1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5, rated)
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Que faire dans le Delta du Pô autour de Comacchio?

Mis à jour le 14/11/2019 | Italie | 0 commentaires

Le delta du Pô est une zone naturelle située au nord de Ravenne et à l’est de Ferrara, dans la région de l’Emilie-Romagne en Italie. Ce delta tient son nom du fleuve qui termine ici sa course, le fleuve Pô, qui parcourt la plaine du Pô avant de se jeter dans la mer Adriatique. Le delta du Pô est un lieu intéressant: autrefois marécage malsain, il a été drainé et aménagé par l’homme à la Renaissance et est maintenant classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour son « paysage culturel planifié exceptionnel qui conserve de manière remarquable sa forme originale« . La biodiversité que l’on y rencontre est incroyable et la zone est désormais un Parc Naturel partagé entre les régions italiennes d’Emilie-Romagne et de Vénétie. Comacchio est l’une des portes d’entrée du parc: il s’agit d’une petite ville de pêcheurs charmante située au sud du Delta du Pô. C’est à partir de Comacchio que je suis partie à la découverte du delta du Pô et de ses incroyables paysages.

velo-saline-comacchio

Je ne sais plus exactement pourquoi mais cela faisait longtemps que j’avais envie de visiter le delta du Pô, sans doute à cause de quelques photos des paysages vues un jour et qui m’avaient fait rêver. Il faut dire que la luminosité est bien particulière dans la zone humide qu’est le delta du Pô: les terrains sont tellement plats, avec d’immenses étendues d’eau et une végétation majoritairement rase (même s’il y a aussi des forêts), que la lumière se diffuse largement et qu’il est parfois difficile de distinguer la terre du ciel. Comme souvent, le spectacle est particulièrement beau aux lever et coucher du soleil: les photographes ont de quoi se faire plaisir et les visiteurs en prennent plein les yeux!

Le delta du Pô est aussi un lieu de choix pour qui s’intéresse à la faune et la flore: avec ses 300 espèces d’oiseaux, il constitue la plus grande zone ornithologique d’Europe. Entre marais, lagunes et forêts, c’est vraiment un lieu à la nature remarquable. Il est possible de visiter le delta du Pô de plusieurs manières différentes: en bateau, en kayak, à vélo, à pied, à cheval…Difficile de ne pas trouver son bonheur! Je n’ai pas tout testé (malheureusement!) mais ai déjà eu un bel aperçu de ce que le parc naturel peut offrir en terme d’activités et de beauté des paysages.

Visiter Comacchio, porte du Delta du Pô

Comacchio est un petit trésor caché à mon avis: on y croise extrêmement peu de touristes, mais pourtant quel bel endroit! Certains m’ont dit sur les réseaux sociaux que cela leur faisait penser à Burano, la foule en moins. Je ne connais pas Burano mais peux en tout cas vous assurer que vous pourrez apprécier tranquillement le charme de Comacchio sans être embêté par la foule! Comacchio est une ville de pêcheur paisible dont la spécialité est la pêche à l’anguille dans les marais de Comacchio. Une fête de l’anguille célèbre d’ailleurs tous les ans cette tradition et vous verrez que l’anguille a une place particulière dans le coeur des habitants: on en voit à la carte des restaurants, dans les boutiques, sur des affiches anciennes…

comacchio-italie

visite-comacchio

canal-comacchio

canaux-comacchio-italie

Comacchio m’a vraiment surprise par le charme qu’elle dégage et par ses nombreux beaux bâtiments: la ville est traversée par des canaux et l’on se promène au bord de l’eau et sur les ponts en admirant les petits immeubles et en profitant de l’atmosphère du lieu: linge qui sèche aux fenêtres, rideaux devant les portes et maisons colorées, on est bien en Italie!

visite-comacchio-italie

velo-comacchio

linge-comacchio

pont-comacchio

Le chef d’oeuvre de Comacchio est sans conteste le Trepponti, un impressionnant pont datant du 17e siècle et qui comporte 5 escaliers arqués. Il est l’emblème de la ville.

anguille-comacchio

Découvrir les marais de Comacchio en bateau et à vélo

Les marais de Comacchio (Valli di Comacchio) constituent l’un des plus grands ensembles lagunaires d’Italie. Pour les découvrir, nul besoin de choisir entre bateau et vélo, on peut prendre les deux! Po Delta Tourism propose en effet une excursion combinée « Bike & Boat » que j’ai trouvée vraiment parfaite. Celle-ci permet en effet d’avoir des points de vue différents sur les paysages si caractéristiques du delta du Pô mais également d’accéder à des endroits variés et d’être accompagné d’un guide. Dans une zone comme celle-ci, le guide est vraiment un plus car il permet de mieux appréhender les paysages que l’on a autour de soi mais aussi d’accéder à certains lieux autrement fermés au public.

comacchio-lagune

En bateau sur la lagune de Comacchio

La balade démarre à la Manifattura dei Marinati, une ancienne usine d’anguilles transformée en musée et proposant également de la location de vélo. On récupère les vélos, roule quelques minutes et nous voici à l’embarcadère, où nous attend le bateau qui nous fera traverser la lagune de Comacchio. La balade en bateau est magnifique: les paysages sont plats avec de grandes étendues d’eau mais celles-ci sont parsemées de petits morceaux de terre ainsi que de belles cabanes de pêcheur utilisées autrefois (désormais, elles ne servent plus qu’à faire la fête d’après ce que nous a dit notre guide!). A la douce lumière du matin, le soleil chauffe légèrement, les reflets sont superbes et l’on assiste tranquillement au va-et-vient des oiseaux sur la lagune… Quel bonheur!

lagune-comacchio

delta-po-paysages

cabane-pecheur-delta-po

Les flamants roses de la Saline de Comacchio

Une fois la lagune traversée, nous voici aux marais de Comacchio. Après une pause cappuccino au Bettolino di Foce (c’est important!), nous enfourchons nos vélos et longeons le Canal Logonovo pour rejoindre l’ancienne saline de Comacchio, un espace naturel abritant de très nombreux flamants roses. Les oiseaux sont arrivés ici dans les années 70 après avoir migré depuis la Camargue, qui n’offrait plus assez de nourriture pour eux. Désormais, les flamants roses du parc du delta du Pô constituent la plus importante colonie de flamants roses d’Italie!

saline-commachio

flamants-roses-delta-po

En plus de la tranquillité et de la chaleur, ce sont les algues pigmentées que les flamants viennent chercher ici: ce sont elles qui les nourrissent et leur donnent leur belle couleur rose. La saline de Comacchio est particulièrement protégée: il n’est possible d’accéder à cette zone du parc du Delta du Pô qu’en compagnie d’un guide.

flamants-roses-comacchio

Les flamants roses étaient un peu loin (ce qui est très bien, il ne faut pas les déranger) et je n’avais ni jumelles ni objectif adéquat pour les photographier, mais c’était déjà un vrai plaisir de rester à les observer, d’autant que l’on peut monter sur une tour pour mieux les admirer.

delta-po-flamants-roses

A vélo le long des marais et de la lagune

Nous reprenons ensuite les vélos pour rejoindre le centre-ville de Comacchio, ce qui permet de faire une belle promenade à vélo au bord des marais et de la lagune. J’ai adoré me promener ainsi tranquillement sur les jolis petits chemins bordés d’eau et depuis lesquels on peut voir les oiseaux et les cabanes de pêcheurs. Vraiment idéal pour appréhender le delta du Pô, ses paysages, sa faune et sa flore!

delta-po-bateau

marais-comacchio

Aller à la plage à Comacchio

Comacchio est située au bord de la mer Adriatique et possède plusieurs plages s’étendant sur une vingtaine de kilomètres. On parle en général des 7 lidi de Comacchio, un lido étant une plage/mini station balnéaire. Je n’ai pas eu l’occasion d’aller me baigner dans la mer Adriatique mais ai pu courir sur la plage et ai bien apprécié! J’étais au Lido delle Nazione et ai vu en majorité une plage sauvage, même s’il y a quelques restaurants et installations. Cela reste vraiment correct, rien à voir avec une côte bétonnée, du moins ce que j’en ai aperçu!

Se balader à cheval dans le delta du Pô

Il est possible de découvrir le Delta du Pô à cheval. Forcément, cela me parle! Je n’ai eu l’occasion que de faire une mini balade à cheval (un problème d’emploi du temps) à l’écurie de l’hôtel Spiaggia Romea. L’emplacement de l’hôtel et de l’écurie, dans le Lido delle Nazioni, est assez idéal puisqu’il permet d’être en quelques instants dans une pinède, puis au bord de la mer adriatique et enfin de voir les terrains plus marécageux où sont élevés les chevaux Camargue et les taureaux appartenant à l’hôtel. Les chevaux sont en très bon état, sympathiques et vivent dans de très bonnes conditions, je peux donc vous conseiller d’aller y faire un tour si vous avez envie de faire une balade à cheval dans le Delta du Pô.

S’initier à la pêche à la palourde à Gorino

Le village de Goro, auquel appartient Gorino, est un village de pêcheurs célèbre pour ses palourdes et situé au nord de Comacchio. J’ai participé à une excursion « pêche à la palourde » d’une durée de 2h proposée par Po Delta Tourism en compagnie du pêcheur Michele. L’idée est de prendre un bateau au départ de Gorino (qui n’est pas un vrai bateau de pêche, il est bien trop confortable pour ça 😉 ) puis de rejoindre une « ferme à palourdes ». On assiste ensuite à une démonstration de pêche à l’aide de l’instrument traditionnel, le rasca, qui ressemble à un râteau au bout duquel on aurait installé une épuisette. Si j’ai trouvé intéressant de voir comment on procède pour pêcher les palourdes, j’avoue avoir trouvé le temps de bateau long et un peu ennuyeux (les paysages sont plus monotones que dans la lagune de Commachio à mon avis) pour seulement quelques minutes de démonstration. Peut-être aussi étais-je juste fatiguée après une grosse journée de visites, je ne sais pas.

Où dormir dans le delta du Pô?

Comacchio est un lieu de villégiature idéal: la ville est belle et vous pourrez aisément rayonner dans le delta du Pô. J’ai logé à l’hôtel Spiaggia Romea, dont je vous parlais dans mon paragraphe dédié à la balade à cheval. Ce n’est pas un lieu que j’aurais choisi (j’y étais dans le cadre d’un voyage suivant une conférence professionnelle) car il s’agit d’un village-club, où il y a en général bien trop de monde et d’animation à mon goût. Mon appréhension s’est en partie confirmée car j’ai eu du mal à dormir: il y avait des soirées bruyantes. Je vous en parle tout de même car d’une part, je pense qu’il faut juste éviter la partie « hôtel » située juste au dessus de la salle de soirée pour éviter le bruit, et d’autre part car je dois aussi reconnaître que cet hôtel a des avantages, et notamment sa localisation que j’ai trouvée vraiment géniale. On est au milieu de la nature et seule une petite forêt sépare le village de la plage et de la mer Adriatique. J’ai adoré aller y courir et peux dire sans exagérer que le footing matinal que j’y ai fait restera gravé dans ma mémoire: entre les magnifiques couleurs du lever du soleil, la beauté de la pinède, l’air frais de la mer et les dizaines de daims que j’ai pu croiser et admirer de près, c’était juste fabuleux!

L’hôtel possède également des terrains immenses sur lesquels ils élèvent des chevaux de race Camargue et des taureaux. On peut y faire un mini-safari pour aller à leur rencontre dans un cadre naturel qui est réellement magique!

J’imagine que le Spiaggia Romea peut aussi être intéressant si l’on vient en famille car il y a des activités prévues pour les enfants, en plus de la présence de plusieurs piscines, terrains de jeux divers, d’une petite ferme pédagogique et de l’écurie. Si cela ne vous branche pas, j’ai repéré de jolies chambres d’hôtes sur Booking.

Envie de réserver un logement à Comacchio?

Où manger à Comacchio?

J’ai testé le restaurant Locanda del Delta à Comacchio, qui propose de bonnes spécialités à base d’anguilles mais aussi de délicieuses pizzas cuites au four et autres plats italiens. Le cadre est agréable, la terrasse située juste au bord de l’eau et on y mange bien.

Cet article a été écrit dans le cadre d’une collaboration avec Emilia Romagna Tourisme. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux! 😉 

Mon assureur: Chapka

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This