Notation : 5 votes, average: 5,00 out of 55 votes, average: 5,00 out of 55 votes, average: 5,00 out of 55 votes, average: 5,00 out of 55 votes, average: 5,00 out of 5. Nombre de votes : 5.
Cet article vous-a-t-il plu ? 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Loading...

Randonnée à cheval en Belgique – Au coeur de la Grande Forêt de Saint-Hubert

24 Juil 2018 | Belgique | 12 commentaires

Randonner à cheval en forêt, un rêve pour nombre de cavaliers, non? Lorsque je me promène avec mon cheval près de chez moi, il n’y a malheureusement pas l’ombre d’une forêt à l’horizon. Les paysages sont plutôt des champs à perte de vue. C’est joli aussi, mais je crois que rien ne vaut la forêt pour les cavaliers: se promener à cheval sur une allée forestière reste l’un de mes grands plaisirs. Et si la forêt en question s’étend à perte de vue, c’est encore mieux! Lorsque l’on m’a proposé d’aller découvrir à cheval la Grande Forêt de Saint-Hubert en Belgique, autant dire que je n’ai pas hésité une seconde! Je suis allée randonner à cheval en Belgique durant 4 jours et en suis revenue ravie. Je vais d’abord vous présenter la région où je suis allée, son circuit équestre puis vous raconterai mon expérience et enfin vous donnerai mes bonnes adresses d’écuries et de logements (pour cavaliers ET chevaux!).

La Grande Forêt de Saint-Hubert

La Grande Forêt de Saint-Hubert se situe en Wallonie, au sud de la Belgique. On est ici en Ardenne belge. Pour rappel, le massif ardennais est un ancien massif montagneux qui s’étend sur trois pays: la Belgique, la France et le Luxembourg. Je n’y étais jamais allée auparavant (à part une journée de découverte de l’Ardenne Namuroise la veille du début de la randonnée à cheval!) mais avais en tête des images de forêt…semblant me faire de l’oeil à chaque fois que je tombais dessus! L’Ardenne est en effet connue pour ses immenses forêts, et j’ai rapidement compris pourquoi! La Grande Forêt de Saint-Hubert s’étend sur 10 000 hectares, et ce n’est que l’une des forêts ardennaises! C’est fou, non?

Le nom Grande Forêt de Saint-Hubert évoque directement pour moi une forêt un peu mystérieuse et une légende lue étant petite. Enfant, l’un de mes livres favoris était Les Petits Européens, dans lequel étaient illustrés plusieurs éléments de la culture des pays européens. Pour la Belgique, je me souviens très bien que le livre parlait de la légende de Saint-Hubert. Ce chasseur, ayant délaissé sa foi au profit d’une vie frivole, aurait vu apparaître dans la forêt un cerf portant entre ses bois une grande croix dorée, qui lui aurait demandé de se convertir. Je ne sais pas pourquoi je me souviens particulièrement bien de cette légende (et même très précisément de son dessin d’illustration!), mais celle-ci m’a marquée (comme pas mal d’éléments de ce livre d’ailleurs: j’en viens à me demander si ce n’est pas lui qui m’a donné l’envie de voyager!). En tout cas, aller randonner dans cette forêt n’en était que plus tentant!

La Grande Forêt de Saint-Hubert est facilement accessible depuis la France: 3h de route depuis Paris ou Strasbourg, cela reste vraiment faisable pour passer quelques jours.

Circuit équestre de la Grande Forêt de Saint-Hubert

La bonne nouvelle pour les cavaliers, c’est que la Grande Forêt de Saint-Hubert est en train de mettre en place tout un circuit équestre. L’idée est d’avoir une vraie offre adaptée, pour que des amateurs de tourisme équestre puissent venir découvrir les lieux avec leurs chevaux pour un à plusieurs jours, mais aussi que des non-propriétaires sachent facilement à qui s’adresser pour aller faire une randonnée à cheval (ou même une balade). Au total, c’est un circuit d’au minimum 120 km qui est prévu en itinérance (mais rien n’oblige à faire la totalité, forcément!). Il existe également une boucle de 22km (autour de Wellin), ce qui peut être pratique d’un point de vue logistique et sympa si l’on ne veut pas faire trop long: cela fait une journée de rando clé en main. Bien sûr, il y a toujours aussi la possibilité de randonner en étoile au départ de l’une ou l’autre écurie (je vous parle de celles que j’ai testées plus bas dans l’article). Bref, globalement, il y a le choix, ce ne sont pas les itinéraires qui manquent, loin de là!

Il faut juste arriver à combiner l’itinéraire avec l’offre d’hébergements pour chevaux et cavaliers qui existe, mais cela se fait. Il y a en plus une offre assez variée pour le logement, avec différents niveaux de confort. Si vous souhaitez venir randonner à cheval dans la Grande Forêt de Saint-Hubert, le plus simple est de contacter directement l’Office de Tourisme, qui pourra vous aider à trouver le meilleur itinéraire ainsi que vos points de chute en fonction de vos envies et de votre budget. Ce conseil est d’autant plus valable que le parcours complet n’est pas encore terminé (je vous laisse imaginer le travail de titan auquel il faut s’atteler pour mettre en place de tels circuits!). Pour info, c’est l’office lui-même qui coordonne la création de ce parcours: ils sauront donc vraiment vous conseiller, ils le connaissent très bien! Pour info (bis), la boucle de Wellin est quant à elle entièrement opérationnelle.

Attention, le tracé est disponible en GPX mais il n’y a pas de balisage sur place, sauf sur la boucle de Wellin (22km) qui est entièrement balisée. Si vous souhaitez partir tout seul, c’est tout à fait possible mais il faut avoir un minimum d’expérience de lecture de carte à mon avis. Je le précise car personnellement, je ne me lancerais pas vu mon niveau actuel (qui est plutôt faible) et préfèrerais être accompagnée, comme je l’ai été durant mes 4 jours de randonnée! C’est bien sûr également une option.

Ma randonnée à cheval en Ardenne

J’ai passé 4 jours dans la Grande Forêt de Saint-Hubert: 4 jours un peu en dehors du temps je dois dire! Être plongée dans l’ambiance de cette forêt était une expérience vraiment agréable: parcourir les longues allées forestières au rythme du cheval, respirer les odeurs si typiques de la forêt, être surpris par la vue d’animaux sauvages, admirer la luminosité particulière du soleil perçant à travers les feuilles… Voilà des sensations que je ne suis pas prête d’oublier! Le fait d’être à cheval donne une dimension particulière à l’expérience: on se sent plus discret, davantage en communion avec la nature. Il est par exemple souvent plus aisé de croiser des animaux (ce qui s’est vérifié, nous avons eu la chance de voir juste en face de nous une laie et ses marcassins traverser!)

J’ai aussi bien compris durant cette randonnée pourquoi on parlait parfois de « cathédrale arborée » en évoquant la forêt ardennaise: les lignes verticales des arbres et la luminosité qui y règne évoquent en effet une cathédrale gothique! Les odeurs d’encens en moins, celles de la végétation en plus (je préfère, à vrai dire).

On m’a parfois demandé à mon retour si je ne m’étais pas ennuyée, à force de ne voir que des arbres. J’avoue que c’était aussi un peu une crainte au départ. Mais la réponse est claire: pas une seconde. C’est en fait mal connaître la forêt que d’imaginer qu’elle est monotone: d’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre, les espèces d’arbres ne sont pas les mêmes, ils ne sont pas alignés de la même façon, la végétation qui est à leur pied est différente, la lumière ne perce pas de la même façon… Cela peut sembler infime, mais cela donne des atmosphères très différentes à une forêt! C’est comme un immense tableau dans lequel le peintre viendrait parfois mettre quelques clair-obscurs avant de se raviser… Et de changer d’avis à nouveau!

Il faut aussi dire que l’itinéraire ne passe pas tout le temps au coeur de la forêt non plus. On traverse parfois des prairies, des clairières, on marche en lisière de forêt…cela change. Ce que j’ai adoré est en tout cas de ne quasiment pas devoir faire de route. Ce sont des chemins à perte de vue! Les sols ne sont toutefois pas toujours les plus évidents pour les chevaux, car parfois un peu caillouteux (cela dépend des coins). Prévoyez des fers ou des hipposandales si votre cheval n’y est pas habitué ou est sensible.

J’ai parcouru des portions du circuit équestre dont je vous parlais plus haut, parfois en allant d’une écurie à une autre comme le feraient des randonneurs itinérants, parfois en étoile autour d’une écurie. Le point commun, c’est vraiment que les paysages sont beaux partout!

Et parce qu’il n’y a pas que le cheval…

Venir faire une randonnée à cheval ne veut pas dire que vous êtes obligés de passer toute la journée à cheval et ne rien faire d’autre. Nous avons durant une après-midi mis pied à terre, laissé les chevaux à l’écurie et sommes partis découvrir le coin différemment.

Observatoires de la Grande Forêt de Saint-Hubert

Plusieurs observatoires sont aménagés ici et là dans la forêt, permettant ainsi aux promeneurs de tenter d’observer des animaux sauvages. Il faut bien sûr s’armer de patience et ne surtout pas faire de bruit, mais nous avons eu de la chance en apercevant des sangliers! Je n’ai pas un zoom assez puissant pour faire des photos intéressantes à cette distance, mais c’était un beau spectacle.

marche-foret-ardenne

observatoire-grande-foret-saint-hubert

Domaine du Fourneau saint-Michel

J’ai bien aimé le Fourneau Saint-Michel, qui est une sorte d’écomusée consacré à l’architecture et au mode de vie de l’Ardenne d’autrefois. On se promène librement entre les bâtiments et l’on peut ainsi voir l’évolution de l’architecture en fonction des époques.

fourneau-saint-michel-belgique

fourneau-saint-michel

Domaine provincial de Mirwart

Un coin tout paisible qui donne envie de s’installer pour pique-niquer au bord d’un étang.

mirwart-domaine

domaine-mirwart-belgique

Bonnes adresses en Grande Forêt de Saint-Hubert

Ecuries

J’ai testé deux écuries qui étaient toutes deux parfaites, avec de bons chevaux bien soignés et des gens très agréables.

Ecurie des Longs Prés à Transinne

L’écurie des Longs Prés organise des balades et randonnées et peut donc vous prêter un cheval si vous n’avez pas le vôtre, en plus de vous guider. J’y ai monté une jument de sport belge très agréable, Fleur. En prime, l’accueil est très sympathique.

Ecurie des îles à Hatrival

Lécurie des îles est une grande écurie où l’on pratique aussi bien l’obstacle que le dressage, l’attelage et la randonnée équestre. Excellent accueil également, chevaux très sympas (merci à mon bel Hollywood que j’ai monté durant 3 jours) et installations magnifiques (au cas où vous voudriez rester aussi pour en profiter un peu…Personnellement, je songe à revenir avec mon cheval!). On peut même loger sur place.

Où dormir dans la Grande Forêt de Saint-Hubert?

J’ai testé des hébergements très différents mais tous de qualité.

Hôtel-restaurant Auberge gourmande et La Réduiste à Redu

L‘Auberge Gourmande possède à l’étage des chambres toutes simples avec une salle de bain partagée. A côté, il y a des prés où l’on peut mettre les chevaux, ce qui est bien pratique. Le village de Redu est mignon et possède une particularité intéressante: c’est un village du livre. Vous pourrez donc y trouver plein de bouquineries et des animations variées. Pour le repas à Redu, je peux vous conseiller La Réduiste, un café très chouette proposant une carte végétarienne. Un régal dans une belle atmosphère! Il y a aussi des chambres, mais je ne les ai pas vues.

Hôtel La Crémaillère à Bras

L’hôtel La Crémaillère est assez simple également, mais les chambres sont spacieuses et ont toutes leur salle de bains. Gros avantage, les chevaux peuvent être logés sur place (vous pourrez même les voir de certaines chambres!), en box ou au pré. On peut aussi dîner à la Crémaillère: c’est bon, en plus d’être pratique. Enfin, les propriétaires sont de sympathiques passionnés, cela fait plaisir!

cremaillere-hotel

cheval-cremaillere

Chambre d’hôtes Gaussignac à Hatrival

Bienvenue dans un petit paradis! La chambre d’hôtes Gaussignac est tenue par les adorables Michel et Françoise. Leur maison est magnifique, décorée avec goût et l’on se régale à la table d’hôtes préparée par Michel, passionné de cuisine. Un endroit idéal pour vraiment se faire chouchouter! Pas de logement pour les chevaux sur place, mais vous pouvez si vous passez la nuit ici mettre les chevaux à l’écurie des îles, qui n’est pas loin. il faudra avoir une voiture ou demander aux propriétaires de venir vous chercher, ce qu’ils font sans soucis.

Chambre d’hôtes Moulin de Resteigne à Resteigne

Encore un petit bijou que le Moulin de Resteigne, une magnifique bâtisse du 17e patiemment rénovée par ses propriétaires. On s’y sent tout de suite bien, chaleureusement accueillis par les sympathiques Georges et Géraldine dans une ambiance familiale.

chambre-hotes-moulin-resteigne

Carte

Cet article a été écrit dans le cadre d’une campagne organisée avec Visit Ardenne et La Grande Forêt de Saint-Hubert. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux!

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This