Ubud, au coeur de Bali – Idées de visites et bonnes adresses

par | Mis à jour le 7/01/2021 | Indonésie | 10 commentaires

Après le snorkelling sur l’île de Pulau Menjangan et un peu de route, nous voici à Ubud, au coeur de Bali! J’en ai tellement entendu parler, avec des avis assez mitigés, que j’avais hâte de la découvrir. Bilan: j’ai plutôt été séduite! Il est facile de circuler dans la ville à pied ou à vélo et l’ambiance est agréable. Certes, la ville est touristique, mais on ne retrouve pas l’atmosphère parfois oppressante des lieux très fréquentés. J’ai eu plaisir à m’y promener et à tester quelques unes des nombreuses activités possible. A Ubud, l’offre est impressionnante: culture, gastronomie, nature, bien-être…Il y en a pour tous les goûts! Alors, que faire à Ubud? Voici quelques idées…

Balade à vélo dans les rizières autour d’Ubud

Les rizières autour d’Ubud sont nombreuses et verdoyantes: une bonne occasion de se mettre un peu au vert à deux pas de la ville! On peut tout à fait y accéder à pied, mais nous avons préféré louer des vélos. Il est également possible de louer des scooters, mais la nature a toujours moins de charme accompagnée d’un bruit de moteur, non?

Vélo dans les rizières d'ubud

On trouve des vélos à louer facilement dans les rues. Nous sélectionnons un vélo bleu au pédalier voilé et aux freins crissants pour moi et le plus grand vélo possible pour Olivier (son 1m90 n’étant pas toujours adapté à la taille standard locale, on pardonnera donc au “grand” vélo son dérailleur très capricieux). Ils ont leur charme, ces vieux vélos!

Rizières -ubud

Ensuite, il suffit de ne pas oublier de rouler à gauche et de faire attention à la circulation! Heureusement, on atteint rapidement les rizières, je me sens tout de même plus rassurée qu’en ville. Rouler au milieu de ces paysages est un vrai plaisir. Le vélo a toujours un petit goût particulier de liberté dans ces cas là.

ubud-bali-rizieres

rizieres-ubud-bali

Nous nous perdons un peu et portons parfois les vélos sur quelques mètres (ben oui, ça ne passe vraiment pas), mais vous n’êtes pas obligés de faire de même! Les chemins qui sillonnent au milieu des rizières sont globalement facilement praticables.

ubud-rizières

coq-rizière-ubud-bali

Nous traversons aussi quelques petits villages situés autour d’Ubud. De nombreux artistes y vendent leurs œuvres, c’est sympa à regarder. Pour le déjeuner, nous nous arrêtons au Sari organic (cf plus bas) pour un excellent repas avec vue sur les rizières. En contrebas, une sympathique dame travaillant dans les champs. Santé!

Femme indonésienne-Ubud-bali

Spa à Ubud

Le spa à Ubud semble être une institution. Il y en a partout, et plutôt de bonne qualité apparemment. J’ai pour ma part testé le Bodyworks Center, à 5 minutes à pied de notre hôtel. Et en effet, quel moment agréable! 1h30 de pure détente lors d’un Mandi Lulur. Tout d’abord un massage du corps entier (pas un centimètre carré de peau n’a été oublié, je pense). Puis une exfoliation à la poudre de riz, une application de yaourt pour hydrater, et enfin un bain de fleurs. On en ressort vraiment détendu…Ce soin fait d’ailleurs traditionnellement partie du rituel de beauté des futures mariées.

Vous cherchez une agence pour organiser votre voyage?

Je peux vous conseiller la plateforme Evaneos, qui met en relation des particuliers et des agences locales dans différents pays. Un super système car les agences sont rigoureusement sélectionnées et le prix payé va en grande majorité à l'agence locale: on bénéficie ainsi de l'expérience d'un habitant et on fait vivre l'économie du pays!

Evaneos permet de construire votre itinéraire sur mesure. Un échange avec l'agent local permet de lui expliquer votre style de voyage, ce que vous aimez faire, voir, etc. J'ai pu tester les services d'Evaneos lors d'un voyage au Sénégal et en ai été très satisfaite!

Demandez un devis gratuit ici pour l'Indonésie

Si vous faites une demande de devis via ce lien, je recevrai une petite commission mais vous ne paierez pas plus cher. Merci d'avance, cela m'aide à continuer ce blog! 🙂 

Cours de cuisine indonésienne à Ubud

Cela fait déjà deux semaines que nous dégustons avec plaisir les différents mets de la cuisine indonésienne. Et si on apprenait à en faire quelques uns pour prolonger le voyage une fois rentrés à la maison? Les cours de cuisine ne manquent pas, mais nous optons pour celui du restaurant Bumbu Bali, qui est recommandé par le Guide du Routard ainsi que par notre guest house. Il faut penser à réserver (la veille dans notre cas), ce cours a du succès et il n’y a que 10 places. Nous nous retrouvons à 9h au restaurant, puis partons au marché en compagnie de notre professeur. Celle-ci nous montre les différents légumes et épices utilisés dans la cuisine indonésienne. Il y a de la diversité!

Marché-Ubud-Bali

Une fois rentrés au Bumbu Bali, nous nous attelons à la réalisation de 5 plats différents. Notre professeur nous explique ce qu’on va faire puis chacun vient à tour de rôle réaliser les différentes étapes des plats, en fonction de ses envies. Convivial et intéressant! Nous dégustons au fur et à mesure nos réalisations, qui sont délicieuses.

épices-Indonésie

Nous apprenons ainsi à faire:

– un Sayur Urab, une recette à base de légumes cuits à la vapeur et de noix de coco.

Cours de cuisine-Bumbu Bali-Ubud

– un Opor Ayam, un curry de poulet

Opor Ayam-Bumbu bali-ubud

– un Sambal Goreng Udang, des crevettes cuites à la poêle et servies avec une sauce aux légumes et à la noix de coco

Sambal goreng udang-Bumbu Bali-Ubud

– des Bali Sate Lilit, des brochettes de porc ou poulet haché. Elles sont cuites sur un grill.

Bali Sate Lilit-cuisine indonésienne

– des Pisang Goreng, des bananes frites

Pisang Goreng-Bumbu Bali-Ubud

Un petit livre de recettes est fourni à chaque participant. De quoi s’occuper un bon moment vu le nombre de recettes! Notre professeur nous donne quelques précisions supplémentaires sur celles que nous faisons, nous indique par quoi remplacer certains ingrédients que l’on ne trouverait pas dans notre pays…Une démarche vraiment pratique qui me plaît beaucoup. 5h plus tard, nous voici fin prêts à préparer un bon dîner indonésien à nos amis (et oui il faut tout de même avoir un peu de temps devant soi!). Bonne résolution: trouver les ingrédients nécessaires et essayer!

Bonnes adresses à Ubud

Pour les bonnes adresses d’Ubud, je vous invite à aller lire l’article de mon amie Aline, qui m’a gentiment préparé un merveilleux carnet d’adresses avant mon voyage. Je n’ai pas tout testé faute de temps (vous finirez pour moi), mais voici les endroits que j’ai particulièrement appréciés.

Restaurants à Ubud

Sur les conseils d’Aline, nous sommes allés:

Warung Putri Minang, qui propose de la cuisine padang. On sélectionne ce qu’on veut dans la vitrine, et c’est parti! Un bon repas à tout petit prix.

Warung Putri Minang-ubud

Bali Buda: changement d’ambiance, on plonge un peu dans le genre “je fais du yoga et je mange sainement”, mais j’ai trouvé l’endroit très agréable. Nous n’avons testé que les desserts (gourmands que nous sommes), mais c’était bon!

Sari organic: un chouette restaurant bio perdu au milieu des rizières. Encore meilleur quand on y arrive à vélo (si, si!)

Ubud-sari organic

– Warung Pulau Kelapa: cuisine venue de tous les coins d’Indonésie. Excellente qualité pour le prix!

Notre hôtel: le Jati Homestay

Le Jati Home Stay est une petite guesthouse agréable, située au bout d’une petite impasse. On y est tranquilles, si ce n’est qu’il y avait des travaux quand nous y étions. Le propriétaire est sympathique et la chambre plaisante, avec son balcon donnant sur un espace vert (espace assez indéterminé mais c‘était joli et il y avait des canards en tout cas!). Côté tarifs, il s’agit d’un bon rapport qualité-prix: nous avons payé 300 000Rp (21€) pour une chambre double, petits déjeuners inclus.

Envie de réserver au Jati Homestay?

Un peu de shopping…

Côté shopping, il y a des boutiques sympas à Ubud. Ce n’est en général pas trop mon truc mais une petite heure et demie à flâner dans les magasins était agréable. Rien à voir avec les horribles boutiques de souvenirs de Kuta (enfin il y en a aussi, mais pas que!).

Ubud-rue

Toujours sur les conseils d’Aline, nous avons goûté aux confitures Michèle. Un nom et une recette française, vous devez vous dire que cela manque d’exotisme, mais vous serez sans doute convaincus une fois toutes les différentes recettes aux fruits exotiques goûtées. On est repartis avec quelques pots dans le sac à dos, malgré le poids!

Confitures Michèle-Ubud-Bali

Nous sommes tombés par hasard sur le Sisilia Art, un magasin qui propose de jolies œuvres d’art indonésiennes. Ne pas hésiter à beaucoup négocier, d’autant que bien sûr on ne sait jamais si cette splendide création censée venir du Timor Oriental l’est vraiment…Mais bon, si on aime ce qu’on achète et que le prix est raisonnable, peu importe, non?

Tout près du précédent mais plus girly, Dede Shop, un magasin dont je suis repartie avec 3 robes quand même!

La suite du voyage c’est par ici avec deux jours aux îles Gili!

Vous préparez votre voyage en Indonésie?

Newsletter

10 Commentaires

  1. Aurélie Kuenlin

    magnifiques photos des rizières! Je suis impatiente d’y être!
    Je me disais qu’il fallait absolument faire un cours de cuisine à Ubud et celui que tu proposes avec visite du marché a l’air très complet! J’ai pris note;-)
    Tu es resté combien de temps à Ubud? Et dans Bali, de manière générale, tu te déplaces comment de “ville” en “ville” ? En voiture avec chauffeur?
    Merci pour les infos!

    Réponse
    • Laurène Philippot

      Merci beaucoup! 🙂

      C’est vrai que le cours de cuisine était vraiment sympa, cela valait le coup!

      Je suis restée 2 jours à Ubud. Pour aller et partir d’Ubud, nous avons pris une voiture avec chauffeur. Les trajets en bus étaient moins faciles qu’à Java (en tout cas sur les itinéraires que nous voulions). Du coup on demandait à l’hôtel de nous réserver une voiture.

      Bon voyage!

      Réponse
  2. Lucie A.

    Bon du coup, moi je suis passée à côté d’Ubud ar j’ai rejoint une amie à Lombok rapidement, mais j’espère y revenir y passer du temps un jour.
    Pour les petits vélos, je comprends, c’est toujours une galère quand on est grand en Asie. En Chine, j’étais avec un suisse aussi grand que moi, ils lui ont donné un vélo homme qui allait très bien et moi m’ont donné un petit vélo femme. J’ai demandé de changer, ils m’ont dit non. J’ai essayé de monter la selle, ils m’ont dit de pas le faire… whaaaaat?!

    Réponse
    • Laurène Philippot

      Haha, super arrangeants les mecs 😉 Nous on a eu le droit de toucher à la selle tant qu’on voulait…C’est juste que la tige n’était de toutes façons pas assez longue! 😉

      Réponse
  3. julien

    Quelle chance de visiter de tel paysage. J’adore surtout la petite balade en vélo et les plats que vous avez appris me donne l’eau à la bouche!!!

    Réponse
    • Laurène Philippot

      Je confirme, c’était délicieux! 🙂

      Réponse
  4. sam

    Bonjour,

    Quels sont les tarifs pour le cours de cuisine?

    Cordialement.

    Réponse
    • Laurène

      Bonjour,

      Lorsque j’y suis allée (été 2014), le tarif était de 300 000 roupies indonésiennes par personne.
      Cordialement,

      Laurène

      Réponse
  5. Lavande

    Ohhh, j’ai passé 5 nuits à Jati HomeStay et j’ai craqué pour la confiture de Sirsak chez les Confitures Michèle 😛
    J’ai adoré ce fruit d’ailleurs, en glace, en jus, en confiture… Il ne me reste plus qu’à déguster mon pot.
    Petit (gros) coup de nostalgie en lisant ton article. Mais ça fait plaisir quand même ^^

    Merci pour l’article, n’hésite pas à venir guetter sur mon blog, je ferais mon article sur Bali dans quelques semaines 🙂

    Réponse
    • Laurène

      Merci pour ton commentaire! Cela me rappelle aussi de bons souvenirs…
      A bientôt!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.