1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5, rated)
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Visite de Varanasi (Bénarès), la ville Sainte au bord du Gange

Mis à jour le 6/01/2018 | Inde | 4 commentaires

Notre trajet en train depuis Delhi s’est bien passé. Le Shiv Ganga Express n’a eu qu’1h de retard et nous arrivons donc à 8h30 à Varanasi (aussi appelée Bénarès), après une bonne nuit. La classe 2e AC est confortable! Nous sommes attendus à la gare par une personne de notre hôtel qui nous y conduit. La Ganpati Guest House est situé dans la vieille ville, au bord du Gange, et est un petit havre de paix: une cour intérieure ombragée, un restaurant sur un toit-terrasse donnant sur le Gange et des chambres joliment arrangées avec ventilateur et douche chaude. Pour environ 25 euros la nuit, nous sommes contents.

varanasi-guest-house-ganpati

Après une douche méritée (et nécessaire: une journée à Delhi suivie d’une nuit dans le train laissent des traces…), nous allons nous promener avec le jeune Indien venu nous récupérer à la gare: il nous a proposé ses services de guide et nous avons accepté. Premier contact avec la vie locale: nous ne pouvons passer dans la rue à cause d’un énorme taureau, en rut qui plus est (true story). Tout le monde est bloqué et nous devons faire un détour. Notre guide nous explique que celui-ci est très dangereux. Nous le verrons d’ailleurs à l’oeuvre plus tard: alors que quelqu’un passe à côté de lui, il lui décoche un coup de corne. Apparemment il est coutumier du fait. Heureusement que l’homme a de bons réflexes et l’évite…Nous retenons la leçon: si on le voit, on change de rue!

rues-benarès-inde-vache

Arpenter Varanasi, c’est plonger tout à coup au coeur de l’hindouisme…Une ambiance assez indescriptible. De nombreuses toutes petites ruelles sombres et tortueuses où l’on se perd en un instant, des temples à chaque coin de rue (globalement bien dégradés), des hommes revenant de leur bain rituel dans le Gange à moitié nus, et bien sûr…Des chiens, chèvres et vaches sacrées au milieu de cette marée humaine (et leurs bouses à chaque coin de rue: attention à ne pas glisser!). Nous avons encore passé un cap en terme de densité et d’atmosphère oppressante! Mais c’est assez fascinant en même temps…

rues-varanasi

Notre guide nous conduit à l’un des ghât (marches donnant sur le Gange) où sont effectuées les crémations. En effet, selon la croyance hindou, mourir à Varanasi permet de stopper le cycle des réincarnations et d’accéder directement au Nirvana. De nombreuses personnes viennent donc mourir ici, ce qui explique le grand nombre de personnes âgées ou mal en point que nous croisons dans les rues…

rues-benarès

Un Brahman que connaît notre guide nous explique tous les rites de la crémation. Tout d’abord, le corps est enveloppé dans des tissus et décorés de fleurs, puis baigné dans le Gange pour une dernière purification. Ensuite, après avoir séché, il est amené au bucher. Le bois est un bois spécial, apparemment très huileux et qui permet masquer à peu près l’odeur du corps qui brûle…Effectivement nous n’avons pas senti, peut être aussi car c’était un jour de pluie…Le fils aîné du défunt, rasé et habillé de blanc, met alors le feu tout en accomplissant certains rites. L’atmosphère est impressionnante: cela grouille de monde, et les cadavres s’enchaînent…Les crémations ont lieu 24h sur 24h, tous les jours sans exceptions. Personne ne pleure, et le Brahman nous explique qu’il ne faut pas pleurer lors de la crémation car cela dérange l’esprit du mort. La tristesse s’exprimera donc ensuite, en privé…Les cendres seront jetées dans le Gange. Au passage, des personnes récupèrent les éventuels bijoux qui pourraient s’y trouver…Je ne vous cache pas qu’il est impressionnant pour nous d’assister à tout cela…Pas de photos bien sûr, c’est interdit et cela ne nous serait de toute façon pas venu à l’idée. Voici une photo du Gange, qui semble si paisible au milieu de cette agitation…

varanasi-gange

Nous nous rendons ensuite au Ghât principal, le Dasashwamedh Ghât. Là encore, quelle ambiance! Marchands divers, personnes priant et se baignant, cela n’arrête pas…

gange-bénarès.inde

En arrivant au Ghât…

varanasi

Après 2h30 de marche, nous rentrons à l’hôtel pour une douche et un déjeuner tardif. Varanasi est éprouvante pour les touristes que nous sommes! Heureusement notre balcon est très agréable…

balcon-ganpati-guest-house

En fin de journée, nous retournons au Ghât principal pour assister à une cérémonie religieuse qui a lieu tous les soirs au coucher du soleil. Sans explications sur la signification de ces rites, c’est assez incompréhensible. Sept Brahmans font une série de gestes, avec de l’encens et du feu notamment. Cela reste intéressant à regarder, surtout de par la ferveur avec laquelle les Indiens participent: à la fin, tout le monde se lève, lève les mains, …

cérémonie-varanasi

Enfin, petite promenade pour revenir à notre hôtel. Le jeu est d’essayer de retrouver celui-ci dans le dédale de ruelle (il est vraiment coincé au milieu d’une impasse, au coeur d’un endroit inacessible aux rickshaws). Nous avons bien repéré les lieux à l’aller et nous en sortons donc bien. Petite frayeur à la fin, lorsque nous croisons une vache aux cornes conséquentes dans une ruelle de moins de 2m de large. Tout le monde se plaque contre le mur, en espérant qu’elle ne décide pas de chasser un moustique d’un coup de corne en passant à côté de nous…Voici une photo de l’ambiance de nuit, moins étouffante que pendant la journée bien que très animée! Comme d’habitude, vous pouvez chercher Charlie sur la photo…

varanasi-nuit

Le lendemain matin, direction les Ghâts pour assister aux bains rituels. Nous arrivons un peu tard (8h30), car nous avons un peu trop dormi! Nous ne profiterons donc pas de la beauté de la lumière du lever du soleil, mais profitons tout de même de l’atmosphère des bains du matin. La foule est impressionnante à cette heure-ci! Cela grouille de personnes se déshabillant, se baignant dans le Gange, buvant une gorgée de son eau (ouch…elle est d’un épais marron, et je vous laisse penser à ce qu’il y a dedans), priant, achetant des offrandes, prenant des photos (pas que des touristes: les Indiens immortalisent aussi leur pélerinage à Varanasi et leur bain de purification), se faisant raser la barbe, masser, sans parler des habituels vendeurs de fleurs, colliers,…Dès le matin, cela vous réveille rapidement!

ghats-varanasi

indien-ghats

Encore un « où est Charlie? », plus difficile cette fois.

varanasi-ghats

Nous nous promenons ensuite un peu dans une des rues principales. Là encore, ça ne manque pas d’activité!

rues-benares

rues-bénarès

rues-varanasi-bananes

Ensuite, repos à notre hôtel, le Ganpati Guest House: voici la cour intérieure, vue de l’étage. Jolie, hein?

ganpati-guest-house

Je m’autorise une sieste dans le hamac: par cette chaleur, cela me fait un bien fou…

hamac-ganpati-guest-house

Dans l’après-midi, direction la gare pour prendre le Marudhar Express, qui nous conduira à Agra, ville du Taj-Mahal. Arrivée prévue le lendemain matin!

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This