2 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 5 (2 votes, average: 4,50 out of 5, rated)
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

3 semaines en Inde du nord – Itinéraire, préparatifs et sac à dos

Mis à jour le 6/01/2018 | Inde | 0 commentaires

Le voyage commence généralement avant le jour du départ…Choix de la destination, itinéraire, réservation des trains, préparation du sac à dos…Un petit parfum de vacances avant les vacances!
Cette année, direction l’Inde pour 3 semaines. Déjà pas mal même si je sais que nous ne pourrons visiter qu’une infime partie de cette immense pays…

Itinéraire de 3 semaine en Inde du nord

Au départ, pas d’idée précise de l’endroit où nous voulons aller. Une seule chose est sûre: une visite du Taj Mahal est indispensable! Je ne peux pas imaginer aller en Inde sans y passer, j’ai trop envie de le voir. Un ami indien, Neeraj, nous conseille aussi d’aller plutôt dans le Nord à cette époque, la mousson y étant moins forte. En parcourant des sites web, blogs et forum consacrés à l’Inde, je découvre la possibilité de faire un trek dans le Ladakh, région de l’Etat indien du Jammu-Cahemire située au Nord du pays. Une partie de l’Himalaya se situe dans le Ladakh. Himalaya, cela résonne un peu comme Taj Mahal pour moi: une destination lointaine et qui me fait rêver! Allez, c’est décidé, nous irons donc au Ladakh également. Il faut compter un peu de temps pour 1. S’y rendre 2. S’acclimater à l’altitude 3. Faire un trek pas trop long (nous ne sommes pas des pros), mais pas trop court (pas envie de faire uniquement un aller-retour dans la région). Nous y passerons donc une dizaine de jours. Que visiter alors dans le temps qui nous reste? Il n’y a bien sûr que l’embarras du choix! Heureusement, là encore mes amis indiens Neeraj et Nil me donnent un coup de main pour choisir puis organiser notre itinéraire et nos déplacements (je reviendrai à la réservation des trains): nous visiterons DelhiAgra (ville du Taj-Mahal), Bénarès (aussi appelée Varanasi) et Udaïpur. Afin de gagner du temps (les distances sont très longues en Inde), nous avons choisi de passer plusieurs nuits dans le train.

Au final, voici notre itinéraire de 3 semaines en Inde du Nord. Très précis, mais il fallait réserver les trains en avance (environ 2 mois), donc bon…on s’adapte. On verra si on arrive à le tenir!

Déplacements et réservation des billets de train en Inde

Comment se déplacer en Inde? Vaste mais importante question au vu des distances à parcourir…

Pour nous rendre à Leh, nous décidons d’opter pour l’avion. Pas donné, mais rapide. L’alternative peu chère est le bus: les paysages sont certainement superbes mais il y a environ 1 000km entre Delhi et Leh, donc je vous laisse imaginer le temps de trajet dans un bus indien grimpant sur des routes de montagnes pour atteindre les 3 500m d’altitude de Leh. L’autre option est le Taxi /4x4. Mais cela ne règle pas vraiment le problème. Bus et taxis impliquent un trajet un peu long et difficile de notre point de vue: nous avons donc réservé nos billets d’avion sur Makemytrip: 210€ par personne avec Go Air à l’aller et Jet Air au retour. Je crois que cela peut être moins cher mais nous sommes en haute saison et nous n’avons réservé « que » 2 mois en avance.

Pour nos autres trajets, nous optons pour les trains de nuit, en classe 2 AC (avec clim, 4 couchettes par compartiment). Afin d’organiser l’itinéraire, il est possible de se rendre sur le site Indian Railways Passenger Reservation Enquiry. Attention, s’il est écrit WL, ceci signifie Waiting list. Vous n’êtes donc pas du tout garantis d’avoir une place: ce sera la surprise à la gare au moment du départ! Pour avoir des places attribuées, il faut réserver longtemps à l’avance (environ 2 mois d’après ce que me disait Neeraj, mais certains trains en Inde ne sont aussi ouverts à la réservation qu’un mois en avance apparemment). C’est là que les choses se compliquent…

La réservation des billets en elle-même constitue un véritable challenge. J’y ai pour ma part passé 2 jours entiers, le temps de comprendre comment cela fonctionnait en théorie puis d’arriver à mettre la théorie en pratique. Voici donc quelques astuces, ça peut servir pour gagner du temps (et rester zen)…

  1. Le site de l’IRCTC (chemins de fer indiens) n’accepte pas les cartes de paiement internationales, excepté les American Express. Personnellement,j’ai donc du oublier cette option.
  2. Deux autres sites permettent de réserver des billets de train en Inde: Makemytrip et Cleartrip. Makemytrip n’accepte pas non plus les cartes de paiement internationales pour réserver les billets de train (alors qu’elle les accepte pour réserver les billets d’avion…Allez comprendre!). En revanche Cleartrip les accepte: youpi!
  3. Même lorsque vous passez par un site externe à l’IRCTC, vous devez créer un compte IRCTC pour pouvoir réserver vos billets. Cela vous sera demandé au cours du processus de réservation. C’est là qu’il y a parfois de quoi s’arracher les cheveux. La sécurisation de la création de compte IRCTC est digne de celle de la CIA.
    En effet, Ils vont vous envoyer deux codes que vous devrez entrer pour finaliser l’inscription:
    -l’un est envoyé par email (soyez patient, le code peut mettre quelques heures à arriver d’après mon expérience)
    -l’autre code est envoyé…par SMS. Simple? Pas vraiment, puisqu’ils ne l’envoient que sur un numéro de portable indien! Amusant, non? Du coup, soit vous avez un gentil ami en Inde qui peut vous filer son numéro et vous transmettre le code (je remercie au passage la soeur de mon ami Neeraj), soit vous écrivez un mail à care@irctc.co.in en leur donnant vos identifiants, expliquant que vous n’avez pas de téléphone indien mais que vous souhaitez créer un compte. A priori il faut aussi leur envoyer une photocopie de votre passeport en pièce jointe. Ils vous enverront alors le code SMS par mail.Une fois ces codes récupérés, entrez les dans la page Cleartrip qui vous les demande. Si cela marche, sortez le champagne du frigo, vous y êtes presque!
  4. Réservez les billets de train. Etape qui semble simple si ce n’est que:
    – tous les trains ne sont pas réservables sur Cleartrip
    – dans certains cas, les numéros de train ont changé. Lorsque Cleartrip interroge la base IRCTC sur les disponibilités, il ne parvient donc pas à trouver le train que vous voulez. Vous ne pouvez donc pas le réserver! J’ai eu le problème pour un train de nuit Agra-Udaïpur. J’ai donc opté pour un train Bharatpur- Udaïpur. Nous sommes allées en bus d’Agra à Bharatpur, avec un arrêt à Fatehpur Sikri pour visiter.
  5. Payez avec votre carte internationale.
  6. Recevez les billets par mail.
  7. Si vous voulez réserver plusieurs billets, recommencez depuis l’étape 4.

Si cela a fonctionné, sablez le champagne! Si cela n’a pas fonctionné….réessayez… Sinon, vous pouvez passer par une agence/votre hôtel, moyennant une commission (parfois un peu exorbitante d’ailleurs: vérifiez le coût réel du billet avant pour avoir une idée de la commission facturée! ).

Visa pour l’Inde

Le visa pour l’Inde n’est pas difficile à obtenir. Pas d’entretien, juste un formulaire à remplir en ligne puis un dossier à déposer à l’ambassade (ou à envoyer par courrier). Pour les Français, informations ici. La partie délicate est en fait la photo d’identité! Et oui, il vous faudra donner deux photos d’un format non standard pour les photomatons français…Deux solutions: soit aller chez un photographe, soit les faire directement à l’ambassade, où se trouve un photomaton indien (!). Une fois ceci décidé, il vous faudra lire les deux pages d’instructions sur la manière dont vous devez être ou ne pas être sur la photo: pas de sourire, la tête droite, les cheveux parfaitement mis derrière les oreilles,…Une fois le dossier déposé, l’obtention du visa a été extrêmement rapide: en deux jours, c’était bouclé! Mais apparemment cela peut être parfois plus long, donc il vaut mieux se garder une petite marge de sécurité…

Edit 2018: il est maintenant possible de faire sa demande de visa par internet. Les conditions se trouvent ici. Pour faire la demande d’e-visa, c’est par ici. C’est bien plus facile, et il n’y a plus le souci de la photo contraignante… j’ai pour ma part fait ma dernière demande avec une photo faite à l’Iphone chez moi au dernier moment puis redimensionnée aux dimensions demandées. 😉 

Vaccins

Aucune vaccination n’est obligatoire pour l’Inde, mais certaines sont vivement conseillées. Pour les Français, une petite visite du site de l’Institut Pasteur est toujours utile. En Suisse, j’ai découvert Safe Travel. J’ai pour ma part été au centre Safe Travel de Zürich. J’ai eu droit à un rappel de DTP (Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite), un vaccin contre l’hépatite A et un contre la fièvre typhoïde (par voie orale). Il peut y en avoir en plus en fonction des zones visitées. Concernant la malaria, il semble y avoir deux écoles: en France, il a été recommandé à Olivier de prendre de la Malarone en préventif tandis qu’en Suisse on m’a dit de ne la prendre qu’en cas de crise. Bon, on va surtout essayer de bien respecter les mesures de prévention: imprégnation des vêtements de répulsif, manches longues entre le coucher et le lever du soleil (c’est à ce moment là que se produit l’attaque des moustiques), et spray anti-moustiques à volonté! A noter que nous n’aurons pas le problème au Ladakh: du fait de l’altitude, ces charmantes bestioles ne sont pas présentes. C’est déjà ça!

Assurances

Lorsque je voyage dans des pays hors Europe, je souscris toujours une assurance me couvrant pour les frais médicaux et prenant en charge un éventuel rapatriement. Soyons clairs, je ne me vois pas rester trop longtemps dans un hôpital indien et préfère savoir que je peux être rapatriée en cas de besoin!

Mon choix s’est porté, comme à chaque fois, sur l’assurance Cap Assistance 24/24 de Chapka Assurances. Je connais de nombreuses personnes l’ayant déjà utilisée et en ayant été satisfaits, ce qui me rassure, et leurs tarifs sont compétitifs. La souscription se fait en ligne très rapidement: bien pratique, surtout quand on y pense au dernier moment!

En souscrivant une assurance via ce lien, vous bénéficiez de 5% de réduction sur votre assurance Cap Assistance et me permettez de recevoir une petite commission… Vous m’aidez ainsi à continuer ce blog tout en bénéficiant d’une réduction! 🙂

Agences de trek

Il existe de nombreuses agences de trek à Leh et il semble possible de choisi la sienne directement sur place. Cependant, étant en haute saison de trek dans le Ladakh et souhaitant avoir des chevaux pour porter nos affaires, j’ai cru comprendre qu’il pouvait être bien de s’y prendre un peu avant (les chevaux pouvant manquer à cette époque). J’ai donc demandé des devis à quelques agences de trek recommandées par le Guide du Routard mais implantées localement (sinon cela vous coûte un bras!). Nous avons finalement opté pour un trek avec l’Agence Hidden North Adventure. Nous serons uniquement tous les deux, avec un guide, des chevaux et une personne en charge des chevaux. Nous dormirons sous la tente (fournie par l’agence. Nous apportons uniquement les sacs de couchage) et serons nourris. Une formule tout compris, en fait, pour 47€ par jour et par personne. Voilà pour le choix: nous verrons plus tard si cela s’avère avoir été le bon! Edit post voyage: Notre agence de trek s’est révélée sérieuse, offrant des services de très bonne qualité et sympathique: je recommande!

Hôtels

Là encore, il y a plusieurs solutions: trouver des hôtels sur place au jour le jour ou réserver. Il y a une gamme assez importante d’hôtels, du backpacker avec eau chaude au baquet à l’hôtel de luxe. Ayant déjà nos 10 jours de trek à nous laver dans les rivières, nous optons pour la réservation dans des hôtels a priori plutôt confortables (entre 25 et 35€ la nuit), et même, pour une nuit, dans un ancien palais luxueux à Udaïpur (environ 95€ la nuit: très cher pour l’Inde donc. Mais il paraît que cela vaut le détour!). Nous avons réservé en avance via Booking, n’ayant pas envie de perdre du temps sur place à chercher des hébergements.

Préparation du sac à dos pour 3 semaines en Inde

Voici donc à titre indicatif ce que j’ai mis dans mon sac à dos pour ces 3 semaines de voyage en Inde, dont 10 jours de trek au Ladakh.

Sacs à dos

J’emporte avec moi 2 sacs:

Pour dormir:
– sac de couchage Swing 500 de Vallandré (prévu pour 0° environ)
– sac à viande
– pyjama

Vêtements

Bon, j’ai toujours un peu de mal à me décider sur quoi prendre, mais là il faut bien reconnaitre que ce n’est pas facile…Il faut bien sûr ne pas prendre trop de choses (un sac à dos de 45L est très vite rempli, et ce n’est pas la peine de porter des trucs inutiles…ni de faire porter des trucs inutiles aux chevaux durant le trek), mais nous avons deux parties différentes dans notre voyage nécessitant des vêtements différents (le trek au Ladakh/ les visites de villes). De plus, même en considérant uniquement le trek, il faut prévoir des vêtements légers pour la journée, mais chaud pour la nuit…

Bref, merci Décathlon (pour les trucs basiques et peu chers) et Le Vieux Campeur (pour les trucs plus spécifiques et donc…plus chers!).

Pour la journée:

– 2 pantacourts, tissus synthétiques légers et respirants (arrivant environ aux genoux: apparemment plus court ce n’est pas très bien vu)
– 2 pantalons: un en tissu synthétique, un autre en toile
– 3 T-shirts à manches courtes, tissu synthétique
– sous vêtements et paires de chaussettes: 3 paires épaisses de randonnée, 2 plus fines
– pull léger
– paire de chaussures hautes de randonnée (Lowa Renegade GTX)
– paire de baskets confortables
– paire de tongs
– lunettes de soleil catégorie 4
– chapeau à bord large(pour ressembler à un explorateur et accessoirement se protéger du soleil)
– foulard (pour se protéger de la poussière)
– veste imperméable
– maillot de bain

Pour les soirées:

– 2 T-shirts à manches longues, pour le soir (au Ladakh, il risque de faire froid; dans le reste de l’Inde il y a risque d’être piqué par des moustiques porteurs de la Malaria entre le coucher et le lever du soleil: chouette!)
– sous-vêtements thermiques: T-shirt et pantalon
– polaire épaisse
– bonnet, écharpe et paire de gants

Trousse de toilette

– savon/lessive/shampoing tout en un et biodégradable (histoire d’éviter de polluer les rivières dans lesquelles nous nous laverons)
– dentifrice (normal et à croquer biodégradable…Déjà hâte de le tester celui-là!)
– brosse à dent
– déodorant
– mini miroir
– brosse à cheveux
– produit pour lentilles
– serviette de toilette de voyage, très fine mais absorbante
– papier toilette biodégradable
– gel antibactérien

Pharmacie

– trousse de secours « classique »: désinfectant, pansements,…
– paracétamol
– anti-spasmodique
– immodium (je ne sais pas pourquoi, j’ai le présentiment que cela nous sera utile…)
– ercéfuryl (même remarque)
– sels de réhydratation
– motilium
– antibiotiques
– crème anti-inflammatoire
– cachets anti inflammatoires
– collyre
– pansements anti-ampoules
– spray anti moustiques
– crème solaire 50
– stick pour les lèvres
– pastilles de purification d’eau Micropur

Edit post voyage: un médicament contre les maux d’estomac, type Maalox, aurait été utile aussi!

Divers

– 2 gourdes de 1,5L
couteau suisse
Pochette ventrale(pour papiers/argent)
– photocopies de nos papiers, visas, police d’assurance, billets d’avion,…
– lampe frontale
– cadenas et câble
– adaptateur électrique
Kindle (avec plein de livres dessus!)
– cahier et stylo (pour prendre des notes à publier plus tard)
– Ipad (pour tenter de mettre à jour ce blog régulièrement) et son adaptateur photo (j’ai découvert ça récemment: cela permet de transférer les photos sur son Ipad: pratique)
– appareil photo (mon cher Nikon Coolpix P7000), et une batterie de rechange (ce serait dommage de devoir se limiter en terme de photos)
– chargeur d’Iphone/Ipad et d’appareil photo
– fruits secs, barres de céréales, biscuits Ovomaltine

Edit post voyage: des bâtons de marche peuvent bien aider pour le trek!

Lectures de voyage

En dehors du Guide du Routard et du Lonely Planet, voici quelques livres intéressants:
L’Equilibre du monde, de Rohinton Mistry (roman)
Intouchable:une famille de parias dans l’Inde contemporaine, de Narendra Jadhav (biographie d’une famille)
– 
Petite histoire de l’Inde, Alexandre Astier (présentation générale de l’histoire et de la civilisation indienne)

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This