0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5, rated)
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Visiter Istanbul en 4 jours – Idées de choses à voir et à faire

Mis à jour le 12/01/2019 | Turquie | 10 commentaires

Me voici prête pour une visite d’Istanbul en Turquie J’avais très envie de voir cette ville depuis longtemps: Byzance, Constantinople, Bosphore, Marmara, Sainte-Sophie, Mosquée Bleue…Ces noms me faisaient rêver! Olivier m’a rejoint samedi soir, et nous nous apprêtons donc à visiter Istanbul durant 4 jours. Cela n’a pas été de trop, il y a beaucoup de choses à voir et à faire! Voici notre itinéraire jour après jour.

Premier jour – Les incontournables de Sultanahmet

C’est parti pour notre première journée de visite à Istanbul! Au programme, les incontournables du quartier de Sultanahmet, le quartier le plus célèbre d’Istanbul. Nous nous mettons en route un peu tard par ma faute (je ne rentrerai pas dans le détail de comment j’ai confondu l’antiseptique et les gouttes pour les yeux d’Olivier, mais sachez qu’après un bon rinçage des yeux il va bien!). Nous logeons à Kadikoy, sur la partie asiatique d’Istanbul et prenons donc un bateau pour rejoindre Eminönü, situé sur la partie européenne de la ville. Voici une photo prise depuis le bateau…Cela commence pas mal, vous ne trouvez pas?

istanbul

Il est possible de prendre un thé à bord du bateau…Parfait pour le petit déjeuner!

Eminönü et le Pont de Galata

Nous sommes tout de suite saisis par l’ambiance qui règne ici: beaucoup de monde, des odeurs de nourriture, des vendeurs en tout genre…Il y a de la vie!

istanbul

istanbul-mais
Nous commençons par nous promener sur le Pont de Galata, où se trouvent de très nombreux pêcheurs à la ligne. Et la pêche semble plutôt bonne au vu des seaux qui se remplissent de poissons!

istanbul-pont-galata
Tout à coup, surprise! Qui croisons-nous? Madame Oreille! Nous allons donc boire un verre dans le coin, histoire de parler blog, voyages et photo…Ca fait plaisir!

Parc Gülhane

Nous nous promenons ensuite dans le quartier de Sultanahmet et passons par le Parc Gülhane. Ce parc est vraiment beau et, malgré la foule en ce dimanche, plutôt reposant…

Sultanahmet-Parc Gülhane

Sultanahmet-Parc-Gülhane

Sultanahmet-Parc Gülhane

Sainte-Sophie

Nous nous dirigeons ensuite vers la fameuse Sainte-Sophie, ancienne église chrétienne du VIe siècle transformée en mosquée au XVe siècle puis en musée en 1934.

istanbul-sainte sophie
La file d’attente est incroyablement longue, et nous hésitons lorsqu’un guide nous propose ses services. Une visite guidée, et la possibilité d’entrer directement sans attendre, c’est tentant…Nous finissons par négocier une visite de 20 minutes (nous pourrons rester ensuite sans le guide) pour 40 livres turques, ticket d’entrée inclus. C’est en fait le prix de l’entrée et d’un audioguide, sauf que nous n’attendons pas, donc cela valait le coup!

istanbul-sainte-sophie

istanbul-sainte-sophie

istanbul-sainte sophie

Palais de Topkapi

Après une nouvelle petite balade dans le quartier et une pause déjeuner (très tardive!), nous nous rendons au Palais de Topkapi, qui fut la résidence du sultan ottoman. Il est déjà un peu tard donc nous prenons l’option de la visite du Palais sans le Harem. Cela nous prendra déjà 1h30 (en accélérant un peu sur la fin), il vaut donc mieux y arriver relativement tôt dans la journée pour prendre son temps. Cela vaut le coup, l’endroit est merveilleux…Un vrai havre de paix au coeur de la ville.

istanbul-palais-topkapi
Le Palais possède des décors magnifiques…

istanbul-palais-topkapi

istanbul-palais-topkapi
Du bout du Palais, la vue est superbe. On voit la jonction entre le Bosphore, le canal Haliç et la Mer de Marmara.

istanbul
La promenade continue…Le Sultan avait de la place!

istanbul-palais-topkapi

istanbul-palais-topkapi

istanbul-palais-topkapi
Les décors des pièces sont d’une richesse incroyable…Et je ne vous parle pas du Trésor du Sultan, qu’il était impossible de photographier. Si vous aimez les pierres précieuses, vous serez ravis…Je n’en avais jamais vues de cette taille!

istanbul-palais-topkapi

istanbul-palais-topkapi

istanbul-palais-topkapi


Je pourrais continuer un moment à vous montrer des photos de cet endroit que j’ai adoré…Mais cela commence à faire beaucoup alors je m’arrête là!

La Mosquée Bleue

Nous continuons notre visite des incontournables d’Istanbul avec la Mosquée Bleue. Là encore, le bâtiment est magnifique, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, où se trouvent les mosaïques bleues qui ont donné son nom à cette mosquée. Décidément, on en prend plein les yeux en cette première journée!

istanbul-mosquée bleue

istanbul-mosquée bleue

istanbul-mosquée-bleue
Il nous est demandé de partir à l’heure de la prière, et nous écouterons donc l’appel du Muezzin depuis la cour de la Mosquée.

istanbul-mosquée bleue

Et pour finir en beauté, voici la Mosquée Bleue de nuit…Devant, une fontaine change de couleur. Quelle ambiance magique!

istanbul-mosquée-bleue

Deuxième jour – Croisière sur le Bosphore et bazars d’Istanbul

Croisière sur le Bosphore

Après avoir visité les incontournables d’Istanbul, nous décidons d’aller prendre un peu l’air en faisant une croisière sur le Bosphore. Pour faire cette balade, le mieux est de prendre un ferry « public », qui part d’Eminönu et navigue jusqu’à la mer noire, pour 25 livres aller-retour. Pensez à arriver en avance, les places à l’extérieur sont vite prises par beau temps…

croisiere-bosphore-istanbul-depart-eminonu
La croisière vaut vraiment le coup: les rives du Bosphore sont très belles, et c’est un plaisir de regarder le paysage depuis l’extérieur du bateau…Petit conseil, si vous aimez le soleil, pensez à vous asseoir à droite du bateau (dans les deux sens). Vous aurez ainsi le soleil du matin à l’aller, celui de l’après-midi au retour, et aurez ainsi profité de la côte asiatique à l’aller et de la côte européenne au retour. Pas mal, non?

croisiere-bosphore-istanbul

croisiere-bosphore-istanbul
Le bateau fait plusieurs arrêts dans des villages mais il est difficile de s’arrêter vu les horaires du bateau (au printemps il ne passe que 2 fois dans la journée). Il y a possibilité de prendre le bateau à l’aller et le bus au retour si l’on veut pouvoir visiter ces villages, mais nous étions trop heureux d’être sur un bateau pour prendre cette option. Sur la photo ci-dessous, Kanlica, connue pour ses yaourts (et oui!).

croisiere-bosphore-istanbul-kanlica
Nous décidons de nous arrêter à Sariyer, ville dont le port est très mignon mais qui n’a sinon pas grand charme (j’avais lu dans un guide « petit village de pêcheurs », et je peux vous assurer qu’on en est loin). Voici tout de même le port.

croisiere-bosphore-istanbul-sariyer
Cependant, nous avions repéré qu’il était possible depuis Sariyer de nous rendre à Kilyos, village situé au bord de la mer noire et apparemment bien connu des Stambouliotes l’été venu….Voilà qui nous a tenté! Après avoir interrogé quelques habitants, nous finissons par trouver le bus, et en route! La route qui mène à Kilyos est agréable: de beaux points de vue sur la Mer Noire et la sensation soudaine d’être en campagne… Comptez environ 20/25 minutes de trajet. Et voici Kilyos, toute calme en ce lundi de printemps.

village-mer-noire-kilyos
Nous nous trouvons un petit restaurant avec vue sur la Mer Noire. Qu’est ce qu’on est bien!

village-mer-noire-kilyos

kilyos-dejeuner
Avant de repartir, nous nous arrêtons acheter quelques pâtisseries en guise de dessert. Nous les mangerons en attendant le mini-bus…Un vrai régal! Si vous passez par là, je vous recommande une pause sucrée au Masal Cafe Patisserie.

masal-patisseries-kilyos


Nous retrouvons facilement le mini-bus et repartons dans l’autre sens. La pause était un peu courte mais vraiment agréable!

sariyer-arrêt-croisière-bosphore

croisière-bosphore-istanbul

croisière-bosphore-istanbul
Nous voici de retour à Istanbul en milieu d’après-midi… Si vous êtes de passage à Istanbul, je vous recommande chaudement cette belle balade!

ferry-croisière-bosphore

cordes-bateau

Les Bazars d’Istanbul

Après la croisière sur le Bosphore, nous décidons d’aller nous promener dans les Bazars d’Istanbul. Nous commençons par le marché aux épices, aussi appelé Bazar égyptien. On y trouve des épices, bien sûr, mais également des loukoums, pâtisseries, fruits secs, mais aussi des babioles en tout genre…Bon, le danger, c’est que cela donne envie de tout goûter!

marché-épices-bazar egyptien-istanbul

marché-épices-bazar istanbul

marché-épices-bazar egyptien-istanbul

marché-épices-bazar istanbul-fruits
Le ventre rempli de loukoums, nous nous dirigeons vers le Grand Bazar, une sorte de ville dans la ville s’étalant sur 200 000 m2 et comprenant plus de 4000 boutiques! Comme d’habitude, nous demandons à des gens notre chemin dans la rue: j’ai rapidement compris que, malgré le plan, je ne trouvais jamais où nous étions dans cet enchevêtrement de rues…Et ai donc renoncé à essayer! Le Grand Bazar est situé dans un très beau bâtiment: voûtes peintes, mosaïques, fontaines…C’est superbe!

grand bazar-istanbul

grand bazar-istanbul

grand bazar-istanbul
Les boutiques du Grand Bazar sont organisées par spécialité: bijoux, tapis, lampes, vaisselle…On peut absolument tout trouver ici!

grand bazar istanbul-lampes

grand bazar istanbul-vaisselle

grand bazar istanbul-lampe

Ouf, je n’ai pas trop craqué et repars juste avec un pendentif en céramique…J’aurais bien emporté une lampe et un tapis mais c’est plus difficile à transporter dans un sac à dos!

Troisième jour – Süleymaniye, Beyoglü et Kadikoy

En route pour le troisième jour à Istanbul! Nous ne sommes pas à court d’idées de visites et promenades dans la capitale turque, mais il est difficile de choisir! Nous commencerons par un quartier situé au Nord de Sultanahmet, puis passerons le pont de Galata pour rejoindre la partie de la ville située au Nord du canal Haliç, que nous n’avons pas encore visitée.

Mosquée Süleymaniye

Nous décidons de commencer par la visite de la Mosquée Süleymaniye, que nous apercevons à chaque fois que nous arrivons à Eminönü. En effet, elle est située en haut d’une colline et domine donc la ville. Cette mosquée est réputée pour sa beauté, et vaut en effet le coup d’être vue. Et oui, il n’y a pas que la Mosquée Bleue à Istanbul!

Mosquée Süleymaniye-istanbul
Les décors intérieurs sont superbes…

Mosquée-Süleymaniye-istanbul

Mosquee-Süleymaniye-istanbul

Mosquée Süleymaniye-istanbul


La Mosquée Süleymaniye est située dans un parc ravissant d’où l’on jouit d’une très belle vue sur la jonction de la Corne d’Or (nom donné au canal Haliç), du Bosphore et de la Mer de Marmara.

Mosquée Süleymaniye-istanbul

Mosquée-Süleymaniye-istanbul

Dans la rue en contrebas, des joueurs de trictrac comme on en croise beaucoup dans les cafés d’Istanbul…

istanbul-joueurs-tric-trac

Les Caravansérails (Han)

En redescendant vers Eminönü, nous passons par un quartier extrêmement commerçant. Il s’agirait des anciens caravansérails, qui se trouvent dans un véritable labyrinthe de petites rues. Là encore, le plan est inutile: il est plus amusant de flâner à l’instinct, et de demander son chemin une fois totalement perdu!

istanbul-caravansérails-han

istanbul-caravansérails-han

istanbul-caravanserails-han

Les boutiques sont organisées par spécialités : vous ne trouverez que des casseroles et autres équipements de cuisine pendant plusieurs pâtés de maisons, puis uniquement des jouets, puis uniquement du linge de maison…Le nombre de magasins par secteur est impressionnant : on se demande s’ils arrivent tous à en vivre.

istanbul-caravansérails-han

istanbul-caravanserails-han

Beyoglü

Nous traversons ensuite le Pont de Galata pour nous diriger vers le quartier de Beyoglü. Nous découvrons que les rues situées entre le Pont et la Tour de Galata sont une sorte de magasin de bricolage géant : que vous cherchiez un tournevis, un robinet ou des fils électriques, c’est le coin qu’il vous faut !

Beyoglü-istanbul

Beyoglü-istanbul

Je remarque tout à coup un chaton sortant d’une sorte d’estrade en bois qui sert d’entrée à une boutique. Puis un autre, et encore un. Il faut vous dire qu’il y a énormément de chats dans Istanbul : c’est assez frappant ! Ils semblent globalement en bonne santé et correctement nourris. Les 3 chatons  se mettent à jouer au milieu des portants d’écharpes de la boutique… Adorables !

chatons-istanbul-beyoglu

Nous décidons de ne pas monter sur la Tour de Galata vu la longueur de la file d’attente… Nous avons également une autre idée pour voir la vue : direction le Konak Café, qui possède une terrasse sur le toit offrant un panorama fantastique sur la ville. Et en plus leurs pâtisseries sont bonnes !

Beyoglü-istanbul-konak-café

Beyoglü-istanbul-tour-galata

Avenue Istiklal et Place Taksim

Nous marchons ensuite un peu au hasard en direction de la place Taksim. Le contraste avec l’autre rive est saisissant : on est ici loin de l’Istanbul traditionnelle mais plutôt dans l’Istanbul moderne, avec ses hommes affairés et ses restaurants chics. Nous arrivons à Istiklal Cadessi, l’avenue de l’Indépendance. Il s’agit d’une immense avenue commerçante. Mais là encore, on est très loin des petites boutiques de quartier : ambiance Swatch, Zara et Levis…

istanbul-Istiklal Cadessi-avenue de l'indépendance
Le long de l’avenue se trouvent de sympathiques petits passages anciens qui contrastent avec la modernité de l’avenue Istiklal. Dans ces passages, des boutiques, des restaurants et des cafés. On s’y installe pour boire un café turc, discuter entre amis ou jouer aux échecs… L’atmosphère est sympathique !

Nous arrivons à Taksim, immense place qui constitue l’un des centres névralgiques de la ville, en particulier pour les sorties nocturnes si j’ai bien compris ! Il n’y a pas une ambiance folle en ce mardi soir, d’autant qu’il fait froid (oui, cela arrive même à Istanbul !), et nous décidons de rentrer à notre appartement pour la soirée.

istanbul-place-taksim

Kadikoy

Nous prenons un Dolmus pour Kadikoy. Il s’agit d’un minibus qui dessert des lignes régulières. On attend que le Dolmus soit plein, on partage le prix entre tous les utilisateurs, et en route pour la destination! Nous avons le privilège de tester les embouteillages d’Istanbul. Nous devons traverser le Bosphore et cela bouchonne sur le pont : nous mettrons donc  1h pour rentrer, mais à 5,50 livres turques par personne on ne va trop se plaindre, au moins on aura essayé le Dolmus. J’en profite pour noter que le nombre de moyens de transport utilisés à Istanbul est impressionnant : métro, tramway, bus, dolmus, taxi, ferry et seabus (pas pareil que le ferry, je n’ai toujours pas bien compris la différence mais ce n’est pas la même compagnie qui s’en occupe, et le bateau est un gros catamaran). Cela paraît compliqué comme ça mais c’est plutôt bien organisé!

istanbul-dolmus
Je n’ai fait qu’évoquer Kadikoy jusque-là : il est temps de mettre quelques images sur ce quartier qui m’a beaucoup plu : habité par les Stambouliotes, calme et commerçant en journée mais très animé le soir, moins cher que le centre touristique, permettant de rejoindre facilement toutes les zones d’Istanbul grâce aux nombreuses lignes de ferries. Une bonne combinaison !

istanbul-kadikoy

istanbul-kadikoy

istanbul-kadikoy

Quatrième jour – Büyükada (île des Princes)

C’est déjà le dernier jour à Istanbul… Cela passe vite ! Nous décidons de nous rendre aux Iles des Princes, un archipel situé au Sud-Est d’Istanbul, dans la Mer de Marmara. Il constitue un lieu de villégiature estivale important pour les Stambouliotes. Un ferry nous y emmène directement depuis Kadikoy. L’archipel est composé de 9 îles, mais le bateau ne s’arrête que sur les quatre plus importantes.  Nous ferons escale sur la dernière uniquement, mais cela ne nous empêche pas de profiter de la vue sur les autres îles depuis le bateau.

ile-princes-istanbul

iles-princes-istanbul

Nous arrivons à Büyükada en 1h20 et commençons par une pause déjeuner au Mado. Il s’agit d’un glacier, mais ils proposent aussi des petits déjeuners et quelques plats simples. Nous ferons donc une sorte de brunch, avec une petite dégustation de leurs glaces faites à partir de lait de chèvre…Elles sont très crémeuses mais très bonnes !

dejeuner-mado-buyukada

dejeuner-mado-buyukada

Nous nous promenons ensuite sur le port, puis commençons à rentrer un peu dans l’île.

mer-marmara

ile-princes-buyukada

ferries-büyükada-istanbul

Nous croisons rapidement une calèche à cheval, qui nous propose un tour de l’île. Il faut savoir que la calèche, avec le vélo, est le moyen de se déplacer sur l’île : les véhicules motorisés ne sont pas autorisés ! Les tarifs des calèches sont réglementés, tout comme des taxis. Amusant, non ?

taxi-cheval-buyukada

Nous avons pris notre calèche au bord d’une route, mais sachez qu’en plein dans le centre, en continuant tout droit juste après la sortie de l’embarcadère, vous trouverez un immense parking où sont « garées » des dizaines de calèches. Le spectacle est impressionnant !

taxi-cheval-buyukada

caleche-büyükada

Nous optons pour un grand tour de l’ìle (70 livres). Il me semble que c’était une bonne option car cela nous a permis de voir la partie Nord de Büyükada, plus sauvage.

nor-ile-buyukada

nord-île-büyükada

caleche-buyukada

ile -princes-büyükada-istanbul

Nous découvrons les belles et grandes maisons de l’île et ses côtes plus ou moins escarpées. Nous croisons des cyclistes (pour les intéressés, sachez que l’île est vallonnée) et des chevaux et poulains en semi-liberté… Quel bonheur !

maison-ile.buyukada

cheval-liberte-büyükada

Nous finirons notre journée avec une limonade en terrasse avant de reprendre le ferry. Pas de doute, voilà une belle manière d’achever notre séjour à Istanbul

ferries-buyukada

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This