Une semaine à vélo en Hollande Septentrionale

par | Mis à jour le 20/09/2021 | Pays Bas | 2 commentaires

laurene-velo-hollande

Vous commencez à le savoir, je suis fan de vélo et de cyclotourisme! Et quel autre pays que les Pays-Bas pour évoquer la facilité à se déplacer à vélo? C’est ce que j’ai décidé d’aller voir par moi-même en passant une semaine en itinérance à vélo dans le nord de la Hollande (Hollande septentrionale) lors d’un voyage organisé avec l’agence Dutch Bike Tours. Et vous savez quoi? Je crois que c’est encore mieux que ce à quoi je m’attendais!

Pédaler aux Pays-Bas – Infos pratiques

Pistes cyclables et balisage

La réputation des Pays-Bas est à la hauteur de la réalité du terrain: tout est vraiment extrêmement bien pensé pour les cyclistes, je n’ai pas arrêté de m’extasier durant la semaine! On roule majoritairement sur des pistes cyclables bien séparées, les intersections sont bien faites et les automobilistes sont très respectueux. Je pense que c’est la première fois que je ne râle contre aucun d’entre eux lors d’une semaine de voyage à vélo: même lorsque l’on partage la route, les gens sont patients et font attention. Quand on est habitué aux conducteurs français, c’est juste fabuleux!

balisage-velo-pays-bas

Le réseau de routes cyclistes est assez incroyable (il y a 33 000km de pistes cyclables dans le pays!): les Langeafstand Fietsroutes (LF-routes) sont des routes longue distance à destination des cyclistes, qui, forment un réseau national d’environ 4 500 kilomètres. De plus, le balisage est lui aussi bien fait: panneaux de direction à destination spécifique des cyclistes mais aussi l’ingénieux système de points-noeuds (knooppunt), qui m’avait déjà séduite l’année dernière lorsque j’avais fait du vélo aux alentours de Liège en Belgique. Vraiment facile!

balisage-points-noeuds-pays-bas

Dénivelé (ou plutôt absence de dénivélé)

Les Pays-Bas sont très plats (sauf les dunes!) et vous ferez peu de dénivelé lors de votre parcours, ce qui en fait un excellent pays pour vous initier au voyage à vélo, rouler en famille ou bien tout simplement avoir le plaisir de pédaler sur un itinéraire très roulant.

velo-hollande

“Vive le vent, vive le vent…”

Cependant, attention tout de même à la météo, le pays est réputé pour être particulièrement venteux (et souvent pluvieux), ce qui peut constituer une difficulté. J’ai eu la chance d’avoir essentiellement du beau temps mais ai juste expérimenté une journée de vent et en effet, il ne plaisante pas quand il est là 😛 Pas de panique toutefois, on avance juste moins vite et cela fait un petit challenge 😉 Soyez patient, prévoyez un bon coupe-vent et un imperméable efficace et tout ira bien.

hollande-velo

Quel vélo choisir?

Vous pouvez choisir le vélo que vous voulez pour cet itinéraire: un VTC, mais aussi un vélo de route puisqu’à de très rares exceptions près sur de minuscules portions, vous ne roulerez que sur des routes goudronnées. Vous l’aurez compris, pas besoin d’avoir une multitude de vitesses non plus puisque c’est plat.

velo-voyage-pays-bas

Itinéraire du voyage à vélo au nord de la Hollande

L’itinéraire que j’ai parcouru est une boucle dans la partie nord de la Hollande Septentrionale, au départ d’Alkmaar et d’une durée de 5 jours de vélo (+2 pour venir/repartir, soit une semaine au total). Je parcourais entre 50 et 60km par jour, soit au total un peu moins de 300km sur la semaine. Pour plus d’informations sur cet itinéraire proposé par l’agence Dutch Bike Tours, n’hésitez pas à consulter la fiche dédiée à ce voyage sur leur site.

Jour 1 – Arrivée et visite d’Alkmaar

Le premier jour a été majoritairement consacré au trajet puisque je suis venue en train depuis Strasbourg. Arrivée en milieu d’après-midi, j’ai tout de même pu en profiter pour visiter Alkmaar, que j’ai vraiment adorée!

alkmaar-pays-bas

alkmaar

alkmaar-hollande

Le lieu est parfait pour être directement plongé dans l’atmosphère charmante des villes néerlandaises que l’on trouve le long de cet itinéraire à vélo: des canaux, des bâtiments magnifiques, des ruelles pavées, de jolies boutiques et d’accueillants cafés, c’est juste adorable!

terrasses-alkmaar

bateau-alkmaar

alkmaar-hotel-ville

Alkmaar est particulièrement connue pour son marché aux fromages, une tradition existant depuis 1635 et qui se déroule le vendredi matin d’avril à septembre. Je n’y étais pas le bon jour mais cela doit être sympa à voir, il y a plus de 2 000 fromages alignés!

fromage-alkmaar

Cela dit, Alkmaar mérite une visite même si vous n’y allez pas un vendredi. J’ai vraiment aimé flâner dans ses rues, particulièrement à Fnidsen et dans les rues alentours mais aussi le long des canaux et dans le centre en général. Si vous avez le temps, vous pouvez faire une promenade en bateau ou louer un bateau pour découvrir les canaux depuis l’eau, cela doit être vraiment plaisant!

velo-alkmaar

boutique-alkmaar

canal-alkmaar

Ne manquez pas également à Alkmaar les “hofjes”, des cours intérieures entourées de bâtiments exclusivement dédiés aux hommes ou femmes célibataires qui ont été construites au Moyen-Âge, financées par des œuvres de charité afin d’aider les personnes dans le besoin. Deux d’entre elles sont accessibles toute l’année, d’autres uniquement lors des journées du patrimoine. Les deux ouvertes au public sont Het Wildemanshofje sur l’Oudegracht et Hofje van Splinter au Ritsevoort. Je n’ai pas pu accéder à la dernière car elle était fermée du fait du Covid, mais j’ai pu voir la première (sans y entrer toutefois, juste depuis l’extérieur).

het-wildemanshofje

Un endroit très sympa aussi, un peu en dehors du centre, est le Molen ‘t Roode Hert, un moulin encore en activité possédant une boutique où vous trouverez de la farine mais aussi pas mal de gourmandises. En prime, tout est bio et ils sont vraiment sympas!

moulin-roode-hert-alkmaar

molen-roode-hert-alkmaar

Jour 2 – D’Alkmaar à Hoorn (55km environ)

Une journée sur les polders

Il est temps de pédaler! Cette journée est la seule de l’itinéraire où vous ne serez pas au bord d’un lac/de la mer, ou en tout cas très peu, mais elle n’en est pas moins agréable. Le parcours mène en effet à travers les polders, ces terres gagnées par l’homme sur l’eau et situées en dessous du niveau de la mer. Les Néerlandais sont les experts en la matière: les polders forment environ un quart du pays!

velo-polder-pays-bas

Mais comment ça marche, un polder? Je ne suis pas une pro, mais en deux mots, voici comment cela se passe. La première étape est de construire des digues pour “emprisonner l’eau” et la deuxième étape, de vider cette eau en la pompant, autrefois grâce aux moulins à vent et de nos jours grâce à des pompes électriques.

paysage-hollande

Cela donne un paysage très plat et symétrique, puisque les terrains sont séparés entre eux par un grand réseau de petits canaux. Une partie de ces terres est dédiée à l’élevage et l’on aperçoit donc de nombreux troupeaux de moutons et de vaches. C’est aussi pour cette raison qu’il y a tant de fromages aux Pays-Bas!

polder-hollande

J’avais bien sûr entendu parler des polders mais n’avait jamais vu ces paysages en vrai, j’étais donc ravie. Et il faut reconnaître que cela fait plaisir de voir des moulins lorsque l’on vient aux Pays-Bas (oui, c’est cliché mais quand même: c’est beau un moulin à vent!). Il y a également au cours de la journée quelques passages arborés…

velo-arbres-hollande

Traversée de jolis villages

Le parcours passe en cours de route par de jolis villages typiquement néerlandais, avec ses jolies maisons en brique bien entretenues.

driehuizen

canal-bateau-hollande

Mes préférés ont certainement été Graft et De Rijp, vraiment coquets!

graft

de-rijp-hollande

de-rijp

C’était fermé lors de mon passage, mais il existe à Schermerhorn un musée situé dans un moulin qui a l’air vraiment intéressant: le Museummolen, qui fournit des explications sur le fonctionnement des polders et la vie au moulin autrefois. Pour la pause déjeuner, j’ai trouvé une terrasse bien agréable à la Villa Groet à Avenhorn, parfait pour s’arrêter manger un petit truc rapide. D’ailleurs, il y avait plein de cyclistes!

Visite de Hoorn

J’ai eu un coup de coeur pour Hoorn, une charmante petite ville située au bord du Markermeer (lac de Marken), lac situé dans la continuité de l’IJsselmeer (lac de l’IJssel) et séparé de ce dernier par une digue.

hoorn-pays-bas

lac-marken

hoorn-hollande

J’ai posé mon vélo pour y flâner à pied. Le centre-ville est animé et magnifique, avec de nombreux beaux bâtiments, et l’on peut également se promener au bord de l’eau. C’est à la fois vivant et paisible, j’ai adoré!

place-hoorn

hoorn-batiment

canal-hoorn

hoorn

Jour 3 – De Hoorn à Medemblik (50km environ)

Changement d’ambiance pour cette journée, on roule au bord de l’eau quasiment tout le temps! La route longe en effet le lac de Marken jusqu’à Enkhuizen, puis longe le lac de l’IJssel jusqu’à Medemblik. Quel plaisir de pédaler sur une belle piste cyclable près de l’eau! On traverse aussi quelques jolis endroits comme le port Broekerhaven.

laurene-velo-hollande

broekerhaven

ijsselmeer

Découverte d’Enkhuizen

Il faut impérativement s’arrêter à Enkhuizen, une petite ville trop jolie (hé oui, encore une!). Là encore, j’ai posé mon vélo pour me balader à pied: le centre est ravissant, avec de beaux bâtiments, des boutiques, restaurants et cafés.

enkhuizen

enkhuizen-pays-bas

rue-enkhuizen

Visite du Zuiderzeemuseum à Enkhuizen

Le Zuiderzeemuseum (Musée du Zuiderzee) est un immense musée possédant un espace couvert et un espace de plein air. On y plonge dans la vie quotidienne hollandaise d’il y a une centaine d’années en visitant des bâtiments (il y en a plus de 140!) mais aussi en découvrant les métiers d’autrefois. Cela m’a fait penser à l’Ecomusée d’Alsace, qui est un endroit que j’aime beaucoup dans ma région. Prévoyez vraiment du temps pour la visite (2h minimum), c’est vraiment très grand et le temps y passe vite car il y a plein de choses à voir!

zuiderseemuseum-enkhuizen

musee-zuidersee

zuiderseemuseum-interieur-maison

Fin de journée à Medemblik

Medemblik est une petite ville située au bord du lac de l’IJssel. Ambiance portuaire, il y a plusieurs ports et plein de bateaux, c’est très sympa! Je m’y suis baladée en fin d’après-midi, c’était bien agréable.

maisons-medemblik

port-medemblik

terrasses-medemblik

medemblik-bord-lac

medemblik-batiment

Le lendemain matin, j’ai fait un footing au bord de l’eau, ce qui m’a aussi permis d’admirer le lever du soleil sur le château de Medemblik, aussi appelé Château de Radboud.

chateau-medemblik

Jour 4 – De Medemblik à Den Helder (60km environ)

L’itinéraire de cette journée est plus monotone que les premiers jours mais il y a quand même de jolies choses à observer en cours de route.

eolienne

oiseaux

maisons-hollande

velo-foret

Fascinante Digue du Nord

On passe juste à côté de la célèbre Digue du Nord, aussi appelée Digue de Fermeture (Afsluitdijk), cette digue géante de 32km de long qui a été achevée en 1933. Le projet de cette digue a été imaginé afin de se protéger contre les inondations dans la zone du Zuiderzee, l’ancien golfe qui, suite aux travaux, forme désormais le lac d’IJssel et le lac de Marken.

L’Afsluitdijk relie la province de Hollande septentrionale (où passe cet itinéraire) à la province de Frise et marque la limite entre la mer des Wadden et le lac d’IJssel, le plus important du pays. Il est normalement possible de passer sur la digue en voiture, à vélo ou à pied mais celle-ci était malheureusement fermée aux cyclistes et piétons lorsque j’y suis allée et je n’ai donc pas de photos à vous montrer, j’étais trop loin pour pouvoir bien la voir.

Visite de Den Helder

Den Helder est la ville d’où part le ferry pour l’île de Texel, et c’est pour ça que les gens y passent. Base principale de la Marine royale néerlandaise, Den Helder n’a en effet pas d’intérêt particulier à part pour une balade sur le port et, si l’on est féru de bâtiments militaires, pour son Musée de la Marine.

den-helder

den-helder-mer-wadden

port-den-helder

Jour 5 – Visite de l’île de Texel (55km environ)

Pour cette journée, j’ai pris le ferry depuis Den Helder pour aller passer la journée sur l’île de Texel, située juste en face et qui est la plus grande île de Frise, entre la mer des Wadden et la mer du Nord. Je vous en dis plus dans cet article dédié à ma visite de Texel à vélo

parc-national-dunes-texel

oosterend-ile-texel

Jour 6 – De Den Helder à Alkmaar (60km environ)

Ce dernier jour de vélo m’a fait tester le célèbre vent néerlandais en m’offrant une belle expérience de vent de face:-P Même si la météo était moins belle que les jours précédents, c’est une journée que j’ai également appréciée car on passe par de très beaux paysages de dunes, des plages à perte de vue et de la forêt à la fin.

phare-nord-hollande

plages-nord-hollande

La piste cyclable sillonne entre les dunes, c’est vraiment joli!

velo-dunes-hollande

dunes-hollande

velo-foret-hollande

Les plages sont d’une taille impressionnante et on trouve quelques cafés de plages sympas. J’ai fait une pause à Bergen aan Zee, au Paviljoen Noord, que je vous conseille: que l’on soit à l’intérieur ou à l’extérieur, c’est joli et on y mange bien.

plage-bergen-aan-zee

paviljoen-noord-bergen

livres-bergen-aan-zee

Organiser son voyage à vélo aux Pays-Bas

Comme toujours, plusieurs options s’offrent à vous. La plus économique est bien sûr de tout organiser soi-même et de faire du camping. La plus simple et confortable mais plus onéreuse est de passer par une agence qui organise la totalité du voyage. Et vous pouvez aussi opter pour une solution intermédiaire, en organisant vous-même mais en dormant à l’hôtel par exemple! C’est aussi ce que j’aime avec les voyages à vélo, c’est très flexible et l’on peut s’y prendre différemment en fonction de ses envies et de son budget.

Passer par une agence de voyage à vélo

Pour ce voyage, je suis partie avec l’agence Dutch Bike Tours, qui a tout organisé: itinéraire, road-book journalier, réservation des hôtels, demi-pension, transport des bagages et bien sûr location de vélo. Je n’avais pas emmené mon propre vélo, c’était un peu trop compliqué de faire le trajet en train avec lui depuis Strasbourg.

velo-dutch-bike-tour

C’est la première fois que l’on me transportait mon bagage et je dois avouer que c’est très confortable: je déposais mon sac le matin à l’hôtel, n’avais à emmener avec moi que mes affaires pour la journée et retrouvais mon gros sac le soir. C’est d’autant plus agréable lorsque la météo est un peu incertaine et que l’on veut du coup emporter pas mal d’affaires différentes pour être équipé pour toutes les situations… Ce qui peut s’avérer un peu lourd! 😛 Bon, je ne dis pas que c’est indispensable non plus mais c’est un confort!

Organiser soi-même son séjour

Je n’ai pas testé du coup pour ce voyage, mais vu la densité des pistes cyclable et la facilité avec laquelle on se repère grâce au système de points-noeuds (knooppunt), il est facile à mon avis de tracer son itinéraire seul si on en a envie. Vous pouvez utiliser ce site pour préparer votre itinéraire.

velo-pays-bas

Ce voyage a été réalisé en partenariat avec l’Office Néerlandais du Tourisme et des Congrès. Comme toujours, tous les choix éditoriaux et les opinions exprimées dans cet article me sont propres (pour être claire: je n’ai pas été obligée de parler des lieux et adresses dont je parle!).

2 Commentaires

  1. Amélie

    j’adore les Pays-Bas : tout est doux là-bas ! Ça fait des années que je n’y ai pas mis les pieds … il faudrait peut-être que je songe à y aller en vélo, ce serait pas mal ça 🙂

    Réponse
    • Laurène

      Oh oui, c’est le pays idéal pour ça en plus! 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.