Temples de Borobudur et Prambanan près de Yogyakarta (Java)

Mise Ă  jour le 18/03/2024
visite-temple-borobudur

Les temples de Borobudur et Prambanan sont deux sites situés sur l’île de Java, en Indonésie, et classés au patrimoine mondial de l’Unesco. ils sont situés à proximité de la ville de Yogyakarta et sont des incontournables lors d'un voyage en Indonésie. Assister à un lever de soleil sur le Temple de Borobudur est vraiment un must!

Laurène Philippot
Laurène
Laurène est la créatrice du blog, où elle partage ses découvertes depuis 2011. City break, voyages à vélo, randonnées... Elle a toujours de nouvelles idées d'escapades!

Temple de Borobudur

Nous continuons notre dĂ©couverte de l’Ă®le de Java avec la visite du temple bouddhique de Borobudur. Nous avons choisi de passer une nuit sur place, afin de profiter de l’endroit et de pouvoir assister Ă  un lever de soleil. ArrivĂ©s en milieu d’après-midi, nous en profitons pour faire une première visite de Borobudur. Le temple est un monument imposant qui trĂ´ne au milieu d’un grand parc. Il comporte plusieurs Ă©tages, les premiers dĂ©corĂ©s de bas-reliefs sculptĂ©s puis les derniers ornĂ©s de stĂ»pas abritant des statues de bouddhas. Vraiment beau et impressionnant!

De là-haut, on jouit d’une vue magnifique sur un paysage de champs et de montagnes. L’endroit inciterait à la sérénité s’il n’y avait pas une foule de touristes, dont l’attitude est parfois peu correcte. Je ne sais pas combien de fois les gardes doivent rappeler aux visiteurs que non, ils ne doivent pas grimper sur les stûpas, même si c’est pour faire le selfie de l’année. Nous sommes ici dans un lieu sacré pour les Bouddhistes!

temple-borobudur-visite
buddha-temple-borobudur

Il ne faut pas oublier de visiter les étages inférieurs également. Plus calmes, ils regorgent de superbes bas-reliefs. Le niveau de détail est impressionnant: on comprend bien les 75 années nécessaires à l’achèvement du temple de Borobudur!

bas-reliefs-borobudur
borobudur-indonesie

Lever du soleil sur le temple de Borobudur

Le lendemain matin, nous avons choisi d’aller assister à un lever de soleil sur Borobudur. Ceci a un prix, puisque le temple n’ouvre normalement qu’à 6h du matin, c’est à dire trop tard pour y assister. LHôtel Manohara, où nous logeons, organise des visites qui permettent d’entrer sur le site entre 4h30 et 5h. Celles-ci sont également ouvertes aux personnes ne logeant pas à l’hôtel, mais c’est plus cher. L’hôtel Manohara est un hôtel haut de gamme. Il faut compter 60€ pour une chambre double en pleine saison. C’est un bel endroit mais qui est assez froid, je n’ai pas eu de coup de coeur. Il présente toutefois plusieurs avantages: il est situé directement dans le parc de Borobudur (à 5 minutes de marche du temple), la réservation d’une chambre donne droit à l’accès au site pendant 2 jours ainsi qu’à une réduction sur l’excursion au temple au lever du soleil. En fonction de ce que l’on veut faire, cela peut donc être un bon choix! Pour notre part, nous n’avons pas regretté.

temple-borobudur-lever-soleil
lever-soleil-temple-borobudur

Nous partons de l’hôtel un peu après 4h30 en direction du temple de Borobudur, à la lumière des lampes torches, puis montons au sommet du temple. L’ambiance est étonnante, cela fait bizarre d’être là en pleine nuit. Le plus dur est ensuite de trouver un endroit où s’asseoir pour attendre que le soleil se lève (bien repérer où est l’est!) et qui permette de prendre des photos sans des hordes de touristes dessus. Car c’est un peu là le problème: il y a du monde, beaucoup de monde. Il ne faut pas s’attendre à une ambiance paisible! Le spectacle n’en demeure pas moins superbe, lorsque la lumière du soleil levant pointe le bout de son nez. Une belle lumière et des couleurs orangées puis rosées réchauffent progressivement l’atmosphère.

Enfin, le soleil apparaît, juste à côté du volcan Mérapi. Les stûpas du temple au premier plan et le Mérapi en arrière-plan, sur fond de ciel rosé, forment un bel ensemble!

lever-soleil-borobudur-merapi

Campagne et villages autour de Borobudur

Après avoir été nous recoucher une heure, nous décidons d’aller voir un peu la campagne autour de Borobudur, qui semble très belle. Nous retournons jusqu’à la gare de bus, qui est à 20 minutes à pied ou 5 minutes de becak ou de voiture à cheval. Nous prenons la dernière option, je n’ai pas résisté à mon attraction pour les chevaux! Arrivés là-bas, nous trouvons un becak pouvant nous emmener faire un petit tour des villages autour de Borobudur.

cheval-attelage-indonesie
voiture-cheval-indonesie

Nous découvrons de beaux paysages de champs cultivés (de tabac, notamment) sur un fond de montagnes. La nature est belle!

champs-autour-borobudur
balade-autour-borobudur

Nous nous arrêtons dans un village spécialisé dans la production de tofu et visitons un atelier. Nous y sommes gentiment accueillis par trois personnes y travaillant. Je n’ai pas tout compris dans le détail mais les graines de soja sont d’abord broyées, puis la pâte obtenue est chauffée puis tamisée afin de fabriquer de grands rectangles de tofu qui seront séchés. Ceux-ci seront ensuite coupés en petits morceaux puis frits dans l’huile. Sacré travail!

Après le tofu, nous faisons une pause dans un village spécialisé dans les poteries. Après avoir regardé une femme à l’oeuvre, elle nous propose d’essayer. Oula, pas facile! Avec un peu d’aide, nous finissons par faire un cendrier correct. Franchement sympa! Nous lui achetons une mini poterie pour la remercier de son accueil.

fabrication-tofu-indonesie
olivier-poterie-indonesie

Notre promenade dans les villages a duré environ 1h30, et il est encore assez tôt. On a le temps de faire beaucoup de choses quand on se lève à 4h! Nous décidons donc de nous rendre au Temple de Prambanan.

Temple de Prambanan

Après 2h30 de trajet (voir le dĂ©tail plus bas), nous voici Ă  Prambanan, autre temple incontournable proche de Yogyakarta. Depuis le terminal de bus, il faut compter 10 minutes pour rejoindre Ă  pied le parc oĂą se trouve le temple. Le parc comporte en fait de nombreux temples hindouistes, dont le plus impressionnant est celui de Prambanan sur l’Ă®le de Java.

temple-prambanan
temple-prambanan-java

Le monument est superbe, imposant et entièrement sculptĂ©. Les diffĂ©rents temples de l’ensemble sont très espacĂ©s, ce qui permet d’étaler la foule: un avantage comparĂ© Ă  Borobudur, oĂą les visiteurs se regroupent tous sur les derniers Ă©tages d’un seul temple.

Nous nous promenons ensuite dans le parc, un grand espace vert très agréable. Nous sommes régulièrement arrêtés par des indonésiens souhaitant prendre une photo avec nous et nous prêtons au jeu avec plaisir. Prambanan est un site très visité des Indonésiens, qui ne proviennent pas toujours de régions où le tourisme est très présent. Une blonde et un homme aux yeux bleus semblent les amuser!

Il est possible de louer des vélos et des tandems. Nous avons toujours voulu essayer le tandem, c’est l’occasion! Pas très stable au départ mais on s’y fait!

tandem-prambanan-laurene-olivier

Nous allons voir également le temple Sewu, deuxième grand ensemble du site qui est très beau également.

detail-temple-prambanan
temple-sewu-prambanan

Il y a près de la sortie un grand enclos où se trouvent de nombreuses biches et des faons. Quelqu’un vend de grosses touffes d’herbes que les enfants peuvent leur donner à travers la grille. Business is business! En tout cas, c’est mignon comme animal.

Une petite noix de coco avant de quitter le parc, et nous voici prêt à rejoindre Yogyakarta. Nous avons passé 3h dans le parc, le temps file et la nuit commence à tomber!

biches-faon-prambanan
laurene-noix-coco

Transport depuis/vers Borobudur et Prambanan

De Yogyakarta Ă  Borobudur

Pour aller Ă  Borobudur, le mieux est de rejoindre le terminal Jombor, gare routière situĂ©e au Nord de Yogyakarta. Pour rejoindre Jombor, il est possible de prendre un bus mais…je ne peux pas vous dire lequel, car je ne sais pas du tout quel bus on a pris! Cela dĂ©pend bien sĂ»r d’oĂą vous partez, le mieux est de demander Ă  un habitant. Dans notre cas, le chauffeur de becak que nous avions pris pour la matinĂ©e Ă  Yogyakarta nous a conduits Ă  un arrĂŞt de bus (pas un vrai arrĂŞt marquĂ© comme tel en fait, mais il y avait quelqu’un qui s’occupait d’arrĂŞter les bus qui passaient et qui savait oĂą ils allaient…Il fallait connaĂ®tre!). Il pensait qu’il y avait un bus passant par lĂ  et allant directement Ă  Borobudur, mais au bout d’1h d’attente nous avons estimĂ©, Ă  tort ou Ă  raison, qu’il ne viendrait pas et que nous allions prendre une autre option! Nous avons donc pris un bus qui devait nous arrĂŞter Ă  Muntilan mais on nous a dit de descendre Ă  Jombor! De lĂ , le bus direct pour Borobudur Ă©tait facile. Le trajet a durĂ© environ 1h45 de Yogya Ă  Borobudur. Sachez que, puisque nous l’avons fait au retour, l’option bus jusqu’à Muntilan puis jusqu’à Borobudur semble bien fonctionner aussi. Muntilan est un gros noeud de bus Ă©galement!

De Borobudur Ă  Prambanan

Il est nécessaire de repasser par Yogyakarta pour aller jusqu’à Borobudur. Le plus facile est de prendre un bus direct jusqu’au terminal Jombor. Dans notre cas, il venait de partir donc au lieu d’attendre nous avons pris un bus jusqu’à Muntilan puis un second jusqu’à Jombor. Cela marche aussi!

De Jombor à Prambanan, nous avons utilisé les bus Transyogya, mais je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure option puisque nous avons du faire 2 changements. Heureusement, le personnel est super serviable donc nous indiquait toujours où descendre, mais c’était un peu long. Je ne sais pas s’il y avait une autre possibilité, peut être un bus direct Jombor-Prambanan? A demander à Jombor éventuellement. Au total, le trajet a duré 2h30.

De Prambanan Ă  Yogyakarta

Nous avons repris les bus locaux Transyogya pour retourner à notre guest house, située dans le quartier de Prawirotaman. Un peu galère car nous avons du prendre (à nouveau!) 3 bus différents et donc faire 2h15 de trajet.

Transports en commun – Bon Ă  savoir

– il faut ĂŞtre un peu patient, mais nous n’avons pas eu de problème pour utiliser les bus. Et Ă  moins d’1€ pour chaque bus, le prix dĂ©fie toute concurrence!
– personne n’a jamais essayĂ© de nous arnaquer sur les prix des bus publics. Nous payions la mĂŞme choses que les IndonĂ©siens.
– le mieux est de demander Ă  des gens Ă  la gare routière de vous indiquer le bus, puis de dire Ă  la personne qui collecte l’argent dans le bus oĂą vous allez. Elle vous dira de descendre au bon moment. Pour nous, cela a toujours bien fonctionnĂ©, les gens Ă©taient vraiment sympas avec nous!
– exceptĂ© pour les bus Transyogya oĂą l’on achète son ticket dans la petite cahute qui sert d’arrĂŞt, il n’y a pas de ticket. On paie Ă  bord (une personne passe au cours du trajet).

La suite du voyage avec le volcan Bromo, c’est par ici!

Cet article contient des liens d’affiliation. Si vous rĂ©servez via ces liens, je recevrai une petite commission mais vous ne paierez pas plus cher. Merci d’avance, cela m’aide Ă  continuer ce blog! 🙂