Safari au Kaudulla National Park au Sri Lanka

Mise Ă  jour le 18/03/2024
safari-elephants-sri-lanka

Un safari au Sri Lanka, pour aller voir des Ă©lĂ©phants : un rĂȘve pour beaucoup, non ? C’était en tout cas l’un des miens et je n’ai pas Ă©tĂ© déçue ! C’était mon tout premier safari et j’ai vĂ©cu un vrai moment d’émotion lorsque j’ai pu voir ces Ă©normes pachydermes en libertĂ© pour la premiĂšre fois. Ils sont tellement majestueux ! Ces animaux dĂ©gagent une force tranquille et paisible : j’ai adorĂ© passer du temps Ă  les admirer.

LaurĂšne Philippot
LaurĂšne
LaurĂšne est la crĂ©atrice du blog, oĂč elle partage ses dĂ©couvertes depuis 2011. City break, voyages Ă  vĂ©lo, randonnĂ©es... Elle a toujours de nouvelles idĂ©es d'escapades!

Je suis allĂ©e deux fois dans le Parc national de Kaudulla (qui peut s’Ă©crire aussi Kawdulla), un parc aisĂ©ment accessible depuis Polonnaruwa (grande ville la plus proche), Minneriya, Sigiriya, Habarana ou Dambulla. Une fois au mois de fĂ©vrier (saison humide, mais j’ai eu du beau temps !) lors de mon premier voyage au Sri Lanka et une fois au mois d’aoĂ»t (saison sĂšche), lorsque je suis retournĂ©e au Sri Lanka suite Ă  mon coup de cƓur pour le pays quelques mois auparavant ! Et comme j’y retournais avec mon mari qui n’était pas lĂ  lors du premier voyage et que notre itinĂ©raire nous conduisait dans ce coin-lĂ  pour diffĂ©rentes raisons (mĂ©tĂ©o Ă  cette saison et variĂ©tĂ© des choses Ă  faire, puisque situĂ© en plein dans le triangle culturel!)
 HĂ© bien je suis retournĂ©e Ă  Kaudulla et ai Ă©tĂ© une nouvelle fois Ă©merveillĂ©e ! Je vous raconte?

OĂč voir des Ă©lĂ©phants au Sri Lanka? Dans les Parcs nationaux!

Petit rappel prĂ©alable car je sais que tout le monde n’en a pas forcĂ©ment conscience: ne faites jamais de balades Ă  dos d’élĂ©phants ! Cela peut sembler tentant comme ça et l’on vous le proposera certainement au Sri Lanka ou ailleurs (encore que je l’aie peu vu au Sri Lanka, les mentalitĂ©s changent peu Ă  peu !). Les Ă©lĂ©phants sont dressĂ©s dans des conditions assez horribles : des mĂ©thodes trĂšs violentes sont utilisĂ©es et les Ă©lĂ©phants finissent mutilĂ©s et « dressĂ©s » car simplement rĂ©signĂ©s Ă  leur triste sort. DĂ©cider de faire un tour Ă  dos d’élĂ©phant, c’est encourager ce genre de pratiques
 Et ne vous dites pas non plus « oh mais de toutes façons le mal est fait pour cet Ă©lĂ©phant lĂ , alors je peux bien monter dessus quand mĂȘme » (oui, j’ai dĂ©jĂ  entendu ce raisonnement !) : vous contribuez dans tous les cas Ă  crĂ©er une demande pour ce type d’activitĂ©s, demande que les locaux voudront satisfaire en continuant Ă  dresser (violemment) les Ă©lĂ©phants


Si vous avez envie de voir des Ă©lĂ©phants (et vous avez bien raison, car c’est un bel animal !), allez les observer dans leur environnement naturel ! C’est plutĂŽt ce genre d’initiative qu’il faut soutenir, non ? Le Sri Lanka compte de trĂšs nombreux parcs nationaux rĂ©partis sur toute l’üle. Je suis pour ma part allĂ©e dans celui de Kaudulla, dont je vais vous parler, mais il y a aussi par exemple le parc d’Udawalawe dans le sud de l’Ăźle, qui est trĂšs connu.

On peut aussi bien sĂ»r s’interroger sur le fait d’avoir plein de jeeps autour des Ă©lĂ©phants plusieurs heures par jour : n’est ce pas gĂȘnant Ă©galement ? De mon cĂŽtĂ©, je pense que c’est un bon compromis Ă  condition que les voitures respectent les rĂšgles de distance, etc. D’aprĂšs ce que j’ai vu, c’est globalement le cas mĂȘme si certains ont des comportements limite (mais ce n’est vraiment pas la majoritĂ© et il y a des contrĂŽles).

Il me semble que le tourisme et les rĂ©serves sont plutĂŽt une belle chance pour sauver ces animaux de la disparition : en crĂ©ant une certaine Ă©conomie autour d’eux tout en les respectant (ce qui est le cas dans les parcs nationaux et non lorsque l’on grimpe dessus !), on s’assure ainsi de la prĂ©servation de l’espĂšce
 De plus, les tarifs d’entrĂ©e semblent peut-ĂȘtre chers, mais si cela peut aider Ă  conserver le parc et Ă  avoir davantage de personnel qui veille au respect des rĂšgles, je suis ravie de donner cet argent !

Minneriya national park ou Kaudulla national park ?

Le parc national de Minneriya est largement plus connu que celui de Kaudulla. Pourtant, ils sont situĂ©s exactement dans le mĂȘme coin, dans la rĂ©gion centre nord du Sri Lanka. Ces deux parcs nationaux sont en fait tellement proches qu’ils sont reliĂ©s et que les animaux passent ainsi aisĂ©ment de l’un Ă  l’autre. Kaudulla Ă©tait auparavant l’un des seize rĂ©servoirs d’irrigation fondĂ©s par le roi Mahasen.Le parc national de Kaudulla a ensuite Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour servir de passage entre le parc national de Minneriya, celui de Wasgomuwa (au sud) et de Somawathiya (Ă  l’est). Ainsi, les Ă©lĂ©phants se dĂ©placent Ă  leur guise dans tous ces diffĂ©rents espaces !

J’ai vu que certains guides indiquaient les meilleurs mois pour aller Ă  l’un ou l’autre, mais c’est une information peu pertinente d’aprĂšs mon expĂ©rience et ce que j’ai pu entendre des locaux. Les Ă©lĂ©phants peuvent ĂȘtre dans l’un ou l’autre des parcs aux diffĂ©rentes saisons (ou les deux, ils ne sont pas forcĂ©ment tous au mĂȘme endroit !) et le mieux est d’écouter ce que les locaux vous diront une fois sur place. A certaines pĂ©riodes, ils vous conseilleront plutĂŽt l’un ou l’autre car ils savent oĂč sont les Ă©lĂ©phants : fiez-vous Ă  ce qu’ils disent et ne vous inquiĂ©tez pas, c’est aussi dans leur intĂ©rĂȘt que vous voyiez des Ă©lĂ©phants et repartiez satisfait !

D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, le parc national de Kaudulla est moins connu et a donc moins de visiteurs : on y est nettement plus au calme, d’aprĂšs ce que des locaux ont pu me dire les deux fois oĂč j’étais dans le coin. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai visitĂ© deux fois Kaudulla et non Minneriya. D’une part, parce qu’il y avait apparemment davantage d’élĂ©phants Ă  Kaudulla lorsque j’y Ă©tais (en fĂ©vrier puis en aoĂ»t, durant la saison humide et la saison sĂšche, donc), mais aussi parce que Minneriya m’a Ă©tĂ© fortement dĂ©conseillĂ©e du fait de la foule. En plus, l’entrĂ©e dans le parc est beaucoup moins chĂšre Ă  Kaudulla (je n’ai pas le chiffre exact mais plus ou moins du simple au double). Cela fait pas mal de bonnes raisons d’opter pour Kaudulla, non ?

Safari dans le Parc national de Kaudulla – Mon avis

Je vous le disais plus haut, j’ai fait deux safaris Ă  Kaudulla : au mois de fĂ©vrier et au mois d’aoĂ»t. Dans les deux cas, j’en suis repartie enchantĂ©e du spectacle auquel j’avais eu la chance d’assister !

Il est facile de trouver une jeep et un chauffeur pour vous emmener faire un safari. Votre hĂŽtel en proposera certainement, mais aussi des gens que vous rencontrerez dans le coin, etc
 Bien sĂ»r, vous pouvez aussi rĂ©server en avance. Vous pouvez comparer un peu les prix mais ce sont en gĂ©nĂ©ral plus ou moins tous les mĂȘmes. 

Comptez une demi-journĂ©e pour aller faire un safari. Entre le moment oĂč vous partez de votre hĂŽtel pour faire le trajet (on vous propose toujours de venir vous chercher Ă  l’hĂŽtel, ce qui est bien pratique), celui oĂč vous entrez sur le chemin du parc, la queue pour acheter les billets (oĂč vous allez vous demander ce que vous faites lĂ  vu le nombre de jeeps au mĂštre carrĂ©, mais je vous rassure cela va mieux aprĂšs !), les 2h environ d’observation des animaux et le retour, cela prend un peu de temps mais cela vaut largement le coup.

Une fois entrĂ© dans le parc national de Kaudulla, l’aventure commence ! On sillonne les chemins, tantĂŽt assis, tantĂŽt installĂ© debout Ă  l’arriĂšre de la jeep (les chauffeurs ouvrent les bĂąches de toit), chahutĂ©s par les orniĂšres rencontrĂ©es en cours de route. PlutĂŽt amusant, sauf bien sĂ»r si vous avez des problĂšmes de dos !

Le parc en lui-mĂȘme est superbe: d’immenses plaines, de grandes Ă©tendues d’eau, de la forĂȘt
 Il y a en tout 6 900 hectares ! De quoi faire un bel habitat pour les nombreux habitants de Kaudulla. Il n’y a en effet pas que des Ă©lĂ©phants, mais aussi mais aussi une vingtaine d’espĂšces de mammifĂšres, de reptiles et plus d’une centaine d’espĂšces d’oiseaux parmi lesquels le cerf Sambar, le cerf Axis, le chevrotain, l’ours paresseux, le sanglier, la spatule asiatique, la cigogne peinte ou mĂȘme… le lĂ©opard!

Les chauffeurs de jeep connaissent bien les coins oĂč sont les troupeaux d’élĂ©phants et vous mĂšnent Ă  diffĂ©rents endroits. A chaque fois, on s’arrĂȘte (et on coupe le moteur, ce qui fait du bien surtout lorsque par miracle tout le monde le coupe en mĂȘme temps !) et on
 profite du spectacle ! Des Ă©lĂ©phants qui mangent en coupant l’herbe avec leur trompe, certains qui jouent, d’autres qui marchent paisiblement, des mĂšres avec leurs petits
 C’est juste gĂ©nial Ă  observer ! Il faut souvent repartir un peu trop vite, car il faut laisser la place pour les suivants, mais on a tout de mĂȘme vraiment le temps de regarder ces impressionnants pachydermes.

Le safari dans le parc dure environ 2h, qui passent bien vite en compagnie des Ă©lĂ©phants ! Plus qu’à rentrer et trier les (trop) nombreuses photos d’élĂ©phants que vous aurez prises 😉 Petit conseil d’ailleurs en parlant de photo, pensez Ă  emporter un zoom si vous pouvez!

Quand faire un safari Ă  Kaudulla au Sri Lanka?

La meilleure saison est normalement la saison sĂšche, qui s’étend dans cette rĂ©gion du Sri Lanka de mars Ă  octobre. Parmi ces mois, les mois d’étĂ© (juillet-aoĂ»t-septembre) sont rĂ©putĂ©s ĂȘtre les meilleurs pour observer les Ă©lĂ©phants car c’est Ă  cette pĂ©riode qu’a lieu le « Grand rassemblement » : les Ă©lĂ©phants se rĂ©unissent autour des immenses points d’eau se trouvant dans les parcs nationaux. Ce grand rassemblement aurait lieu plutĂŽt vers aoĂ»t Ă  Minneriya et septembre Ă  Kaudulla, d’aprĂšs ce que j’ai pu lire. Dans les faits, lorsque j’étais dans le coin en aoĂ»t, les Ă©lĂ©phants Ă©taient dans les deux !

J’ai en effet peut-ĂȘtre vu davantage d’élĂ©phants au mois d’aoĂ»t, mais n’ai vraiment pas Ă©tĂ© frustrĂ©e non plus en fĂ©vrier : il y en avait dĂ©jĂ  plein Ă  observer, et trĂšs honnĂȘtement ce n’est pas la quantitĂ© qui compte. Ce n’est pas parce qu’on voit plus d’élĂ©phants qu’on est plus heureux, c’est plutĂŽt le fait d’avoir le temps de les observer qui vous donne un sourire jusqu’aux oreilles !

De plus, il y avait nettement plus de monde en aoĂ»t, ce qui a rendu l’expĂ©rience moins sereine. En fĂ©vrier, il y avait sans doute une vingtaine de jeeps en mĂȘme temps, en aoĂ»t c’était plutĂŽt une cinquantaine. Ceci entraĂźne beaucoup de bruit et des comportements des chauffeurs un peu moins respectueux Ă  mon avis : chacun cherche Ă  Ă©pater son client (c’est un peu la course au pourboire) et Ă  avoir une meilleure place que le voisin, ce qui conduit parfois Ă  s’approcher trop prĂšs des animaux. Je parle d’expĂ©rience, notre chauffeur nous a une ou deux fois fait un peu honte, et ce n’était pas Ă©vident de lui expliquer que notre but n’était pas de griller la prioritĂ© Ă  tout le monde ni de nous approcher au plus prĂšs. Point positif, le personnel du parc national veille et ne se gĂȘne pas pour rappeler les rĂšgles aux chauffeurs et prendre leur numĂ©ro de plaque. C’est juste dommage qu’ils ne soient pas plus nombreux.

Les Ă©lĂ©phants se chargent aussi de remettre les idĂ©es en place Ă  tout le monde : ils ne semblent franchement pas perturbĂ©s par la prĂ©sence de ces voitures et humains si ceux-ci restent Ă  une distance raisonnable, mais savent bien faire comprendre lorsque les jeeps sont trop prĂšs, surtout s’il s’agit d’une mĂšre avec un petit ! Et lĂ , c’est un peu panique Ă  bord mais au moins aprĂšs, tout le monde reste Ă  sa place 😉

Quelle est la meilleure heure pour voir les éléphants ?

Comme souvent pour observer les animaux, les meilleures heures semblent ĂȘtre le matin et en milieu/fin d’aprĂšs-midi (Ă  partir de 15h en gros). Vers midi, les animaux ont tendance Ă  essayer de trouver de l’ombre pour Ă©chapper aux grosses chaleurs. De mon cĂŽtĂ©, j’y suis allĂ©e Ă  chaque fois dans l’aprĂšs-midi et c’était parfait !

Ce voyage a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© dans le cadre d’une invitation par l’Office de Tourisme du Sri Lanka . Comme toujours, tous les choix Ă©ditoriaux et les opinions exprimĂ©es dans cet article me sont propres (pour ĂȘtre claire: je n’ai pas Ă©tĂ© obligĂ©e de parler des lieux et adresses dont je parle!). Cet article contient des liens d’affiliation. Si vous rĂ©servez via ces liens, je recevrai une petite commission mais vous ne paierez pas plus cher. Merci d’avance, cela m’aide Ă  continuer ce blog! 🙂