Visiter Petra en Jordanie – Mes conseils de visite

Mise Ã  jour le 24/05/2024
vue-the-monastere-ad-deir

Comme pour le Wadi Rum, impossible de visiter la Jordanie sans visiter Petra! Même si le site est très touristique, il vaut vraiment le coup: l'ancienne Cité antique nabatéenne est à la fois mystérieuse et impressionnante. J'avais peur d'être déçue, comme parfois lorsqu'on a trop vu d'images d'un lieu avant de le visiter, mais cela n'a de loin pas été le cas... Dans cet article de blog, je vous donne mes conseils de visite de Petra.

Laurène Philippot
Laurène
Laurène est la créatrice du blog, où elle partage ses découvertes depuis 2011. City break, voyages à vélo, randonnées... Elle a toujours de nouvelles idées d'escapades!

A quoi s’attendre?

Petra est un site archéologique de Jordanie classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Il s’agit de l’ancienne capitale du royaume nabatéen. Visiter Petra, c’est parcourir une ville très étendue, en admirant au passage de très nombreux vestiges creusés dans des falaises de grès rose et datant de différentes époques: on trouve en effet plus de 800 sites et environ 500 tombes. Pas étonnant que Petra fasse partie des 7 nouvelles merveilles du Monde désignées en 2007! Forcément, vous ne serez pas les seuls à vouloir en profiter et le site attire beaucoup de monde.

Mini résumé de l’histoire de Petra

Voici un résumé de l’histoire de Petra dans les très grandes lignes, afin d’avoir les principaux repères en tête avant la visite:

  • Des traces de villages néolithiques ont été trouvées, attestant d’une présence humaine à Petra dès 7 000 avant JC environ. On peut d’ailleurs voir des ruines d’un village néolithiques à Al-Beidha, à proximité de Little Petra
  • Les Nabatéens arrivent dans la région autour du 6e siècle avant JC. Ce sont des commerçants hors-pair (myrrhe, encens, épices sont échangés avec l’Arabie puis avec les Grecs et Romains) qui assurent ainsi le développement économique de leur civilisation. Petra constitue leur capitale et prospère énormément.
  • Rome, en détournant les voies commerciales, réussit à affaiblir les Nabatéens et finit par prendre le contrôle du royaume, faisant de Petra une métropole romaine. A cette époque, Petra demeure toutefois une grande ville riche et influente.
  • En 363, d’importants tremblements de terre détruisent Petra. La ville n’est pas reconstruite et est progressivement abandonnée, tombant quasiment dans l’oubli.
  • Au début du 19e siècle, l’explorateur suisse Johan Ludwig Burckhardt réussit à accéder à Petra (non sans mal car l’accès était interdit). Cette redécouverte marque le début de la renaissance de Petra comme site archéologique et touristique. Les fouilles continuent d’ailleurs aujourd’hui, il reste certainement encore bien des choses à découvrir dans la Cité Nabatéenne!
  • Depuis le classement à l’Unesco en 1985, les Bédouins n’ont plus le droit d’habiter sur le site de Petra, alors que c’est ce peuple qui a habité Petra pendant des siècles… Forcément, cela pose de nombreux problèmes et questionnements. J’ai eu l’occasion d’en discuter avec des locaux et le sujet est loin d’être simple.

Combien de jours prévoir?

Petra est très étendue! On peut voir les incontournables en une grosse journée si on est un bon marcheur (j’ai fait 20km le premier jour de visite!), mais je vous conseille vraiment de prendre 2 jours pour en profiter, voire 3 pour faire des randonnées plus longues aux alentours du site principal. La visite n’est jamais lassante car il y a plein de choses à voir, avec des points de vue variés sur les monuments.

Comment se déplacer à l’intérieur du site?

Ma réponse est simple: à pied! Même si vous verrez des chevaux et ânes sur le site proposant d’emmener les visiteurs, je vous invite vraiment à ne pas les utiliser. Que ces animaux soient bien utiles à la population pour se déplacer, c’est une chose, mais le souci avec ce genre d’utilisation “touristique” est que cela conduit toujours à une exploitation des animaux dans de mauvaises conditions: chevaux qui attendent des heures harnachés en plein soleil, ânes qui font un nombre pas possible d’aller-retour sur des escaliers (ce qui en prime abîme les marches de grès d’ailleurs), animaux avec des blessures et traces de harnachement à force des les avoir tout le temps sur le corps…Franchement si vous êtes en bonne santé, faites l’effort de marcher et monter les marches ou réduisez votre parcours, les animaux n’ont pas à payer le prix fort pour votre flemme.

Si vous avez un handicap ou des soucis pour vous déplacer, il existe des petites voiturettes de golf électriques: c’est une bonne option même si elle n’est pas donnée, vous pouvez vous renseigner au centre des visiteurs. A éviter aussi si vous pouvez marcher en revanche, le site perdrait vraiment de son charme si des centaines de voiturettes électriques le parcouraient en permanence…

Se repérer à Petra

  • 3,8km entre le Centre des Visiteurs et le Trésor (dont 1,5km dans le Siq). Attention, on ne se rend pas compte que cela descend légèrement à l’aller mais on sent bien le fait que cela monte sur le chemin du retour, après une journée à crapahuter dans Petra!
  • 5km entre le Centre des Visiteurs et Qasr Al-Bint.
carte-petra-jordanie
Je vous ai pris ma carte en photo 😉

Par quelle entrée passer?

Trois options s’offrent à vous:

  • Entrer par l’entrée principale (là où se trouve la billetterie), la plus classique
  • Entrer par le nord (côté monastère), en ayant au préalable pris votre billet l’entrée principale. De nombreux taxis vous proposeront de vous y emmener et il vous restera encore à marcher un peu pour rejoindre le monastère. L’avantage, c’est que vous ne ferez pas l’aller-retour dans le site, l’inconvénient c’est que vous n’arriverez pas devant le Trésor par le Siq (personnellement je trouve ça dommage)
  • Arriver à pied depuis Little Petra: il faut compter environ 2/3h pour randonner de Little Petra jusqu’au Monastère de Petra (Al-Deir). Prévoir impérativement de prendre un guide (et là encore d’avoir déjà son billet d’entrée)

Comment visiter Petra?

  • Rester sur le “main trail” (l’axe principal) où se trouvent les principaux monuments. C’est ce que font la majorité des visiteurs et là où il y a le plus de monde
  • Sortir un peu du main trail pour aller voir des monuments un peu plus éloignés, et parcourir un ou plusieurs sentiers de randonnée facilement accessibles (Monastère, Haut Lieu du Sacrifice, Al-Khubtha)
  • Prévoir de faire une “vraie” randonnée (option la plus hors des sentiers battus). Prévoyez alors vraiment de prendre un guide, déjà il est obligatoire pour certaines d’entre elles mais même pour les autres ce n’est vraiment pas balisé! J’ai personnellement cherché un début de chemin sans jamais y parvenir 😛

Visite avec ou sans guide?

Il y a très peu de panneaux explicatifs sur le site. Même s’il y a quelques explications sur la carte gratuite fournie à l’entrée, je vous conseille au choix:

  • de visiter le Musée de Petra, qui apporte de nombreuses explications intéressantes
  • de prendre un guide (attention à bien prendre un guide officiel: on trouve un bureau des guides près de la billetterie). Le guide est obligatoire pour certaines randonnées.
  • de vous procurer un guide de voyage (type Lonely Planet ou Routard) ou un livre sur Petra (à acheter plutôt en amont car ils sont vendus bien plus chers sur place!). J’ai opté pour celui-ci, assez synthétique tout en permettant d’avoir des explications sur chaque lieu visité.
  • de réserver une excursion guidée, il en existe bien sûr de nombreuses au départ d’Amman, Aqaba ou Jérusalem par exemple. Cliquez ici pour voir les différentes excursions.

Les lieux incontournables de Petra

Je ne vais pas vous lister tous les sites à voir à Petra ni toutes leurs caractéristiques, mais voici les principaux monuments avec quelques conseils de visite au passage! Je les ai notés dans l’ordre depuis le centre des visiteurs. A noter, les incroyables couleurs du grès de Petra, qui varient en fonction de leur composition: oxyde de fer, de cuivre, de cobalt ou de soufre emprisonnés dans les roches leur confèrent des couleurs fascinantes. Une vraie oeuvre d’art de la nature!

Musée de Petra

Voilà un lieu qui semble souvent être négligé par les visiteurs, mais que je vous conseille vraiment! Le Musée de Pétra, situé juste à côté du centre des visiteurs, est un bâtiment moderne qui accueille une exposition vraiment passionnante. On apprend plein de choses sur l’histoire de Petra et la culture nabatéenne tout en admirant de près des objets mais aussi des fragments de bâtiments, des sculptures… Un lieu magnifique avec des explications vraiment claires, j’ai adoré! Je vous conseille de prévoir d’y passer au minimum 1h.

Nécropole de gaïa

Il s’agit de la partie du site située entre le centre des visiteurs et le Siq, où l’on peut observer plusieurs tombeaux (notamment les imposants blocs des Djinns et le tombeau aux obélisques) et un triclinium (une salle de banquets).

blocs-djinns-petra

Le Siq

Le Siq est la principale voie d’accès au site de Petra. Il fait partie de ce qui le rend si mystérieux puisqu’il fallait parcourir les 1,5km de cet étroit canyon pour accéder à la ville de Petra. Incroyable, non? Il faut imaginer marcher dans un couloir de moins de 2 mètres de large encadré par des falaises de grès aux couleurs changeantes pouvant atteindre 80 mètres de haut. C’est vraiment impressionnant!

Au passage, on peut admirer l’ancien canal qui faisait partie du réseau d’approvisionnement en eau de la ville, mais aussi des stèles votives et des bétyles, petits reliefs représentant des Dieux vénérés par les Nabatéens.

Le Trésor (Al Khazna/ Khazneh)

Ah, le Trésor de Pétra… Il s’agit de L’INCONTOURNABLE, celui dont on a vu plein de photos (ou dans le film Indiana Jones!)… Mais qui ne déçoit pas tant il est grandiose! J’en ai eu les larmes aux yeux devant tant de beauté. Le fait que ce mausolée semble surgir de nulle part alors que l’on marche dans le Siq le rend d’autant plus majestueux.

Le nom de Trésor provient de l’urne qui couronne le monument et dont la légende raconte qu’elle aurait contenu le trésor du pharaon de l’Exode. Ne vous y trompez pas, l’architecture date bien des Nabatéens et non de la période romaine comme on peut parfois le croire (et que l’on a cru longtemps).

Vous trouverez dans plusieurs guides que le soleil vient illuminer le Trésor vers 7h en été et 8h en hiver. Je ne sais pas d’où vient cette info mais elle est totalement fausse: fin février, j’ai pu observer le soleil illuminer la façade à partir de 10h15… J’ai donc l’impression que, selon la saison, le soleil est plutôt présent à partir de 9h/10h environ.

Cela dit, l’heure où le soleil vient l’illuminer, faisant passer sa façade du beige au rose, est aussi celui où il y a le plus de monde. Arrivez plus tôt pour le voir au calme (je vous rassure, dans l’ombre il est beau aussi), quitte à revenir le voir plus éclairé plus tard ou le 2e jour. C’est ce que j’ai fait et n’ai pas regretté!

La ville basse

La ville basse rassemble l’ensemble des monuments se trouvant à proximité du Trésor, dont les principaux sont la rue des façades (d’imposants tombeaux en enfilade), le théâtre et les tombes royales, où je vous conseille vraiment de monter. L’intérieur du tombeau de l’urne vaut vraiment le coup! A noter, on peut normalement depuis les tombeaux royaux continuer par le sentier qui mène à Al-Khubtha (et d’où l’on jouit d’une vue incroyable sur le Trésor apparemment) mais il était fermé lorsque j’y suis allée, avec une date de réouverture inconnue…

Le Haut-Lieu du Sacrifice (Al-Madhbah)

Le Haut-Lieu du Sacrifice était un lieu où avaient lieu des sacrifices, comme son nom l’indique. Il se trouve sur les hauteurs de Petra et l’on peut y accéder facilement via un chemin, qui fait 1km, avec 175m de dénivelé positif (comptez 20/30 minutes). Cela monte mais cela vaut le coup, vous aurez une vue panoramique depuis là-haut!

Je vous conseille ensuite vraiment de ne pas faire demi-tour mais de poursuivre la randonnée sur le “High place of sacrifice trail”. On peut ainsi rejoindre Qasr al-Bint (dans la Ville antique) en passant par le Wadi al Farasa, ce qui permet au passage d’admirer de superbes tombeaux ainsi que des paysages grandioses! En prime, on ne croise pas grand monde. J’ai vraiment adoré ce sentier!

La ville antique

La ville antique est la partie haute de la ville. C’est la partie la plus éloignée du Trésor mais la plus proche du Monastère et là où vous trouverez aussi les restaurants. Parmi les monuments notables, on trouve la rue à colonnades, le Grand temple, le temple aux lions ailés, le Qasr al-Bint (vestige du temple le plus important de Petra), l’église byzantine ainsi que l’église bleue.

Le Monastère Ad-Deir

Deuxième monument le plus emblématique de Petra après le Trésor, le Monastère Ad-Deir est encore plus imposant que ce dernier! Il se mérite un peu plus puisqu’il faut monter 800 marches. Je vous rassure, l’effort reste raisonnable: les 2km et moins de 200 mètres de dénivelé positif restent accessibles, d’autant que les marches sont petites. Comptez environ 35/40 minutes. A l’inverse du trésor, le monastère est éclairé l’après-midi mais il y a du coup moins de monde le matin… A vous de choisir!

Vous verrez en arrivant que plusieurs bédouins ont installés des tentes-café sur des éperons rocheux situés autour du monastère, arguant d’avoir la meilleure vue 😉 Je suis allée boire un thé pour voir dans les trois et dois avouer avoir du mal à les départager! Les deux situées juste en face du monastère offrent vraiment un beau point de vue sur celui-ci, tandis que le troisième est plus loin donc plus au calme et offre de magnifiques panoramas côté montagne et vallée, avec le majestueux wadi Araba.

Mes bonnes adresses à Wadi Musa

Le village situé juste à côté de Petra se nomme Wadi Musa. Voici les bonnes adresses que j’ai pu tester:

  • Petra Canyon Hôtel – Grand hôtel touristique dans le style, mais qui a l’intérêt d’être confortable et d’un bon rapport qualité prix (il reste bien placé mais un peu en dehors de la ville). Evitez juste de dîner sur place, buffet international vraiment mauvais au programme 😉
  • Pâtisserie Al-Janoub – Pour acheter de délicieuses pâtisseries jordaniennes à emporter! Accueil vraiment adorable, le vendeur a pris le temps de m’expliquer ce que contenait quasiment chacune des pâtisseries pour que je puisse choisir et m’en a même fait goûter. En prime, prix vraiment bas!
  • Al-Mehbash restaurant – Un bon restaurant pour manger local à un tarif raisonnable.

Ce séjour a été réalisé dans le cadre d’une collaboration commerciale rémunérée avec BlognTrip. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux. Cet article contient des liens d’affiliation.Carnet d’escapades participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.