Notation : 19 votes, average: 4,58 out of 519 votes, average: 4,58 out of 519 votes, average: 4,58 out of 519 votes, average: 4,58 out of 519 votes, average: 4,58 out of 5. Nombre de votes : 19.
Cet article vous-a-t-il plu ? 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Loading...

Mini road trip en Ecosse – 3 jours à l’ouest des Highlands

13 Nov 2018 | Écosse | 2 commentaires

Voilà bien longtemps que je rêvais d’aller découvrir les paysages sauvages de l’Écosse. Je n’ai donc pas hésité lorsque j’en ai eu l’occasion, même s’il s’agissait d’un circuit de découverte assez rapide. J’ai en effet passé 4 jours en Écosse à la fin du mois de septembre avec ma copine Émilie (avec qui j’avais déjà fait un road trip en Irlande, vous vous souvenez?): 24h à Glasgow et 3 jours de mini road trip à la découverte de la partie ouest des Highlands. Au programme, le Loch Lomond, l’île de Mull, Oban et le Château d’Inveraray. Bien sûr, c’était trop court, mais cela m’a déjà permis d’avoir un aperçu qui me donne envie d’y retourner et d’y passer plus de temps! Même si j’ai eu une météo globalement bien grise (et parfois pluvieuse!), l’Écosse m’a beaucoup séduite: les paysages sont magnifiques et sauvages à souhait et les gens très chaleureux…Les bases d’un bon voyage sont bien là! 😉 Voici l‘itinéraire de mon séjour en Écosse.

Jour 1 – De Glasgow au Loch Lomond puis Oban

Loch Lomond

Il est aisé de rejoindre le Loch Lomond depuis Glasgow: comptez environ 40 minutes de route. Le Loch Lomond est le plus grand lac (un loch est un lac) de Grande-Bretagne, situé dans le Parc National du Loch Lomond et des Trossachs. Il est aussi réputé être l’un des plus beaux de Grande Bretagne! Je ne connais pas assez le pays pour en juger, mais c’est en effet un très bel endroit.

À pied, à cheval ou en bateau

Il est possible d’y faire de très nombreuses balades à pied, mais aussi un tour en bateau. J’ai aussi voulu tester une promenade à cheval mais ce n’était pas une excellente option: j’ai peut-être mal choisi l’écurie, mais d’après ce que me disait la responsable, il n’y a pas vraiment de chemins pour les chevaux. Seulement des champs et des chemins de randonnée pédestre, on a donc passé les 3/4 du temps sur le bitume (sur une petite route quasi sans voitures, mais quand même!). C’était joli mais, si c’était à refaire, j’irais me balader à pied ou en bateau à la place!

Fish and Chips à Balloch

Balloch est une petite ville située tout au sud du Loch Lomond! J’y ai fait un arrêt rapide, juste le temps d’admirer la vue et de manger un délicieux fish and chips. Je pensais ne pas être fan de ce plat, mais quand c’est préparé avec du bon poisson et que la pâte à friture est bien fraîche, cela change tout! C’était le cas au Palombo’s of Balloch: une petite adresse toute simple mais le fish and chips, leur spécialité, y est excellent! Ils ont d’ailleurs gagné des prix pour celui-ci. Pour les intolérants au gluten, bonne nouvelle: vous pourrez y manger un Fish and chips sans gluten!

Visite de Luss

Nous nous arrêtons ensuite à Luss, un village pittoresque situé sur la côte ouest du Loch Lomond. C’est apparemment assez touristique mais très calme en cette fin septembre, vraiment mignon et l’on a une belle vue sur le Loch Lomond depuis le petit port. Nous n’avons pas regretté de l’avoir visité!

loch-lomond-luss

maison-luss-loch-lomond

luss-ecosse

village-luss-ecosse

Route de Loch Lomond à Oban

Nous continuons ensuite notre route jusqu’à Oban, située sur la côte ouest des Highlands (depuis Glasgow, il faut compter 160km, soit 2h30 environ). Nous faisons des pauses régulières dans les paysages montagneux que nous traversons. La route passe vite, il y a tant de beaux paysages à admirer!

Dîner et nuit à Oban

Nous dormons à l’Alltavona House, une ravissante chambre d’hôtes à Oban tenue par des propriétaires très accueillants. C’est un vrai petit cocon décoré dans un style chaleureux très écossais. Certaines chambres ont une vue magnifique sur la mer (j’ai assisté à un coucher de soleil magique ce soir-là!).

alltavona-house-oban

 

chambre-alltavona-house-oban

vue-alltavona-house-oban$

coucher-soleil-oban

Le petit déjeuner est incroyable également: on choisit le soir ce que l’on souhaite parmi une longue liste de mets plus appétissants les uns que les autres, et on se régale le lendemain de ces bonnes petites choses préparées par les propriétaires. Nous avons goûté un petit déjeuner traditionnel écossais, incluant notamment le fameux haggis, ce plat traditionnel de panse de brebis farcie. Bonne surprise, c’est très relevé donc cela passe plutôt bien, en fait!

petit-dejeuner-ecossais

Pour le dîner, nous suivons les conseils du propriétaire de la chambre d’hôtes, à qui nous demandons un bon restaurant pour manger des fruits de mer. Un coup de fil et il nous réserve une table au restaurant Ee-usk, situé sur le port. En effet, c’est une excellente adresse: nous nous sommes régalées! Pensez d’ailleurs vraiment à réserver, c’était plein!

restaurant-ee-usk-oban

Jour 2 – Île de Mull

Le réveil est matinal: nous voulons profiter de notre journée à l’île de Mull!

Ferry d’Oban à l’île de Mull

Il y a 45 minutes de ferry depuis Oban (sachant qu’il faut être au terminal au minimum 30 minutes avant). Une chance que la chambre d’hôtes ait accepté de nous servir le petit déjeuner un peu plus tôt que prévu! En arrivant au terminal de ferry (situé sur le port d’Oban), nous avons une belle surprise: un magnifique arc-en-ciel a envahi le ciel!

Le ferry est immense, pas de soucis pour monter dessus avec la voiture (en Irlande, j’avais testé un petit ferry sur lequel il fallait monter en marche arrière, ce n’était pas la même histoire!). Il nous mène à Craignure, à l’est de l’île de Mull. L‘île de Mull est la troisième plus grande île d’Écosse et fait partie de l’archipel des Hébrides intérieurs. On y accède facilement grâce aux ferries, qui sont très réguliers. Il faut vraiment penser à réserver le ferry, d’ailleurs, c’est très souvent complet en haute saison! Franchement, cela serait dommage de louper cette île pour un problème de réservation… Elle est magnifique!

En voiture sur les routes sinueuses de l’île de Mull

J’ai trouvé sur l’île de Mull les paysages de l’Écosse tels qu’on se les imagine: des petites routes sinueuses, une côte sauvage ciselée, des montagnes, des vaches Highlands et des moutons paissant paisiblement… Alors que nous roulions sur l’île, je ne compte pas le nombre de fois où nous nous sommes exclamées « Regarde là comme c’est beau, on s’arrête? ». C’était juste superbe!

Il n’est en fait pas toujours facile de s’arrêter où l’on veut, mais on y arrive à peu près! Cela dépend beaucoup des lieux. L’île de Mull comporte en effet uniquement des routes à sens unique, au bord desquelles sont placés de petits parkings permettant de se ranger pour laisser passer une voiture venant en face. La conduite sur l’île de Mull est tout un art: on avance, mais pas pour longtemps car on doit régulièrement s’arrêter pour laisser passer quelqu’un, ou ralentir pour passer à côte.C’est un peu fatiguant mais au moins, personne ne peut rouler trop vite! C’est un peu stressant au départ mais on s’y fait. L’essentiel est d’être attentif et… de ne pas prévoir de parcourir des distances trop longues! Nous nous sommes un peu fait avoir, pensant aisément parcourir l’île en voiture en une journée. En fait, nous n’avons au final pas fait toutes les routes et surtout avons dû considérablement diminuer notre rythme de pauses diverses et variées en fin de journée, pour arriver à Tobermory avant le coucher du soleil… Il faut dire qu’il est tentant de s’arrêter à pas mal d’endroits pour prendre une photo, de suivre une petite route pour aller voir un point de vue et marcher un peu…Il vaut peut-être mieux prévoir de faire moins de distance et prendre plus le temps de s’arrêter

Non loin de Craignure se trouve le château de Duart, propriété du clan MacLean. Malheureusement, il était en rénovation lorsque nous y sommes allées et était donc entouré d’échafaudages. Nous avons choisi de ne pas le visiter, préférant profiter de notre journée pour admirer les paysages, mais la visite semble plutôt intéressante.

Juste après, nous nous arrêtons à une autre pointe (regardez sur la carte ci-dessous ou tapez « Old Ferry House » sur Google Maps). C’est un bel endroit avec de jolies petites maisons!

Ensuite, nous roulons en direction de Gruline. 

Il est l’heure de déjeuner et nous décidons d’aller à Salen, dans un petit café appelé The Coffee Pot. Parfait pour faire une petite pause en dégustant une soupe et une part de gâteau!

the-coffee-pot-salen

Nous repartons vers Gruline puis en direction de Calgary. La route qui longe la côte est magnifique à cet endroit car les paysages sont particulièrement vallonnés. On aperçoit en face les îles de Ulva et Gometra.

Plage de Calgary

Calgary est une baie dans laquelle se trouve une plage de sable fin. Oui, on peut aller à la plage en Écosse… à condition de ne pas être frileux! La plage est en tout cas belle et calme: seules quelques personnes marchent paisiblement ou promènent leurs chiens.

plage-calgary

calgary-plage-cafe

Nous repartons ensuite en direction de Tobermory. La route monte et permet d’avoir un point de vue magnifique une fois là-haut!

ile-mull

Tobermory

Ensuite, c’est l’arrivée à Tobermory, la ville principale de l’île de Mull. Avec son petit port et ses maisons colorées, elle est adorable!

Nous nous baladons puis faisons une pause au Tobermory Scullery, un café sympa proposant de bons gâteaux (et du thé bien chaud, ce qui ne fait pas de mal!).

tobermory-scullery

Dîner et nuit à Tobermory

Il est temps de rejoindre notre château pour la nuit. Oui, un vrai château: le Glengorm castle est le château écossais dans toute sa splendeur. Il se dresse majestueusement face à la mer, au bout d’une route sinueuse (il faut compter 15 minutes pour rejoindre Tobermory) et l’on se demande en arrivant s’il ne ferait pas partie des fameux châteaux hantés écossais. Il serait un lieu idéal pour des fantômes, non? Blague à part, le lieu est vraiment magnifique  (et je n’y ai pas croisé de fantômes finalement): les chambres sont grandes, douillettes et les parties communes incroyables. J’aurais aimé y passer quelques jours, à lire dans les canapés du salon en regardant la mer… Peut-être pas davantage car j’aurais peur de devenir totalement nostalgique face à la beauté de l’immensité de la mer et la sensation d’être vraiment au bout du monde, mais c’est un endroit idéal pour une petite retraite au calme. Le petit déjeuner est parfait également, avec un vaste choix. Je me suis régalée d’une truite servie avec des oeufs pochés (oui, j’adore le salé au petit déjeuner!).

glengorm-castle-tobermory

chambre-glengorm-castle

salon-glengorm-castle

salle-petit-dejeuner-glengorm-castle

Pour le dîner, les options les plus proches sont à Tobermory et nous optons pour le Tobermory Hotel, une très bonne adresse. Nous y avons goûté un saumon excellent et de très bonnes moules!

Jour 3 – Oban, Château d’Inveraray et retour à Glasgow

Pour ce 3e et dernier jour de ce petit road-trip avant de rejoindre Glasgow, nous repartons de l’île de Mull en ferry pour rejoindre Oban. Le ciel est vraiment gris ce jour-là et il fait bien froid, mais les Écossais n’ont pas la même sensibilité que nous autres frileuses petites Françaises: alors que nous attendons le ferry en prenant un thé bien chaud dans le café situé juste en face du terminal, nous réalisons que le propriétaire laisse volontairement la porte ouverte et que personne ne semble s’en inquiéter! Il est toujours amusant de voir ces différences: prenez de bons gros pulls pour vous adapter car, à température égale, on ressent davantage le froid en Écosse du fait de l’humidité! 😉

Oban

Nous arrivons à Oban sous une belle averse, et la visite sera donc plus rapide que prévue: nous faisons une balade assez courte sur les quais avant de réaliser que la pluie est particulièrement dense et que nous sommes déjà trempées. Dommage, car Oban est une jolie petite ville qu’il est agréable de parcourir à pied!

Visite de la distillerie d’Oban

Heureusement, nous avons une idée de visite à faire malgré la pluie: la distillerie d’Oban, qui fabrique le célèbre whisky Oban. Je ne bois pas de whisky, c’est trop fort pour moi, mais j’apprécie beaucoup son odeur et aime de toutes façons découvrir la manière dont les choses sont faites. La distillerie d’Oban propose des visites guidées régulièrement. Il y a plusieurs types de visites, de la visite « simple » (celle que j’ai faite) à des visites plus exclusives réservées aux connaisseurs.

distillerie-oban

J’ai apprécié la visite de la distillerie Oban mais, même si je parle anglais couramment, j’avoue avoir eu du mal avec l’accent de notre guide et la vitesse à laquelle elle parlait! Du coup, je n’ai malheureusement pas tout compris. C’était tout de même intéressant et j’ai désormais une bien meilleure idée des étapes nécessaires à la fabrication du whisky. Après la visite vient le moment de la dégustation: une gorgée me suffit et je me contente de sentir les arômes incroyables dégagés par le whisky… À la fin, on repart avec un petit cadeau: un verre Oban, ainsi qu’un bon de réduction valable dans la boutique. Intéressant si vous souhaitez rapporter une bouteille: vous trouverez ici certains whisky de la marque que l’on ne trouve que rarement en France (voire pas du tout). Cela peut faire plaisir à un amateur!

whisky-distillerie-oban

Château d’Inveraray

Sur le chemin pour repartir à Glasgow, nous décidons de nous arrêter au Château d’Inveraray. Ce château est très célèbre en Ecosse car il s’agit du siège des Ducs d’Argyll depuis le 18e. Le Duc d’Argyll est le chef du Clan Campbell, l’un des plus grands clans écossais des Highlands. Ce château appartient donc à l’une des familles les plus puissantes de l’aristocratie écossaise. Il est sympa de pouvoir le visiter (en tout cas une partie). La visite n’est pas très longue mais vaut le coup: les pièces sont magnifiques, il y a une importante collection d’armes et une série d’objets et photos liées à l’histoire de la famille. C’est plutôt amusant à regarder, même si je n’ai jamais été fascinée par ces grandes familles de la noblesse. Le lieu en lui-même mérite en tout cas la visite!

chateau-inveraray

chateau-inveraray-ecosse

visite-chateau-inveraray-ecosse

interieur-chateau-inveraray

Les jardins du château valent vraiment le coup également. Je n’ai eu que quelques minutes pour les parcourir avant que la pluie ne reprenne et n’en ai donc eu qu’un petit aperçu, mais ils sont magnifiques et possèdent une belle vue sur le Loch Fyne, au bord duquel le château est situé. Pour plus d’infos sur la visite du château, je vous invite à lire l’article très complet de ma copine Claire sur son blog!

chateau-inveraray-ecosse

chateau-inveraray

pont-inveraray

Envie de suivre la suite du voyage? Je prépare un article sur ma visite de Glasgow! 🙂

Infos pratiques – Location de voiture et conduite en Ecosse

En Écosse, on conduit à gauche! J’avais déjà eu l’occasion de pratiquer en Irlande et c’était plus facile pour cette seconde fois, même s’il faut tout de même bien faire attention à… ne pas rouler trop à gauche. Je ne sais pas pourquoi, mais on a tendance à serrer trop de ce côté… Il faut faire attention et, si on a un passager, lui demander de jeter un oeil également! Autre conseil, il est plus facile de louer une voiture automatique, ce qui évite de devoir passer les vitesses avec la main gauche. Ma voiture était louée cette fois-ci auprès d’Entreprise, situé directement à l’aéroport de Glasgow. Tout s’est bien déroulé.

Carte du Road Trip en Ecosse (3 jours à l’ouest des Highlands)

Dans le cadre du STS Belfast, une conférence professionnelle, j’ai été invitée à découvrir le Royaume-Uni. J’ai choisi l’Ecosse parmi différentes options possibles et ai été invitée par Visit Britain et Visit Scotland. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux! Pour être claire, personne ne m’a obligé à parler de ce dont je vous parle dans l’article 😉

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This