Canal du Midi à vélo en 6 jours – Mes étapes de Toulouse à Sète

Mise à jour le 06/05/2024
velo-canal-midi-france

Dans cet article de blog, je vous donne mon itinéraire pour faire le canal du midi à vélo en 6 jours, avec une synthèse des différentes étapes pour que vous puissiez préparer votre voyage!

Laurène Philippot
Laurène
Laurène est la créatrice du blog, où elle partage ses découvertes depuis 2011. City break, voyages à vélo, randonnées... Elle a toujours de nouvelles idées d'escapades!

Combien de temps pour faire le Canal du Midi à vélo?

5/6 jours est une bonne durée pour faire le Canal du Midi à vélo. En 6 jours, cétait vraiment confortable, avec des étapes pas trop longues permettant de prendre son temps. 5 jours aurait aussi été une bonne option sans être plus stressés que ça, car les étapes des derniers jours auraient aisément pu être rallongées. En revanche, il faudrait trop courir à mon goût pour le faire en moins de temps. Je vous conseille donc de faire de même en limitant le nombre de kilomètres par jour.

itineraire-canal-midi-velo
peniche-canal-midi-france

Jour 1 – De Ramonville Saint-Agne à Castelnaudary

Nous avons raté les quelques kilomètres du début du Canal en partant de Ramonville Saint-Agne (dans la banlieue toulousaine) et non. de Toulouse, mais cela ne change pas grand chose. Notre point de départ est le loueur Le Petit Cyclo, situé juste au bord du canal: c’est bien pratique!

La première journée est un peu longue en kilomètres, mais se fait très bien du fait de la qualité de la piste durant toute la première partie (tant que vous êtes dans le département de la Haute-Garonne en fait) et de l’ombre, que vous aurez pendant quasiment toute la journée. Le canal est encore à cet endroit bordé de somptueux platanes, c’est superbe et agréable!

Nous avons dormi au Camping Municipal de Castelnaudary (appelé Les Fontanilles ou la Giraille, mais c’est bien le même!), un camping calme situé au bord du canal. Il est du “mauvais” côté du canal quand vous arrivez de Toulouse: il faut donc aller jusqu’à Castelnaudary pour traverser sur un pont et revenir un peu vers l’arrière jusqu’au camping. Rien de trop méchant! Pour se ravitailler, il y a une épicerie à 500m.

Jour 2 – De Castelnaudary à Carcassonne

En ce deuxième jour, vous comprendrez rapidement ce que je voulais dire en vous parlant des chemins: ils sont un peu pourris tout le temps, ça secoue! Mais cela a aussi un côté sympa, je vous rassure! Il y a encore beaucoup de platanes sur cette partie de l’itinéraire et vous pouvez donc profiter de leur beauté et de l’ombre qu’ils procurent.

Nous avons dormi au Camping de la Cité à Carcassonne, situé à 3km environ du Canal. C’est un gros camping où ils ont tendance à mettre les cyclistes et randonneurs les uns sur les autres (ils mettent jusqu’à trois tentes par emplacement, pour une réduction qui n’est de loin pas d’un tiers du prix: un peu agaçant), mais à part ça il est agréable.

Coup de chance pour nous, nous partagions l’emplacement avec une seule autre tente, un couple de cyclistes très sympas avec qui nous avons bien pu échanger! Pour se ravitailler, il y a une micro-épicerie où il y a peu de choses, mais aussi un snack. De notre côté, nous sommes allés dîner en ville. La Cité de Carcassonne se situe à 20 minutes à pied, c’est vraiment pratique.

Jour 3 – De Carcassonne à Lézignan- Corbières

Je crois que c’est l’une des journées que j’ai préférées: il y a plein de chouettes choses à voir sur le trajet, même s’il n’y a quasiment plus de platanes donc peu d’ombre et que le sol est peu roulant. J’adore le port de Trèbes, que j’avais découvert l’année dernière, avec ses petits restaurants au bord de l’eau. Vous y trouverez également une boulangerie et une épicerie. Ne manquez pas aussi l’écluse de l’aiguille, où l’éclusier exposes ses sculptures très marrantes et originales! Je ne vous en dis pas plus, ce sera la surprise 😉

Pour la nuit, il était difficile de trouver un camping dans le coin. Nous avons opté pour le Camping La Pinède à Lézignan-Corbières, qui n’est pas mentionné dans l’application mais est pourtant bien pratique. Il est à 5,5km du canal (sortir à Argens-Minervois), la route monte, mais il a le mérite d’être là! Cela fait aussi voir des paysages plutôt sympas puisqu’il y a beaucoup de vignes dans le coin.

Le camping en lui-même est correct, avec un accès à la piscine municipale accolée, mais les emplacements sont vraiment caillouteux… Encore un coup de chance pour nous, cela dit, nous avons retrouvé par hasard nos collègues cyclistes de la veille, qui nous ont proposé de partager leur emplacement d’herbe ! Nous avons certainement bien mieux dormi et avons aussi passé une excellente soirée à parler vélo et voyages: le top 🙂 Pour se ravitailler, il y a des supermarchés au centre-ville, à 5/10min à vélo du camping.

Jour 4 – De Lézignan-Corbières à Capestang

Encore une belle journée avec beaucoup de jolies choses à voir, même si cela manquait un peu d’écluses à mon goût! Coup de coeur pour le port du Somail: vous pouvez vous y arrêter pour faire des courses dans une péniche-épicerie ou prendre un verre et déjeuner dans un adorable café au bord de l’eau! Il faut juste faire attention, peu de temps après le Somail, à bien continuer le long du Canal du Midi: il y a aussi un canal qui part vers la droite, il ne faut pas le suivre! 😉

Pour la nuit, nous avons dormi au Camping Municipal de Capestang, situé à 500m du canal. C’est un petit camping, qui peut être un peu bruyant du fait de la proximité de la route, mais qui est très correct. Pour se ravitailler, il y a un supermarché à quelques centaines de mètres. Nous avons pique-niqué le soir sur le port et avons bu un verre au bar, c’était sympa. Alternativement, on m’a parlé de deux gîtes qui ont l’air sympas à Capestang et qui sont labellisés Accueil Vélo: l’Atelier et Côté Nuit. Je n’ai pas testé mais ils ont d’excellents avis!

Jour 5 – De Capestang à Agde

Cette journée est celle de la variété! Alternance ombre et soleil, piste cyclable parfaite (après Béziers) et terrain chaotique, végétation variée. Au moins, on ne s’ennuie pas!

A Béziers, le passage par les neuf écluses de Fonseranes est impressionnant: neuf écluses se succèdent pour permettre de passer une pente vraiment imposante! Il faut faire attention à cet endroit, le Canal du Midi part sur la droite alors qu’on aurait tendance à continuer tout droit 😉

Nous avions au départ prévu de finir la journée à Vias, mais le coin autour du camping que nous avions repéré, au bord du canal, ne nous tentait pas et nous avions encore de l’énergie. Nous sommes donc allés jusqu’à Agde. Agde est sans doute le coin le moins facile pour trouver un camping, même si c’est là où il y en a le plus. Ils sont blindés de monde et ce sont souvent de grosses structures. Pour nous qui aimons le calme, ce n’est pas franchement l’endroit idéal!

Nous avons finalement atterri au Camping L’Escale, qui était un compromis acceptable. C’est un petit camping familial situé le long de l’Hérault. Il y a des animations, mais c’était tout de même relativement calme et agréable. Nous avons même profité de la piscine en fin de journée et avions un bon emplacement avec de l’herbe. Et si vous aimez la pétanque, je crois que c’est le paradis: les allées étaient toutes transformées en terrains de pétanque par les campeurs, c’est toute une ambiance! 😉 Côté tarifs, c’est cher mais c’est le cas partout à Agde, on dirait.

Jour 6 – De Agde à Sète

Cette dernière journée est très light, ce qui laisse aussi le temps de profiter du bord de mer et de Sète le cas échéant! Il ne reste qu’environ 1h de vélo le long du Canal (jusqu’à Marseillan, lorsque le canal se jète dans l’Etang de Thau), puis on termine par une longue piste cyclable le long des immenses plages de Sète. Vu les terrains des jours précédents, vous aurez l’impression d’avoir des ailes! 😉

Arrivés à Sète, nous logions dans un chouette Airbnb situé en centre-ville. Sur les conseils de notre hôte, nous avons testé la tielle de Sophie Cianni & Co, une spécialité sétoise à base de poulpe et de tomates (même si vous n’aimez habituellement pas le poulpe comme moi, vous pouvez goûter, on ne sent pas que c’est du poulpe!). Nous avons ensuite dîné au restaurant Chez François, une référence à Sète pour qui aime les fruits de mer. Une excellente manière de finir en beauté cette superbe escapade sur le Canal du Midi que nous avons tout simplement adorée!

Cet article contient des liens d’affiliation.