Meuse à vélo – Itinéraire entre France, Belgique et Pays-Bas!

par | Mis à jour le 22/03/2022 | Grand Est | 4 commentaires

meuse-velo-3-jours

La Meuse à vélo (Eurovélo 19) est un itinéraire cyclable de plus de 1000km traversant trois pays: la France, la Belgique et les Pays-Bas. Il relie la ville de Langres (située juste un peu au sud de la source de la Meuse, en Haute-Marne) à la Mer du Nord, en suivant de plus ou moins près la route de la Meuse, cet important fleuve européen. La Meuse à vélo traverse en France la Haute-Marne (en Champagne), les Vosges, la Meuse (en Lorraine) et les Ardennes (soit 440km en France), avant de continuer en Belgique et aux Pays-Bas.

Lors de voyages différents, j’ai déjà pu tester plusieurs sections de cet itinéraire de cyclotourisme: la partie située en Haute-Marne, celle située en Meuse et un tronçon en Belgique. En faisant ainsi, j’espère peu à peu arriver à faire l’intégralité de l’itinéraire de la Meuse à vélo, c’est un parcours que j’aime beaucoup! 

En tout cas, que l’on choisisse de faire quelques portions ou la totalité du parcours, la Meuse à vélo est un itinéraire sympa pour un voyage à vélo en France et en Europe. Je vous donne ici des idées d’itinéraires de quelques jours sur la Meuse à vélo et complèterai cet article au fur et à mesure  🙂

Meuse à vélo en Haute-Marne (2 jours)

Parcours et balisage

L’itinéraire de la Meuse à vélo en Haute-Marne ne comporte pas de piste cyclable mais emprunte des petites routes qui ne sont pas très fréquentées. Je me méfie toujours un peu quand je lis ça d’un itinéraire, car parfois la fréquentation me semble quand même trop importante, mais en l’occurrence je peux vous garantir que vous ne croiserez pas grand monde. Le fait d’être sur la même route que les voitures n’est donc vraiment pas gênant. De plus, cela signifie que vous serez toujours sur une route revêtue: il est donc possible de faire cet itinéraire en VTC (j’avais pour ma part mon fidèle vélo de randonnée VSF) mais aussi en vélo de route.

velo-haute-marne

N’ayant pas d’enfant moi-même, j’avoue que je ne me rends pas vraiment compte de l’adaptation ou non de ce type de route au voyage à vélo en famille. J’imagine que cela dépend pas mal de l’âge des enfants et de leur habitude du vélo en général, mais en tout cas pour une route c’est vraiment calme et j’ai trouvé les gens plutôt respectueux des cyclistes, prenant une bonne marge lorsqu’ils doublaient…Mais cela reste de la route et on n’est donc pas protégé comme on pourrait l’être sur une piste dédiée.

maison-haute-marne

Concernant la difficulté de l’itinéraire, il faut prendre en compte le fait que cela soit assez vallonné et que l’on traverse des coins où il y a souvent du vent (vous verrez d’ailleurs pas mal d’éoliennes, c’est un signe!). Ce n’est pas un itinéraire difficile si vous avez l’habitude de faire du vélo, mais cela reste un minimum sportif, surtout si vous avez un vélo un peu chargé…Et tombez sur des journées un peu venteuses! Ce n’est peut-être pas idéal pour une première expérience de week-end à vélo si vous débutez, où il vaudra mieux choisir un terrain plus plat à mon avis. Si vous aimez bien les petites bosses, vous vous régalerez au contraire et cela permet de ne pas avoir un itinéraire monotone.

haute-marne-paysages

Le balisage est alternativement bien fait ou manquant, je ne saurais donc que vous conseiller de télécharger la trace GPX si vous avez un GPS ou bien de prendre une vraie carte avec vous. Cela vous servira à plusieurs intersections, surtout le premier jour (le 2e est bien mieux balisé à mon avis). Je me suis beaucoup servie du site France Vélo Tourisme, très pratique pour télécharger les traces GPX et avoir des informations sur les différentes étapes. Ne prenez pas en compte leurs données de dénivelé en revanche, d’expérience elles sont toujours fausses 😉  C’est pourquoi je vous donnerai dans cet article les données que j’ai moi-même enregistrées avec mon GPS. En fonction de l’hôtel où vous vous arrêterez, vous pourrez bien sûr avoir des données un peu différentes, mais cela vous donnera une bonne idée du dénivelé positif qui vous attend sur chaque étape.

champs-haute-marne

Enfin, sachez que la Haute-Marne est un département qui a une faible densité de population. Lorsqu’on est cyclotouriste, cela présente à la fois un avantage et un inconvénient. L’avantage, c’est que l’on est au calme et que l’on peut profiter sereinement de la nature, bien loin des sirènes du tourisme de masse. Un gros avantage à mon sens! L’inconvénient, c’est qu’il faut bien s’organiser pour son hébergement et ses repas: on ne traverse qu’assez peu de villages, et peu d’entre eux comptent des commerces. Il ne faut pas s’attendre à trouver facilement une boulangerie ou un café où faire une petite pause 😉 Il faut juste le savoir et choisir de faire cet itinéraire en connaissance de cause!

paysages-haute-marne

Transports pour venir et repartir

Le plus compliqué avec la Meuse à vélo est la question des transports: il n’y a pas de gare partout, donc si vous n’avez pas une bonne âme pour vous déposer en voiture quelque part et revenir vous chercher, ce n’est pas forcément facile! Dans le cas de cet itinéraire en Haute-Marne, si vous voulez venir en train, vous pouvez arriver en train à la gare de Langres. Pour le retour, il vous faudra vous arrêter non pas à Bourmont comme je l’ai fait mais à Neufchâteau (Vosges), ce qui double l’étape de la 2e journée pour la faire passer à 60km environ. Cela reste tout à fait faisable, mais il y a quelques bonnes montées donc cela sera une journée sportive 😉

Jour 1 – De Langres à Montigny-le-Roi (50km, 420 D+)

Visite de Langres

Langres est la ville de départ de la Meuse à vélo et donc le point le plus au sud de l’itinéraire. En fait, Langres se situe même avant la source de la Meuse, que l’on retrouve plus au nord à Pouilly-en-Bassigny, mais on comprend aisément pourquoi l’itinéraire a été prolongé jusqu’ici: Langres est une jolie ville qu’il serait dommage de ne pas visiter! Je vous conseille de prendre une demi-journée pour la parcourir sereinement. Si vous arrivez le vendredi soir, par exemple, vous pourrez donc profiter de la soirée et de la matinée puis débuter le parcours à vélo en début d’après-midi. Langres et une ville fortifiée construite sur un éperon rocheux, impressionnante à voir lorsque l’on est en contre-bas et qui bénéficie d’une vue panoramique sur les environs!

langres-place-diderot

Je vous recommande de prendre le temps de parcourir l’ensemble des remparts (faisable à vélo, mais à pied aussi: cela fait 3,5km), qui sont très bien conservés. On peut y admirer différentes tours et profiter des points de vue sur les alentours. C’est superbe! Il est possible de visiter l’intérieur de la tour de Navarre et d’Orval, une double tour d’artillerie située au sud-ouest des remparts et construite sous François 1er. L’intérieur de cet ensemble de la Renaissance vaut vraiment le coup d’oeil: la charpente est incroyable, il y a de belles salles voûtées et une étonnante rampe en spirale où passaient les chevaux pour acheminer les pièces d’artillerie à la seconde tour!

remparts-langres

tour-navarre-orval-langres

vue-remparts-langres

A Langres, j’ai aussi apprécié de me balader un peu au hasard dans les rues de la ville. Je suis allée deux fois à Langres et c’est la meilleure manière de faire de belles découvertes! Si le centre-ville s’est malheureusement pas mal vidé de ses commerces (vous en trouverez quand même des sympas surtout dans la Rue Diderot, comme par exemple Made in Pays de Langres, qui propose des produits locaux exclusivement et notamment le célèbre fromage de Langres), on peut en revanche y admirer de très nombreux bâtiments remarquables. Il suffit de flâner en levant les yeux! Parmi les incontournables, passez voir la Maison Renaissance, qui est magnifique.

langres-haute-marne

langres-maison-renaissance

maisons-langres

Autre chose à ne pas manquer à Langres, la cathédrale Saint Mammès (qui présente la particularité de conjuguer des éléments romans et gothiques), son cloître et tout le quartier autour de la cathédrale en fait. C’est l’ancien quartier religieux de la ville, qui comporte de nombreux bâtiments intéressants. Il est possible à certaines périodes de monter sur l’une des tours de la cathédrale, ce qui permet d’avoir une vue imprenable. Je vous le recommande!

cathedrale-langres

langres-cathedrale

cloitre-langres

Si vous cherchez un lieu où déjeuner à Langres, j’ai testé le Restaurant du Cheval Blanc, un Maître Restaurateur qui propose de la cuisine maison de qualité.

A vélo entre Langres et Montigny-le-Roi

Au départ de Langres, il n’y a aucun balisage et la trace est fausse mais c’est en fait facile: il suffit de prendre la rue Diderot (la rue principale) puis à droite la rue du Grand Cloître. Ensuite, c’est tout droit jusqu’à ce que l’on trouve le début du balisage de la Meuse à vélo, au bord du canal entre Champagne et Bourgogne.

canal-bourgogne-champagne

Après une belle descente depuis Langres (veillez à avoir de bons freins!) et un début facile le long du canal, le parcours du jour est assez vallonné (420m de dénivelé positif). Il y a quelques belles côtes mais surtout, ce n’est jamais vraiment plat: cela monte et cela descend un peu tout le temps, pas méchamment mais de quoi ne jamais se relâcher pour très longtemps (ou s’ennuyer :-P). On est ici sur le Plateau de Langres, avec potentiellement pas mal de vent mais de jolis paysages à admirer. La région est très rurale, vous croiserez beaucoup de vaches et de fermes, et j’ai apprécié le fait que l’on ait une alternance de grandes étendues, de collines, de champs cultivés, de pâturages et de (tout petits) villages, ce qui permet de ne pas s’ennuyer. C’est joli et l’on se sent assez seul au monde!

lac-liez

paysages-haute-marne-meuse-velo

vaches-haute-marne

En chemin, à Pouilly-en-Bassigny, faites un tout petit détour pour aller voir la source de la Meuse. Cela ne rajoute même pas 1km et permet de voir la source du fleuve que vous allez ensuite longer (parfois d’assez loin, parfois de plus près), ce qui est sympa. J’ai été vraiment étonnée de voir que la Meuse, que j’avais en tête pour l’avoir vu par exemple lors de ma visite de Liège, démarrait par une aussi petite source. Difficile d’imaginer que celle-ci va ensuite devenir le grand fleuve que l’on voit plus tard, un peu en Haute-Marne (où il est encore un petit cours d’eau) mais surtout plus au nord dans le parcours. Lorsque je suis allée à la source, il y avait des travaux pour l’aménager et ce n’était donc pas très “présentable” mais cela valait tout de même la peine d’y jeter un oeil!

source-meuse

Le balisage de la Meuse à vélo s’arrête à Provenchères-en-Meuse, en non à Montigny-le-Roi, mais c’est dans ce dernier village qu’il faudra aller pour trouver un hôtel. Ce n’est pas bien long et facile à trouver: cela ajoute environ 3km…et une très belle montée! 😛 J’ai dormi au Logis hôtel Arcombelle, labellisé Accueil Vélo. C’est assez vieillot mais on peut y dormir dans une chambre propre et confortable, y dîner, petit déjeuner et y ranger son vélo dans un espace sécurisé. L’accueil est également sympathique et le tarif très correct, cela remplit donc son rôle pour ce séjour à vélo!

Jour 2 – De Montigny-le-Roi à Bourmont (32km, 230m D+)

A vélo entre Montigny-le-Roi et Bourmont

Je suis allée de Montigny-le-Roi à Bourmont, ce qui fait une étape assez courte (30km). C’est parfait si vous n’avez qu’un week-end et avez encore un temps de trajet en voiture pour rentrer chez vous le dimanche soir, mais sinon il est possible de continuer jusqu’à Neufchâteau (vous devrez d’ailleurs le faire si vous repartez en train car c’est là que se trouve la gare la plus proche). Si l’on va jusqu’à Neufchâteau, on a alors une étape de 60km, avec de belles montées: c’est dans ce cas une bonne journée sportive!

ferme-haute-marne

haute-marne-champagne

Le parcours jusqu’à Bourmont est dans la lignée de l’étape de la veille. Elle est agréable, on rencontre le même type de beaux paysages, avec moins de dénivelé… Sauf sur la montée vers Bourmont, qui est bien intense! L’itinéraire de la Meuse à vélo vous fait monter jusqu’à Bourmont mais pas jusqu’à son centre-ville. Si la montée vers le centre-ville ajoute une difficulté, il serait pourtant dommage de ne pas faire étape à Bourmont, labellisé “Petite Cité de Caractère” et qui mérite de s’y arrêter. Je vous conseille, lorsque vous arrivez presque en haut de la côte et à un croisement qui vous indique Bourmont à gauche ou à droite, de prendre la route à droite. La montée sera plus longue mais nettement moins violente: celle de l’autre côté est très pentue, personnellement je n’aurais certainement pas réussi avec mon vélo chargé!

meuse-haute-marne

route-haute-marne

champagne-haute-marne

Si vous souhaitez déjeuner, vous ne trouverez rien dans le centre historique, qui est entièrement résidentiel, mais pourrez vous arrêter plus bas au Café de la Gare (que je n’ai pas testé) ou, au village juste après, à Saint-Thiébaut, à l’Auberge du Cheval Blanc, qui est un restaurant routier correct pour le prix et où vous serez bien accueilli.

Visite de Bourmont

Pour visiter Bourmont, il vaut mieux garer les vélos une fois que vous êtes en haut et continuer la découverte à pied. Bourmont-entre-Meuse-et-Mouzon est une petite ville qui a un beau patrimoine bâti. Le centre historique se situe tout en haut de la ville, sur un éperon rocheux dominant la Vallée de la Meuse. Un emplacement stratégique, comme pour Langres!

vue-bourmont-haute-marne

C’est là que se trouvait autrefois un château médiéval, disparu aujourd’hui. Il reste toutefois de très beaux bâtiments à admirer, dont de belles maisons Renaissance. J’ai juste trouvé dommage que ce centre historique soit aussi désert: le centre commerçant de la ville est en contre-bas, tandis que le haut est exclusivement résidentiel et administratif. Il y a aussi pas mal de maisons fermées car celles-ci sont des résidences secondaires qui ne sont occupées que quelques mois dans l’année. L’endroit est beau et calme, ce qui est plaisant, mais manque aussi un peu de vie.

bourmont-petite-cite-caractere

eglise-bourmont-haute-marne

bourmont-entre-meuse-mouzon

bourmont-haute-marne

J’ai eu un coup de coeur pour la promenade du Côna, une magnifique allée paisible bordée de tilleuls centenaires, et le Parc des Roches, situé juste en contrebas de la promenade. Ce parc étonnant est classé Jardin Remarquable et fut aménagé au 19e siècle par un passionné, qui s’amusa à tirer profit de la situation du parc à flanc de falaises pour y installer un jardin mêlant éléments naturels et artificiels tels que des escaliers, abris ou murs en pierre sèche. Cela donne un parc romantique où il fait vraiment bon se promener et profiter de la fraîcheur offerte par les arbres. C’est vraiment superbe!

promenade-cona-bourmont

bourmont-eglise-cona

parc-roches-bourmont

bourmont-parc-roches

S’il vous reste un peu de temps et que vous êtes amateur de Caprice des Dieux (hé oui!), sachez que c’est dans le village voisin, à la Divine Fromagerie à Illoud, qu’est né ce fromage. On est loin aujourd’hui de la petite fromagerie artisanale du départ mais, si vous êtes féru de ce fromage, il y a un petit musée et une boutique à aller voir 😉

Meuse à vélo en Meuse (3 jours)

Parcours et balisage

Je ne vais globalement pas vous répéter ce que j’ai déjà écrit à ce sujet ci-dessus sur la Haute-Marne, car mes constats sont quasiment les mêmes, à peu de choses près. Les voici en synthèse, mais allez-lire le paragraphe sur la Haute-Marne pour plus de détails:

  • peu de pistes cyclables mais des routes globalement peu passantes (sauf le jour 2 de ce parcours, dont je vous parle plus bas)
  • un itinéraire un peu vallonné mais assez facile sur cette partie meusienne. Moins difficile qu’en Haute-Marne, d’autant qu’il y a moins de vent.
  • des routes revêtues (sauf en longeant le canal autour de Verdun, où l’on roule sur un chemin blanc)
  • un balisage globalement très bien fait en Meuse, même si je recommande tout de même de télécharger les traces GPX sur France Vélo Tourisme et/ou de s’équiper d’une carte
  • un itinéraire joli et au calme, mais où il faut s’organiser un minimum en amont car on ne trouve pas si facilement de boulangeries, supérettes, cafés, restaurants ou hôtels. On peut faire de nombreux kilomètres sans en croiser!

meuse-velo

Transports pour venir et repartir

Tout comme en Haute-Marne, c’est là que le bât blesse. Vous ne trouverez que deux gares sur cette partie de l’itinéraire en Meuse: Verdun et Commercy. Il y a bien aussi des lignes de bus, mais il n’est possible de monter qu’un vélo par bus: cela peut le faire si vous êtes en solo! Comme vous le voyez, ce n’est donc pas forcément facile de s’organiser si vous n’avez personne pour vous emmener et venir vous chercher en voiture. L’autre option, c’est d’ajouter une journée (45km) pour faire une étape dans les Ardennes et rejoindre ainsi Sedan, qui possède une gare.

voie-verte-verdun

Jour 1 – De Vaucouleurs à Bislée (52km, 350m D+)

Visite de Vaucouleurs

Le point de départ de cette étape est Vaucouleurs, célèbre car il s’agit de la ville depuis laquelle Jeanne d’Arc parti pour “bouter les Anglais hors de France”. C’est en effet là qu’elle vint rencontrer Robert de Baudricourt afin de lui demander une escorte pour aller voir le Roi Charles VII à Chinon.

vaucouleurs-statue-jeanne-arc

Passer par Vaucouleurs est l’occasion de se plonger un peu dans ce pan de l’histoire, en visitant certains vestiges liés à cet épisode de la vie de Jeanne d’Arc. On peut notamment voir les ruines de la Porte de France, d’où elle parti, mais aussi du Château de Vaucouleurs ainsi que la crypte où elle allait se recueillir. Je vous conseille de monter voir ces vestiges, ils sont beaux et leur emplacement permet d’avoir une très belle vue sur la ville.

vaucouleurs-meuse

porte-france-vaucouleurs

Une autre visite intéressante est celle du Musée Jeanne d’Arc, qui a la particularité d’être consacré à l’image de Jeanne d’Arc. Je l’ignorais avant de le visiter, mais on ne sait en fait pas du tout à quoi elle ressemblait et les différents artistes l’ont donc imaginée. Il est intéressant de voir l’évolution de ses représentations et l’usage qui en a été fait (Jeanne d’Arc a vraiment été utilisée à toutes les sauces à une époque, y compris pour de nombreuses publicités! J’avoue que cela me laisse perplexe).

jeanne-arc-vaucouleurs

De Vaucouleurs à Void-Vacon

Après cette visite de Vaucouleurs, il est temps de pédaler. Partir en milieu de matinée permet de se rendre à Void-Vacon pour le déjeuner et ainsi d’y faire une agréable pause. La route jusqu’à Void-Vacon est globalement agréable: la sortie de Vaucouleurs est un peu passante, mais on passe par un joli point de vue sur la Meuse (qui commence à grossir un peu à ce stade!) et on a ensuite une très jolie route de campagne peu fréquentée à partir de Saint-Germain sur Meuse. Celle-ci monte pas mal, pas de manière abrupte mais pendant longtemps: préparez vos mollets, mais ce sera la seule difficulté de la journée!

meuse

foret-meuse-velo

champs

Pause gourmande à Void-Vacon

A Void-Vacon, j’ai fait une pause aux Fous de Terroir. Il s’agit d’une boutique de produits du terroir tenue par un vigneron et qui propose également de la restauration le midi. Vous pourrez donc à la fois y faire une agréable pause déjeuner (en salle ou en terrasse), déguster du Perlé, un alcool local pétillant proposé par le vigneron et préparé à base de fruits (délicieux!), mais aussi faire quelques courses pour rapporter des produits gourmands de Lorraine. Le menu fait également la part belle aux produits du terroir et les portions sont généreuses, de quoi avoir largement assez d’énergie pour remonter sur son vélo ensuite (à condition de ne pas avoir abusé du Perlé, forcément :-P). Bref, un lieu vraiment parfait pour s’arrêter!

perle-lorraine-alcool

restaurant-fou-terroir

De Void-Vacon à Commercy

Après Void, en route pour Commercy! Rien de vraiment spécial à signaler sur cette partie de l’itinéraire, cela alterne entre petites routes, routes un peu plus passantes et quelques jolis villages. L’arrivée à Commercy n’est pas très sexy car on passe par une zone commerciale, mais vous serez accueilli par une odeur de Madeleine. L’usine Saint-Michel se trouve en effet sur le chemin et émet de bonnes odeurs, ils faut bien l’avouer! L’itinéraire ne passe par par le centre de Commercy mais il est intéressant de faire ce mini détour, pour avoir un aperçu du centre-ville, vois le château de Stanislas et, bien sûr, manger quelques madeleines au passage!

velo-meuse

village-meuse

Visite d’un atelier de fabrication de madeleines de Commercy

Pour déguster de véritables madeleines de Commercy, privilégiez plutôt les derniers fabricants artisanaux qui demeurent dans la ville (parce que si c’est pour acheter de l’industriel, vous pouvez le faire en supermarché partout en France!). Il en reste deux: A la cloche Lorraine (boutique en centre-ville) et Madeleines Zins (la Boîte à Madeleine, située à 5 minutes à vélo du centre dans une zone artisanale). J’ai privilégié ce dernier car il est possible d’assister à la fabrication des madeleines. L’atelier de la Boîte à Madeleines est en effet ouvert sur la boutique, ce qui permet d’observer les artisans au travail. Il s’agit d’une entreprise familiale qui fabrique vraiment tout à la main, veille à la qualité des ingrédients et peut se targuer de ne vendre ses madeleines que dans cette boutique! C’est dire si leurs madeleines sont reconnues pour réussir à écouler de telles quantités en direct! Une dégustation est proposée et vous pouvez également vous installer pour boire un café.

madeleines-commercy

De Commercy à Bislée

Après cette autre pause gourmande (décidément, c’est la journée!), la route est bien agréable. On commence par longer le Canal de la Meuse sur une Voie Verte (super agréable!) avant d’emprunter de jolies petites routes de campagne peu fréquentées, puis des routes agricoles.

meuse-canal

meuse-velo-lorraine

paysage-meuse

Nuit à Bislée

Au niveau d’Ailly sur Meuse, je suis pour ma part sortie légèrement de l’itinéraire pour rejoindre mon hôtel, l’hôtel-restaurant La Table des Bons Pères (relais de Romainville) à Bislée, labellisé Accueil Vélo. C’est rudimentaire mais propre et il est possible d’y dîner (très simple également mais pas cher du tout avec la formule soirée étape), ce qui est pratique. Les propriétaires sont très gentils et accueillants.

Jour 2 – De Bislée à Verdun (54km, 275m D+)

De Bislée à Saint-Mihiel

Cette journée de mon périple sur la Meuse à vélo est celle que j’ai le moins aimée, tout simplement car l’itinéraire emprunte des routes assez passantes tout le long, excepté à l’entrée dans Verdun. Ce n’est donc globalement pas très agréable, même si globalement les voitures faisaient attention lorsqu’elles doublaient. Depuis l’hôtel à Bislée, il faut commencer par rejoindre l’itinéraire (très rapide, c’est fait en moins de 10 minutes). Ensuite, une très belle montée vous attend: je vous préviens, elles est sacrément ardue et pas si courte que ça, même si c’est la première partie de la pente qui est la plus difficile. Disons que c’est parfait pour se mettre directement en jambes pour la journée (ou un peu difficile pour commencer, si vous n’êtes pas du matin :-P)

route-meuse

Visite de Saint-Mihiel

On arrive ensuite à Saint-Mihiel, classée Petite Cité de caractère, qui mérite d’y faire une pause. Le centre historique de Saint-Mihiel comporte en effet de beaux bâtiments Renaissance ainsi qu’une très belle bibliothèque et des oeuvres de l’artiste Ligier Richier, un sculpteur lorrain du 16e siècle originaire de Saint-Mihiel. Je vous conseille de faire un petit tour dans le centre historique de Saint-Mihiel pour admirer les maisons Renaissance, même si j’ai malheureusement trouvé la ville assez triste: les bâtiments sont beaux mais nombre d’entre eux sont fermés et défraîchis. Le centre-ville s’est en fait déplacé plus loin, laissant un peu à l’abandon cette partie de la ville, ce qui est bien dommage. Le surnom de la ville de Petite Florence Lorraine donne d’ailleurs de trop grandes attentes aux visiteurs à mon avis, soyons honnête cela n’a vraiment rien à voir…

saint-mihiel-meuse

Dans le centre, arrêtez-vous également à l’église Saint-Etienne, où se trouve l’oeuvre de Ligier Richier intitulée “La mise au tombeau“. cette sculpture monumentale est vraiment superbe: il faut prendre le temps d’admirer les détails, la précision du travail des drapés et des muscles… C’est extrêmement réaliste et impressionnant!

mise-tombeau-ligier-richier

Autre lieu qui vaut le coup à Saint-Mihiel, la bibliothèque bénédictine. Les photos sont interdites donc je ne peux pas vous la montrer, mais elle est vraiment magnifique et abrite d’anciens manuscrits (les plus vieux datent du 8e siècle!). Elle mérite une visite!

Déjeuner au Château des Monthairons

Après avoir repris la route, voilà un lieu original pour faire une pause pour le déjeuner: le Château des Monthairons, qui date du 19e siècle, est un hôtel et restaurant. C’est haut de gamme, forcément mais cela peut faire un endroit vraiment agréable où faire étape pour la nuit ou simplement le déjeuner. Même si je me sentais un peu décalée en tenue de cycliste dans un tel cadre, l’accueil et le service m’ont mise à l’aise et j’ai passé un bon moment. Je me suis régalée mais ai trouvé les prix du restaurant vraiment élevés.

chateau-monthairons

restaurant-chateau-monthairons

Visite de Verdun

Peu avant l’arrivée à Verdun, l’itinéraire de la Meuse à vélo rejoint une Voie Verte qui longe la Meuse. C’est clairement la partie la plus agréable de l’itinéraire de la journée, on est enfin au calme et à l’abri des voitures! Verdun mérite clairement de s’y arrêter: on peut se balader dans le centre-ville et visiter plusieurs sites de mémoire liés à la Grande Guerre (14-18). Je n’ai pas eu le temps de tout visiter mais ai opté pour une balade dans le centre-ville ainsi que pour une visite de la citadelle souterraine de Verdun.

meuse

verdun

verdun-centre-ville

quai-verdun

La citadelle souterraine de Verdun est un ensemble de galeries creusées entre 1886 et 1893 et qui s’étendent sur 7km de long. 2 000 hommes y vécurent durant la guerre: c’est ce pan de l’histoire que raconte la visite de la citadelle, qui se fait dans un petit wagon menant les visiteurs dans les galeries pour assister à des reconstitutions de tranches de vie des Poilus. Une visite intéressante et plutôt “ludique” malgré la thématique.

Nuit à Verdun

J’ai dormi dans la chambre d’hôtes La maison Mirabeau, labellisée Accueil Vélo et située juste en bordure de centre-ville. C’est vraiment une excellente adresse pour passer la nuit, vous y serez très bien accueilli par sa propriétaire et pourrez profiter d’une grande chambre confortable au calme ainsi que de la délicieuse table d’hôtes pour le dîner. Juste parfait et pour un prix très correct, que demander de plus?

Jour 3 – De Verdun à Stenay (65km, 265m D+)

Visite de la fabrique de dragées Braquier

Savez-vous que les dragées sont originaires de Verdun? Je l’ignorais totalement avant de visiter la plus ancienne confiserie de France, la fabrique de dragées Braquier. Leurs dragées sont vraiment excellentes: la sélection des ingrédients (amandes notamment) est vraiment drastique, et cela se ressent bien sûr sur le goût. Le parcours de visite est bien fait car il permet de découvrir les différents ateliers de fabrication en observant les artisans au travail tout en ayant des explications vidéo sur chacune des étapes. L’idéal est de venir en semaine, lorsque l’atelier est en activité, même si la visite est intéressante même sans cela. Evitez plutôt le vendredi si vous pouvez, c’est une journée qui est surtout dédiée au nettoyage avant le week-end. Une chouette visite, j’ai juste regretté l’accueil assez froid et l’absence de dégustation à la fin. La confiserie a bien sûr une boutique sur place, où vous pourrez faire des emplettes gourmandes.

dragees-braquier-visite

Une journée “nature” et au calme

J’ai beaucoup apprécié cette dernière journée de mon voyage sur la Meuse à vélo entre Verdun et Stenay. Il s’agit d’une journée assez nature, qui passe notamment par la Vallée de la Meuse. L’itinéraire commence par longer le Canal de La Meuse (avec vue sur la Meuse de l’autre côté) jusqu’à Samogneux, sur une Voie Verte qui est vraiment agréable. Il s’agit d’un chemin blanc, avec de petits graviers tout fins. On ne s’y enfonce pas du tout, c’est facile et je pense que cela passe même en vélo de route.

vaches-meuse

meuse-reflets

Ensuite, l’itinéraire emprunte de petites routes de campagne qui sont vraiment peu fréquentées. C’est un peu vallonné, juste assez pour offrir de beaux points de vue sans que cela soit difficile, et les paysages traversés sont vraiment beaux. Je me suis vraiment fait plaisir!

campagne-meuse

maison-meuse

Il faut juste noter, sur cette partie de l’itinéraire particulièrement même si cela vaut globalement pour la Meuse à vélo en Meuse et en haute-Marne, que vous ne trouverez aucun commerce en cours de route. Je vous conseille donc d’emporter de quoi pique-niquer, ce qui est facile au départ de Verdun. Il y a par exemple un Intermarché juste au bord du canal en sortant de Verdun, vous passerez forcément devant et j’ai trouvé cela pratique pour acheter mon déjeuner.

porte-maison-meuse

stenay-meuse

L’église Notre Dame de Mont-devant-Sassey

En cours, de route, je vous conseille de sortir légèrement de l’itinéraire pour aller voir, même de loin, l’église Notre Dame de Mont-devant-Sassey, une église du 12e réputée être l’une des plus belles de Lorraine. Elle est splendide, semblant irréelle tant son emplacement, sur un éperon boisé des Côtes de Meuse, est magnifique!

eglise-notre-dame-mont-devant-sassey

Visite du Musée de la Bière à Stenay

Pour rejoindre Stenay, il faut un peu sortir de l’itinéraire pour prendre cette direction à Laneuville-sur-Meuse. Mais quoi de mieux pour finir un périple à vélo que de déguster une bonne bière? C’est ce que vous pourrez faire à la Taverne du Musée de la Bière à Stenay, après avoir visité le musée (ou avant d’ailleurs, comme vous le sentez!).

degustation-biere-stenay

Les 2 500m2 d’exposition du musée méritent en tout cas une visite et permettent de se plonger dans différentes facettes de l’univers brassicole. Le lieu est magnifique et les différentes salles intéressantes. Une bonne étape instructive en cours de route, qui de mon côté est est venue clôturer trois belles journées de vélo en Meuse!

musee-biere-stenay

stenay-musee-biere

Si vous passez la nuit à Stenay, sachez que l‘hôtel Villa Motel est labellisé Accueil Vélo.

Meuse à vélo en Belgique

En Belgique, j’ai parcouru seulement la Meuse à vélo entre Dinant et Huy, en passant par Namur. Ce parcours fait l’objet d’un article dédié: je vous invite à lire ici mon itinéraire de vélo entre Dinant et Huy sur la Meuse à vélo. Affaire à suivre, j’ai bien envie de continuer! 

velo-meuse-ravel

Cet article a été écrit dans le cadre d’un projet organisé avec Tourisme Haute-Marne, Meuse Attractivité et l’Agence régionale du Tourisme du Grand Est. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux! 

Equipement: vélo et sacoches

Pour parcourir la Meuse à vélo, j’ai roulé avec mon VSF T100 (mon premier vélo de randonnée) puis avec mon Bombtrack Hook (mon gravel, que j’utilise désormais pour mes voyages) ainsi que mes sacoches Ortlieb Back Roller Plus, que je vous recommande.

4 Commentaires

  1. Jean-Claude Fluck

    Une belle balade comme on les aime. Très belles photos qui donnent envies de partir le long de la Meuse. Excellent blog !

    Réponse
    • Laurène

      Merci beaucoup! 🙂

      Réponse
  2. Jacqueline Bourguignon

    Merci du partage : très intéressant et alléchant. Conseils judicieux.

    Réponse
    • Laurène

      Avec plaisir!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.