Visite d’Ouessant, une île hostile mais pleine de charme

par | Mis à jour le 13/07/2021 | Bretagne | 12 commentaires

« Qui voit Ouessant voit son sang » dit un dicton. Heureusement, me voici revenue saine et sauve de la superbe île d’Ouessant, située au large des côtes finistériennes. A l’origine de ce dicton, de nombreux naufrages de navires venus s’échouer sur les roches d’Ouessant. Avec ses vents et ses courants très forts, la mer autour d’Ouessant est bien connue des marins pour sa difficulté. Mais l’île est heureusement également connue pour des choses plus gaies, comme ses superbes paysages sauvages. Cela fait donc bien longtemps que j’avais envie d’y faire un tour. Ma mère aussi, et elle m’accompagne donc pour une escapade à Ouessant.

île-ouessant

Comment aller à Ouessant?

Pour aller à Ouessant, il faut bien sûr prendre un bateau. Des bateaux de la compagnie Penn Ar Bed partent depuis les ports de Brest et Le Conquet et circulent tous les jours (sauf cas extrême de mauvais temps). Il existe également d’autres compagnies et d’autres ports de départ, mais les bateaux circulent alors uniquement en saison (d’avril à octobre). En saison, il faut penser à réserver le bateau en avance. Il était plein lorsque j’y étais en avril. Pour voir les horaires des bateau et réserver ses billets, c’est ici.

bateau-penn-ar-bed-ouessant

La traversée dure environ 1h15. J’étais sur un gros bateau très stable mais par temps de grand vent. Cela remuait donc pas mal et nous avons pu apprécier le fromveur, un courant violent situé entre Molène et Ouessant et bien connu des marins. Le mal de mer s’est fait sentir pour certains d’entre nous et j’étais bien contente d’arriver sur la terre ferme!

Visite du Bourg de Lampaul

A notre arrivée au port du Stiff, nous sommes accueillies par Ondine Morin. Ondine est Ouessantine, guide interprète et marin-pêcheur. Et oui, tout ça en même temps. Une jeune femme sympathique au caractère bien trempé qui donne tout de suite une idée du tempérament des habitants d’Ouessant. La vie insulaire forge le caractère, c’est sûr! Ondine est un puits de sciences sur l’histoire et la culture de l’île et partage avec plaisir ses secrets. On découvre peu à peu les mystères de cette île un peu hostile au premier abord. Il faut aussi l’écouter raconter avec émotion une de ses journées de pêche, on s’y croirait. Quel plaisir de rencontrer une personne aussi passionnée par son île que par ses deux métiers! Pour visiter Ouessant avec elle, je vous invite à consulter son site web, Kalon-Eusa.

côte-ouessant

phare-stiff-ouessant

Nous commençons notre visite d’Ouessant par un tour dans le bourg de Lampaul, seul village de l’île. La visite du cimetière nous apprend déjà des tas de choses sur la vie à Ouessant, les marins et les naufrages malheureusement célèbres sur les côtes de l’île. Saviez-vous par exemple que Ouessant était un exemple de société matriarcale? Les hommes étant partis en mer pendant de très longues périodes, ce sont les femmes qui avaient une place prépondérante dans la société.

église-lampaul-ouessant

Nous nous promenons ensuite dans les rues, passant notamment devant un petit stand de vente directe de poissons où vous pourrez trouver Ondine ou son mari vendant leur pêche du jour si vous passez dans le coin. Puis nous découvrons la “maison penchée”. La photo parle d’elle-même, non? Il s’agit du premier hôtel de l’île au début du XXe siècle. Nous flânons également dans les ruelles alentours.

maison-penchée-ouessant

maison-ouessant

gendarmerie-lampaul

Nous nous dirigeons ensuite vers le Port de Lampaul, où les bateaux arrivent uniquement lorsque le vent est trop fort. C’était limite le jour où nous y étions et nous avons donc débarqué sur le port classique, celui du Stiff. Pourtant, de mémoire de Bretonne (habituée au vent), je n’ai pas souvenir d’avoir ressenti un tel vent une autre fois. Dès le pied posé sur l’île et pendant toute la journée, il n’a pas arrêté de souffler. Je comprends maintenant la signification d’un “vent entêtant”, qui est exténuant (en plus de te mettre en permanence les cheveux dans la figure mais c’est un autre sujet).

port-lampaul-ouessant

ouessant-port-lampaul

Déjeuner chez Ar Piliguet

Pour le déjeuner, nous nous rendons chez Ar Piliguet, un restaurant situé dans une belle maison ancienne au cœur du bourg de Lampaul. Ar Piliguet propose un excellent menu à 18€50 comprenant notamment une entrée, un plat et un dessert. Des produits frais, un accueil sympathique et une ambiance chaleureuse, il s’agit d’une très bonne adresse!

ar-piliguet-ouessant

déjeuner-ar-piliguet-ouessant

Visite du Musée des Phares et Balises

Après le déjeuner, nous filons au Musée des Phares et des Balises, géré par le Parc naturel régional d’Armorique et situé au pied du phare du Créac’h. De belles pièces sont exposées et on y apprend plein de choses sur le fonctionnement des phares et leur évolution. Pour ceux qui se posent la question, il n’y a plus de gardien de phare en France depuis 2012. Ce qui ne veut pas dire que les phares sont devenus inutiles: ils ont juste été automatisés.

musée-phares-balises-ouessant

lentille-musée-phares-balises

Balade sur la côte sauvage d’Ouessant

Nous partons ensuite à la découverte de la côte la plus sauvage d’Ouessant, le nord et l’ouest de l’île. Attention les yeux, les paysages sont rudes et hostiles mais remplis de charme. Entre les vagues, l’herbe rase et les rochers, sans oublier le vent qui continue à être de la partie, l’ensemble est saisissant. Quelle beauté!

ile-ouessant

rochers-ouessant

ouessant

côte-rocheuse-ouessant

moulin-phare-stiff-ouessant

Notre journée à Ouessant s’achève déjà et le bateau nous attend. J’ai très envie de revenir pour découvrir le reste de l’île, pourquoi pas à vélo un jour où le vent sera un peu moins présent. Ou alors pour un tour de l’île à pied. Un grand merci à Ondine pour cette belle journée et à l’Office de Tourisme du Finistère pour l’organisation de ce séjour de 3 jours dans le Finistère Nord.

vélo-ouessant

Newsletter

12 Commentaires

  1. Hugo Le Beller

    J’ai toujours voulu visiter cette île. Elle semble relativement sauvage, ça donne envie ! 🙂

    Réponse
    • Laurène

      Cela vaut le coup, elle est magnifique (et en effet plutôt sauvage!)

      Réponse
      • Rouchouze

        Oui , mais aujourd’hui il y a des centaines de voitures !!
        Quel dommage !! L’île a perdu son âme en remplaçant les moutons traditionnels par des automobiles!!

        Réponse
        • Laurène

          Des centaines de voitures? Je n’en ai pas vu beaucoup lorsque j’y suis allée!

          Réponse
        • Tiadreuz

          Des centaines de voiture ? Remplacer les moutons ? Quelles absurdités racontez vous la !

          Réponse
  2. Andrée Sarrazin

    Je croyais que l’ile était interdites aux voitures de touristes.

    Réponse
  3. Le cossec

    Bonjour, cette île est superbe sauvage mais normal vu son emplacement géographique et c’est ce que je recherche quel merveille, toute la journée j’ai eu l’impression de me promener dans une carte postale , bravo les insulaires ne changé rien, ma réflexion aven le retour, je reviendrais mais pour y passer au moins deux jours pour avoir le temps de rencontrer c’est habitants à bientôt lannig.

    Réponse
    • Laurène

      Merci pour ce retour! Vous avez raison, cette île est superbe et les habitants sympathiques 🙂

      Réponse
  4. Carole Blondiaux

    je voudrais aller passer mes vacances d’été sur cette île pour me reposer et faire de la marche mais j’ai peur de la météo et du vent en juillet fait il beau ? et 15 jour est ce trop ?
    merci aux connaisseurs de me répondre

    cordialement

    Réponse
    • Laurène

      Bonjour,

      Pour la météo, difficile de vous répondre: c’est la Bretagne donc assez aléatoire, et sur une île cela l’est encore plus! On a généralement de beaux étés en Bretagne mais il n’est pas non plus impossible d’avoir 15 jours de pluie… Ce ne serait pas de chance mais cela arrive. D’une manière générale, il y a beaucoup de vent à Ouessant mais là encore, impossible de vous le dire à l’avance: cela dépend! 15 jours est une durée assez longue car l’ile n’est pas très grande, mais si l’idée est de vous reposer cela peut aussi être sympa…
      Bonnes vacances! 🙂

      Réponse
  5. marie therese TARAUD

    étant une islaise aussi ( ile d yeu)je ne peux qu’aimer les iles et particulèrement OUESSANT, j’ai hate d’y retourner ( hors saison bien sur) mes enfants y sont actuellement pour 4jours) eux aussi vivent sur yeu mais sont des passionnés des iles et surtout de ouessant, ou nous sommes toujours tres chaleureusement accueillis, que les festivités entre les insulaires tous les ans fin septembre ou début octobre continuent encore longtemps, que d’échanges ont lieu pendant ces quelques jours et de la bonne humeur

    Réponse
    • Laurène

      Excellent! Cela fait plaisir de voir votre enthousiasme 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.