Transardennaise – 7 jours de randonnée à pied en Wallonie

par | Mis à jour le 2/09/2022 | Belgique | 6 commentaires

laurene-transardennaise-randonnee

La Transardennaise est un itinéraire de randonnée pédestre en Wallonie qui est considéré comme l’un des plus beaux de Belgique. Il fallait bien que j’aille vérifier cela! 😉 Il a été créé dans les années 80 et mène les randonneurs de La Roche en Ardenne à Bouillon, dans la province du Luxembourg belge. 160km de chemins balisés et environ 3 600m de dénivelé positif sont au programme de cette Grande Traversée de l’Ardenne, que l’on effectue traditionnellement en une semaine. N’essayez pas de le faire dans l’autre sens par contre, l’itinéraire n’est balisé que dans un sens.

J’ai parcouru à pied l’intégralité du parcours (qu’il est aussi possible de faire à VTT) et en suis revenue enchantée. J’avais un très bon souvenir de l’Ardenne belge: j’avais parcouru la Grande Forêt de Saint-Hubert à cheval il y a quelques années et avais adoré la région et ses forêts à perte de vue. Cette première impression n’a fait que se confirmer lors de cette randonnée!

Transardennaise – Infos pratiques

Difficulté de la Transardennaise

La Transardennaise est un itinéraire de randonnée qui ne présente pas de difficulté particulière si vous avez l’habitude de marcher. Le terrain n’est jamais technique: on marche sur des chemins forestiers, des sentiers au milieu des champs ou de petites routes (à la circulation très faible, ce qui est bien agréable).

transardennaise-randonnee

Le dénivelé est limité, comme vous le verrez dans le détail des étapes. En revanche, il faut tout de même avoir en tête que le profil reste vallonné (oubliez tout de suite l’idée que la Belgique est un plat pays 😉 ) et que certaines journées peuvent être assez longues en terme de kilomètres à parcourir. Je le conseillerais donc uniquement à des personnes ayant l’habitude de faire de la randonnée ou en tout cas assez sportives car les jambes sont tout de même bien sollicitées. Autre option, ne pas faire la totalité des 7 jours si l’on a moins d’expérience.

foret-ardenne-belge

Balisage

Le parcours de la Transardennaise est balisé tout le long avec les signes GTA (Grande Traversée de l’Ardenne) qui sont jaune et blanc. Globalement, j’ai trouvé le balisage vraiment bien fait mais je vous conseille tout de même (comme toujours) de prendre en complément la trace GPX sur votre montre/GPS/appli sur le téléphone. Ainsi, vous êtes vraiment sûr de votre chemin et ne risquez pas de louper une balise ou d’avoir des moments de doute à certains croisements! Vous pouvez télécharger ici la trace GPX. Vous trouverez également sur le site de la Maison de la Randonnée la carte et le guide que vous pouvez acheter.

balisage-gta

balisage-transardennaise

montre-trace-gps

Fréquentation de la Transardennaise

C’est souvent l’une des questions que l’on se pose avant d’envisager un itinéraire de randonnée: est-ce qu’il y a du monde? Pour la Transardennaise, la réponse est non! En fait, ce n’est pas tout à fait vrai dans le sens où cet itinéraire est en fait populaire et assez fréquenté (surtout en plein été) comme en témoignent les hôtels, mais on ne croise quasiment personne de la journée. Déjà, parce que l’itinéraire n’est balisé que dans un sens comme je vous le disais: impossible de croiser quelqu’un, seulement de le rattraper. Mais aussi, j’imagine, parce que les étapes sont suffisamment longues pour que les gens s’étalent, et qu’il n’y a pas beaucoup d’autres promeneurs sur le parcours. Lors de ma semaine de randonnée sur la Transardennaise à la fin du mois d’août, je voyais maximum 3 personnes par jour (que je retrouvais à l’hôtel le soir en général, ce qui était sympa).

randonneurs-transardennaise

Organisation du voyage

Comme toujours, vous pouvez tout organiser vous-même ou bien passer par une agence. De mon côté, je suis passée par l’agence Europ’Aventure, une petite agence locale basée à Saint-Hubert et spécialisée dans l’organisation de voyages à pied et à vélo. Le fait de passer par l’agence présente pas mal d’avantages. En plus de l’organisation générale du voyage (réservation des hôtels, etc), on bénéficie du portage des bagages d’un hôtel à l’autre, ce qui permet de ne partir randonner qu’avec un petit sac de rando pour la journée. Cela change tout en terme de fatigue! Autre point intéressant, l’organisation de transferts à certains endroits: pour retourner au point de départ à la fin de la randonnée, mais aussi pour accéder à un hébergement sur une des étapes, car il n’y a plus d’hôtel dans la ville d’arrivée. Personnellement, j’ai apprécié!

europ-aventure-transardennaise

Si vous organisez votre voyage seul, sachez que le bivouac est interdit en Belgique. Il faudra donc soit aller à l’hôtel, soit trouver des particuliers qui acceptent que vous plantiez votre tente dans leur jardin (ou bien sûr trouver un camping, mais je n’en ai vu qu’un sur le parcours). Vous trouverez des jardins pour vous accueillir sur le site Welcome to my garden, un concept vraiment sympa réservé aux voyageurs à pied et à vélo! Je vous conseille aussi dans ce cas de voyager le plus léger possible, car le poids d’un sac à dos peut vite devenir problématique s’il est trop lourd et/ou que l’on n’a pas l’habitude. J’ai croisé des randonneurs qui en ont fait les frais 😉

transardennaise-randonneur

Ravitaillement

Voilà un autre point auquel il faut faire attention lorsque l’on organise sa randonnée. La Transardennaise est un itinéraire très nature, ce qui a l’immense avantage de vous permettre de bien déconnecter, mais a l’inconvénient de vous obliger à vous organiser pour vous ravitailler si vous ne dormez pas à l’hôtel. Je n’ai croisé que très rarement des supermarchés, épiceries ou même boulangeries, restaurants et cafés: les villages traversés sont en général tout petits et sans commerces (à l’exception de Saint-Hubert, Redu et Paliseul). Ce n’était pas un souci pour moi car j’avais la demi-pension prévue le soir et un panier de pique-nique fourni par les hôtels pour le déjeuner, mais il faut le savoir si vous n’avez pas pris cette option. Ne comptez pas non plus faire une pause pour boire un café quelque part lors de votre journée, vous ne trouverez pas (à part à Redu):-P Enfin, pensez à emporter suffisamment d’eau pour la journée avec vous… Je partais souvent avec mes 2 litres d’eau dans mon sac (c’était l’été, il faisait chaud).

laurene-transardennaise-trail

Etapes de la Transardennaise

Jour 0 – Arrivée à La Roche en Ardenne

Le point de départ de la randonnée se situé à La Roche en Ardenne, où je suis arrivée la veille du début de la marche. C’est une jolie petite ville pleine de charme traversée par l’Ourthe, où il est agréable de se promener. Il ne faut pas non plus hésiter à visiter les ruines du château, qui dominent la ville et offrent un superbe panorama sur celle-ci. Des animations y sont même organisées en été.

roche-ardenne-ourthe

la-roche-en-ardenne

roche-en-ardenne-belgique

roche-ardenne-wallonie

Je dormais à l’Hôtel La Claire Fontaine, situé sur les hauteurs de la ville. Un peu daté au premier abord, mais ma chambre était très confortable et rénovée et la salle de restaurant, très lumineuse, est bien agréable. Mention spéciale pour leur panier de pique-nique: c’est le seul hôtel à ne pas m’avoir donné un sandwich et j’avoue que c’était très appréciable: salade de riz avec petits légumes et fondant au chocolat maison, c’est clairement le meilleur panier de pique-nique que j’ai eu!

Envie de réserver à l'hôtel la Claire Fontaine?

hotel-claire-fontaine

Jour 1 – La Roche en Ardenne – Lavacherie (28km, 600m D+)

Le départ officiel de la Transardennaise a lieu au centre-ville de La Roche en Ardenne, que l’on rejoint en marchant 2km depuis l’hôtel. Ensuite, c’est parti! Il y a une montée un peu raide dès le début, histoire de se mettre en jambes, mais c’est en fait la montée la plus difficile de toute la randonnée et elle n’est pas trop longue.

gta-vaches

feuilles-foret-ardenne-belge

paysage-province-luxembourg-belge

Le parcours du jour est ensuite globalement facile et agréable, mais attention la journée de rando est longue! C’est une étape très champêtre, avec un peu de forêt et de nombreux passages en lisière de forêt, avec vue sur les champs. Les paysages sont vallonnés et l’on croise plus de vaches que de randonneurs. On passe par de petits hameaux avec de jolies maisons typiquement wallonnes. On est ainsi directement dans l’ambiance de la semaine!

lisiere-champs-wallonie

maison-fleurie-wallonie

Il y a beaucoup de sentiers et seulement quelques passages sur de petites routes à faible fréquentation. Très plaisant pour marcher!

rando-transardennaise-laurene

paysages-champs-wallonie

J’ai passé la nuit à l’Auberge de Lavacherie, une agréable auberge située précisément sur l’itinéraire et où l’on est très bien accueilli. Au dîner, trois tables étaient occupées par des randonneurs wallons et néerlandais qui, comme moi, venaient de démarrer la Transardennnaise. C’était sympa d’échanger avec d’autres personnes!

Envie de réserver à l'auberge de Lavacherie?

auberge-lavacherie

Jour 2 – Lavacherie – Saint-Hubert (17km, 350m D+)

Après la longue étape de la veille, voici une journée plus courte, très agréable et sans difficulté. Il y a bien quelques petites montées et descentes (on est en Ardenne!) mais elles sont très tranquilles. Par rapport à la veille, on est nettement plus en forêt et moins dans les champs. Les passages en forêt sont vraiment magnifiques! J’ai fait cette étape en courant, pour le plaisir. C’est aussi l’avantage de ne pas avoir à porter ses bagages…!

laurene-trail-transardennaise

chemin-forestier-transardennaise

lisiere-foret

champs-fleurs-wallonie

Cette journée de marche étant courte, vous pouvez tout à fait prévoir de déjeuner à Saint-Hubert en arrivant. Vous y trouverez plusieurs petits restaurants et des terrasses agréables. C’est une jolie petite ville, avec de beaux bâtiments et une imposante basilique. J’ai apprécié en arrivant de m’installer en terrasse et de prendre un verre avec vue sur celle-ci.

basilique-saint-hubert-wallonie

saint-hubert-wallonie

J’ai dormi à lHôtel Le Cor de Chasse, bien daté mais correct. Il ne propose pas de demi-pension mais ce n’est pas gênant car il y a plusieurs restaurants juste à côté. Je suis allée au petit restaurant Romain des Bois où je me suis régalée. Et pour le pique-nique du lendemain, il y a un supermarché à 5 minutes à pied, à deux pas de l’itinéraire.

Envie de réserver à l'Hôtel Le Cor de Chasse?

resto-romain-bois-saint-hubert

Jour 3 – Saint-Hubert – Nassogne (27km, 700m D+)

Voici l’une des plus grosses étapes de la Transardennaise, avec la première journée et la dernière. Pas de panique toutefois, elle est un peu longue mais j’ai trouvé qu’elle passait bien. Les montées ne sont pas raides et ne présentent pas de difficulté.

laurene-transardennaise-randonnee

foret-ardenne-belgique

cime-foret-ardenne

Les paysages sont vraiment beaux tout le long, avec encore beaucoup de belles forêts ardennaises mais aussi de jolis passages plus champêtres. On peut ainsi admirer en chemin des hêtres, chênes et conifères.

randonneur-foret-ardenne

ardennes-foret

laurene-pause-transardennaise

Il y a juste une petite portion de route vers le Fourneau Saint-Michel, que vous pouvez visiter: il abrite le Musée de la Vie rurale en Wallonie, que j’avais visité lors de mon précédent voyage à cheval en Ardenne.

fourneau-saint-michel

Nassogne, la ville d’arrivée, possède de très jolis bâtiments.

nassogne-wallonie

nassogne-belgique

J’ai dormi à l’Hôtel Le Beau Séjour, un très bel hôtel assez chic avec piscine. On se sent un peu en décalage en arrivant en tenue de randonnée, mais ils ont l’habitude! Le dîner est vraiment excellent, très fin, et le petit déjeuner très bon également.

Envie de réserver à l'Hôtel Le Beau Séjour?

hotel-beau-sejour-nassogne

diner-beau-sejour-nassogne

Jour 4 – Nassogne – Mirwart (17km, 500m D+)

Voici une journée que j’ai particulièrement appréciée du fait de la variété des paysages qu’elle offre. On a une alternance de forêts, champs et prairies, et le paysage est toujours vallonné. On a ainsi de très jolis panoramas sur la campagne, c’est superbe!

paysages-arbres-luxembourg-belge

foret-transardennaise

campagne-wallone

C’est aussi le jour où j’ai pourtant le plus souffert physiquement, alors que l’étape n’était pas bien longue. Une improbable ampoule au bout d’un orteil s’était invitée et la fatigue des premiers jours se faisait ressentir. C’est amusant comme, lors d’une longue randonnée à pied ou à vélo, on a généralement plusieurs “phases” de forme: au début, on est frais, ensuite vers le 4e jour en général, c’est difficile, on sent la fatigue des kilomètres accumulés, puis cela remonte car le corps s’adapte à l’effort qu’on lui demande et on est encore plus en forme qu’au début! C’est exactement ce qui s’est passé pour moi lors de la Transardennaise, sans surprise car je commence à avoir l’habitude de ce type d’effort.

maison-fleurs

village-wallonie

foret-ardenne-wallonie

Mon hôtel ce soir-là se situait non pas à Mirwart, où il n’y a qu’un hôtel très luxueux dans le château, mais à Poix-Saint-Hubert. Un transfert était donc prévu par Europ’Aventure en taxi ce jour-là et le lendemain matin. L’Hôtel Val de Poix est agréable: il s’agit d’un hôtel, restaurant, espace de coworking et l’ambiance y est sympathique. J’y ai aussi eu un bon dîner (mention spéciale pour les délicieuses croquettes au fromage d’Orval!).

Envie de réserver à l'Hôtel Val de Poix?

hotel-val-poix-saint-hubert

croquettes-fromage-orval

Jour 5 – Mirwart – Daverdisse (23km, 450m D+)

Retour dans le joli village de Mirwart pour le début de la randonnée du jour. Cette étape sera d’ailleurs marquée par la traversée de plusieurs jolis villages: Mirwart, Transinne puis Redu sont vraiment mignons!

chateau-mirwart

mirwart-belgique

transinne

En plus de ces jolis villages, cette journée de randonnée est encore bien agréable, avec des paysages de forêts et de champs. Oui, encore, mais on ne s’en lasse pas, je vous assure! Il y a juste un petit peu plus de routes que durant les journées précédentes (toujours des routes peu fréquentées cela dit).

campagne-chemin-transardennaise

foret-ardenne-wallonie

La journée est aussi marquée par les nombreux points d’eau: des étangs dans le Domaine Provincial de Mirwart puis des rivières. C’est bien plaisant par une chaude journée d’été!

reflets-etangs-domaine-mirwart

riviere-wallonie-transardennaise

riviere-transardennaise

En cours de route, j’ai apprécié de faire une pause à Redu, la ville du livre, où j’étais déjà venue lors de mon escapade à cheval. Je suis d’ailleurs retournée à La Réduiste, une librairie et café que j’avais particulièrement aimée lorsque j’y étais passée et qui est toujours aussi agréable!

redu-wallonie

reduiste-librairie-redu

redu-reduiste-cafe

La journée se termine au bel Hôtel le Moulin de Daverdisse, un bel endroit situé au bord de la Lesse. On y mange bien également!

Envie de réserver au Moulin de Daverdisse?

hotel-moulin-daverdisse

moulin-daverdisse-restaurant

Jour 6 – Daverdisse – Paliseul (22km, 480m D+)

C’est déjà l’avant-dernier jour de la Transardennaise, avec une journée assez tranquille au programme.

randonneurs-transardennaise-wallonie

maison-briques-belgique

sculpture-foret

Même si l’étape est très jolie du fait notamment de la traversée des jolis villages de Porcheresse et d’Our, c’est peut-être celle que j’ai le moins aimée car j’ai trouvé qu’il y avait davantage de routes. Bon, en réalité rien de terrible mais je m’étais si bien habituée à ne quasiment pas marcher sur la route que j’étais devenue difficile 😛

maison-wallonie-belgique

our-wallonie

maison-wallonie

Parmi les beaux souvenirs du jour, ma longue pause déjeuner au bord d’un étang en cours de route… Beau, paisible et entouré de verdure, j’y suis restée un moment!

laurene-pause-transardennaise

reflets-etang

J’ai dormi à l’Hôtel La Hutte Lurette à Paliseul, un hôtel tout mignon où l’on est vraiment chaleureusement accueilli et où l’on dîne très bien. J’ai passé la soirée avec un adorable couple de Néerlandais rencontrés durant le voyage et parcourant également la Transardennaise, nous avons passé un excellent moment! Ce genre de rencontre qui fait aussi partie des voyages et qui fait plaisir 🙂

Envie de réserver à la Hutte Lurette?

hotel-hutte-lurette-paliseul

Jour 7 – Paliseul – Bouillon (27km, 470m D+)

Pour ce dernier jour de la Transardennaise, la météo est très menaçante. Je décide de faire cette étape en courant, pour le plaisir mais aussi pour essayer d’échapper à la pluie annoncée. Le parcours sillonne à travers la campagne jusqu’à l’arrivée à Bouillon, c’est agréable.

foret

laurene-trail-wallonie

route-campagne

vaches-wallonie

On arrive ainsi sur les hauteurs de la ville et l’on profite d’un superbe panorama. La descente (bien raide!) se fait ensuite à travers des sous-bois, offrant par les trouées de superbes points de vue sur la ville, son impressionnant château ainsi que sur la Semois, la rivière qui forme un méandre particulièrement beau à admirer depuis en haut.

laurene-trail-bouillon

bouillon-belgique

bouillon-wallonie

En arrivant, je fête la fin de cette superbe randonnée en mangeant… Des Moules frites! Il aurait tout de même été dommage de venir en Belgique sans en manger, non? Il faudra que je revienne pour la visite de Bouillon par contre, déjà car la météo n’était vraiment pas terrible mais aussi parce que j’étais bien fatiguée après cette semaine de randonnée! Mais la ville est mignonne et m’a donné envie d’y revenir.

moules-frites

chateau-bouillon

J’ai dormi à l’Hôtel de La Poste, un hôtel assez ancien très bien placé mais dont les chambres sont assez datées et surtout très sonores. Le dîner en revanche était excellent et la salle de restaurant particulièrement agréable.

Envie de réserver à l'Hôtel de La Poste?

hotel-poste-bouillon

hotel-poste-bouillon-diner

Et voilà, la Transardennaise est terminée! Le lendemain, un taxi est venu me chercher pour me ramener à ma voiture, laissée sur le parking de l’hôtel à La Roche en Ardenne pour la semaine. C’était vraiment une superbe randonnée que je ne peux que vous recommander!

Cet article a été écrit dans le cadre d’une collaboration avec Wallonie Tourisme. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux!

6 Commentaires

  1. jusseret denis

    merci pour ce beau reportage et pour les services de Europaventure
    Le guide Gta et la carte sont disponibles chez le concepteur. http://www.gta.be [email protected]
    çà donne envie de découvrir cet itinéraire et d’autres comme le Sentier de l’ourthe et du Laval ou le Chemin de la liberté …..

    Réponse
    • Laurène

      Merci! 🙂 En effet cela donne envie de découvrir d’autres itinéraires!!

      Réponse
  2. pierrelevelophile

    Super récit, et belles photos.
    Je suis sur un autre projet, le GR5, mais ça donne vraiment envie.

    Réponse
    • Laurène

      Merci beaucoup! C’est une très belle rando 🙂 Bon GR5 alors, chaque rando en son temps 😛

      Réponse
  3. Celine

    Bonjour ! Je considère de faire la transardennaise seule, avez-vous considéré que c’était sécurisé ? Merci !

    Réponse
    • Laurène

      Bonjour, de mon côté je l’ai faite seule également et ne me suis jamais sentie en insécurité en tout cas, mais il faut avoir en tête que l’on ne croise quasi personne. Bon voyage! 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.