusqu’à Colombo, plus un supplément si vous souhaitez emprunter la voie express, ce que je vous conseille (1,50€ pour gagner 30 minutes, cela vaut le coup quand on est crevé à l’arrivée!).

Budget

La monnaie est la Roupie sri lankaise. Il est aisé de trouver des distributeurs dans les villes.

Le coût de la vie est globalement très bas, à l’exception des hôtels qui sont étonnamment chers si l’on compare au reste des dépenses. Il n’y a pas énormément d’hôtels au Sri Lanka et les tarifs sont parfois un peu excessifs (en fonction du lieu et de la saison). Je conseille de s’y prendre en avance pour les réserver sous peine de voir les meilleurs rapports qualité-prix vous filer sous le nez 😉

Visa

Bonne nouvelle, il n’y a pas besoin de visa pour voyager au Sri Lanka pour les ressortissants français qui souhaitent rester moins de 30 jours! Il faut tout de même demander un ETA par personne, qui est obligatoire à l’arrivée à l’aéroport. C’est très facile à faire en ligne sur le site web officiel. Cela coûte 35$ et, même s’il vaut toujours mieux faire ce genre de démarche en avance, je l’ai à chaque fois obtenu quelques minutes plus tard.

Pour plus d’infos, consultez l’article très complet de mon copain Julien sur le sujet.

Assurance

Je prends toujours une assurance lorsque je vais dans des pays hors Europe. Comme toujours, j’ai souscrit l’assurance Cap Assistance 24/24 de Chapka Assurances. Je n’ai jamais eu à m’en servir (croisons les doigts pour que cela continue!) mais ils ont bonne réputation et les tarifs sont compétitifs.

En souscrivant une assurance via ce lien, vous bénéficiez de 5% de réduction sur votre assurance Cap Assistance et me permettez de recevoir une petite commission… Vous m’aidez ainsi à continuer ce blog tout en bénéficiant d’une réduction! 🙂

Vaccins et santé

Bonne nouvelle, il n’y a plus de paludisme au Sri Lanka! Pour voir les vaccins ou mesures de prévention recommandées, rendez-vous sur le site de l’Institut Pasteur.

Sécurité

Le Sri Lanka est globalement sûr au moment où j’écris ces lignes. Nous nous y sommes sentis très bien. Attention à la circulation quand même, ils ont tendance à rouler comme des dingues (surtout les bus). Il y a encore parfois quelques tensions au nord et à l’est, le mieux est toujours de consulter le site du Ministère des Affaires Etrangères avant le départ.

Nourriture

Bonne nouvelle, vous allez bien manger! Cela manque parfois un peu de variété (beaucoup de rice and curry, mais heureusement il y a mille et une recettes de curry!). C’est globalement épicé mais rien de terrible si vous demandez spécifiquement des plats pas trop épicés. N’hésitez pas aussi à demander les jus sans sucres, ils ont tendance à en ajouter une sacrée dose dans les jus de fruits pressés…  Si vous êtes végétarien ou vegan, bonne nouvelle, cela devrait être facile! 🙂 Pour plus d’infos, vous pouvez lire mon article sur la nourriture au Sri Lanka.

rice-and-curry-sri-lanka

Vêtements

Il est aisé de s’habiller. Pas de vraies contraintes particulières à part de se couvrir les genoux et épaules dans les temples. Ensuite, cela dépend pas mal des endroits: dans des lieux où il y a encore peu de touristes, il peut être judicieux de se baigner avec un t-shirt pour ne pas choquer par exemple.

Privilégiez des vêtements légers, il fait vite très chaud!

Carte SIM locale

Je vous conseille le réseau Dialog, qui m’a été recommandé par des Sri Lankais comme ayant la meilleure couverture réseau et qui a des offres de cartes prépayées adaptées aux touristes (avec beaucoup de data) pour un prix très abordable (6€ pour 9 Giga et un certain volume d’appels). Il est très facile de les recharger dans n’importe quelle petite boutique.

boutique-sri-lanka

Guides

Je n’ai pas comparé tous les guides sur le Sri Lanka, mais voici ceux que j’ai bien aimés:

Mon assureur: Chapka

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This