Transgaumaise Р6 jours de randonn̩e en Wallonie

par | Mis à jour le 29/09/2023 | Belgique | 0 commentaires

village-gaume

Après avoir testé la Transardennaise, je suis allée randonner sur la Transgaumaise. Cet itinéraire de randonnée en boucle permet de parcourir la Gaume, région située tout au sud de la Wallonie en Belgique, à la frontière avec la France. La Gaume, c’est un peu le “midi belge”, et j’avais lu qu’il y régnait une ambiance très chaleureuse. Je ne saurais pas dire si c’est plus que dans le reste de la Wallonie car je m’y sens toujours très bien accueillie, mais j’ai en tout cas beaucoup aimé découvrir cette jolie région et ai bien apprécié le micro-climat gaumais ainsi que ses beaux paysages vallonnés!

La Transgaumaise a été créé dans les années 90 et fait 140km au total, avec environ 2 400m de dénivelé positif. On la parcourt en général en 6 jours. A noter, la Transgaumaise peut se faire à pied mais aussi à VTT ou à vélo (avec des variantes de l’itinéraire pédestre). Il y en a pour tous les goûts! 😉

Transgaumaise – Informations pratiques

Difficulté

Comme la Transardennaise, la Transgaumaise est un parcours de randonnée qui est très abordable si vous êtes habitué à marcher. On ne rencontre aucun terrain technique : il s’agit principalement de chemins en forêt, de sentiers à travers champs ou de petites routes peu fréquentées, ce qui rend la marche plaisante.

laurene-transgaumaise-rando

Même si les dénivelés sont modérés, comme vous pourrez le constater à chaque étape, n’oubliez pas que le paysage est vallonné en Gaume (je l’ai déjà dit pas mal de fois sur ce blog, mais non la Belgique n’est pas plate!) et que certaines journées demandent de parcourir une distance assez conséquente. Je recommanderais donc cet itinéraire principalement à des personnes marchant régulièrement ou qui sont en tout cas assez sportifs, car cela peut faire beaucoup si vous n’avez pas l’habitude de randonner. Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience, envisagez peut-être de ne pas entreprendre l’itinéraire complet des 6 jours.

paysage-vallonne-gaume-belgique

Balisage, tracé et GPX

La Transgaumaise est bien indiquée par des marquages GTA de couleurs jaune et blanc tout au long de son tracé. Dans l’ensemble, le balisage est de qualité mais il y a tout de même pas mal d’endroits où il s’est effacé et n’apparaît vraiment plus clairement du tout. Je recommande, comme à l’accoutumée, de compléter votre orientation avec la trace GPX sur votre appareil GPS, montre ou application mobile. Cela vous garantira de ne pas vous égarer ou d’hésiter à des intersections. La trace GPX est disponible au téléchargement ici. De plus, la Maison de la Randonnée propose à l’achat une carte et un guide détaillé sur son site.

balisage-transgaumaise

montre-gps

Fréquentation

Difficile de vous donner une information très précise sur la fréquentation de l’itinéraire car je l’ai fait début septembre, après la période où le parcours est le plus fréquenté (en juillet-août). En septembre, je n’ai pas croisé un seul autre randonneur! En été, d’après ce que les hôtels m’ont dit c’est un itinéraire qui a du succès, mais je pense qu’il n’y a aucune crainte à avoir sur le fait qu’il y ait trop de monde, vous devriez tout de même être tranquille sur les sentiers 😉

avioth-maison

Organisation de la randonnée

Comme d’habitude, vous avez la possibilité de tout organiser vous-même ou de faire appel à une agence. Pour ma part, je suis passée par Europ’Aventure, une agence locale basée à Saint-Hubert, experte en voyages à pied et à vélo et que j’avais déjà eu pour la Transardennaise. Opter pour une agence offre plusieurs avantages. Outre la planification du voyage (comme les réservations d’hôtel), ils assurent le portage des bagages entre les hôtels, vous permettant ainsi de randonner uniquement avec un sac léger pour la journée. C’est un vrai plus pour éviter la fatigue ! Un autre bénéfice est l’organisation de transferts pour atteindre un hébergement lorsqu’il n’y a pas de possibilité de se loger à l’étape d’arrivée (il y a peu d’hôtels et chambres d’hôtes sur l’itinéraire). Vraiment pratique !

transgaumaise-guide

Pour ceux qui préfèrent planifier eux-mêmes leur périple, notez que le bivouac est interdit en Belgique. Il vous faudra donc soit opter pour un hôtel, soit trouver des habitants prêts à vous laisser installer votre tente dans leur jardin (ou bien sûr chercher un camping, mais je n’en ai pas vu). Le site “Welcome to my garden” , qui est réservé aux voyageurs pédestres et cyclistes, vous aidera à dénicher des jardins accueillants.

soleil-arbres

Ravitaillement

Il est important de noter que, comme la Transardennaise d’ailleurs, la Transgaumaise est un itinéraire très nature. C’est très agréable car cela permet de bien déconnecter à mon avis, mais cela nécessite de s’organiser un peu pour les repas, surtout si vous n’envisagez pas de dormir en hôtel ou chambres d’hôtes. Les opportunités pour faire des courses, que ce soit dans des supermarchés, épiceries ou même des boulangeries et des cafés, ne sont pas énormes. Pour ma part, je n’ai pas eu de souci car j’avais opté pour une demi-pension le soir et avais le panier-repas fourni par l’hôtel pour le midi. Cependant, si vous n’avez pas choisi cette formule, c’est un élément à anticiper. Ne misez pas non plus sur la possibilité de vous arrêter dans un café au cours de votre trajet, il y en a vraiment peu. Enfin, n’oubliez pas d’emporter de l’eau en quantité suffisante, surtout en été où il peut faire bien chaud (j’ai testé!).

pique-nique-transgaumaise

Etapes du parcours de la Transgaumaise

Jour 1 – Rabais – Torgny (27km, 590m D+)

Cette première étape de la Transgaumaise est la plus difficile, histoire de se mettre directement dans le bain 😉 Je vous rassure, elle est un peu longue mais pas dure, même s’il y a un peu de dénivelé: cela passe bien!

village-gaume

A travers les cuestas gaumaises

La Transgaumaise démarre dans la Vallée de Rabais et passe lors de cette journée par les villages d’Ethe, Gomery, Saint-Rémy, Grandcourt et enfin Torgny. C’est la journée où l’on traverse le plus de villages, en fait! Autre particularité, cette étape passe par les trois cuestas gaumaises (d’où le dénivelé). Une cuesta est une colline dont l’une des pentes a été rendue abrupte par l’érosion tandis que l’autre forme un plateau légèrement incliné. Les cuestas sont typiques de la région frontalière entre la France et la Belgique, entre Gaume et Lorraine. J’ai découvert leur existence lors de la randonnée, je ne connaissais pas du tout.

brume-matinale-chemin-transgaumaise

eglise-ethe

Au programme de cette journée, on a donc de nombreux chemins en forêt, des petits villages et de beaux points de vue (le charme d’avoir du dénivelé!), et l’on découvre ainsi la beauté des paysages vallonnés de Gaume.

lumiere-foret-transgaumaise

maison-village-gaume

gaume-wallonie-belgique

Torgny, le village le plus au sud de la Belgique

L’arrivée de l’étape se fait à Torgny, qui est classé parmi les Plus Beaux Villages de Wallonie. On comprend tout de suite pourquoi en y arrivant, c’est magnifique! Les maisons sont toutes plus belles les unes que les autres, c’est un plaisir d’y flâner. Fait amusant, Torgny est le village le plus méridional de Belgique et… on y trouve des vignes! Hé oui, le microclimat permet en effet à des vignes de pousser.

torgny-wallonie

torgny-belgique

torgny-vignes

Nuit à Torgny

J’ai logé à la chambre d’hôtes L’Escofiette, située dans une magnifique bâtisse au centre du village de Torgny. Le lieu est superbe, la propriétaire Dany ultra dynamique et sympathique et le petit déjeuner à tomber! Vraiment une excellente adresse.

chambre-hotes-escofiette-torgny

petit-dejeuner-escofiette-torgny

Jour 2 РTorgny РMontm̩dy (26km, 460m D+)

Direction la Meuse!

Cette deuxième journée est encore assez longue et présente la particularité de se dérouler essentiellement… en France! Hé oui, vous le verrez tout le long de la randonnée, on joue pas mal à saute-frontière entre la France et la Belgique.

panneau-frontiere-france

torgny-belgique

chevres-muret

Depuis Torgny, on passe en Meuse en quelques minutes, après avoir franchi la rivière Chiers, qui fait office de frontière. Après avoir marché un peu sur la route, on pénètre en forêt et l’étape est très verte: sentiers forestiers, rivière, étang mais aussi passages au milieu des champs vous attendent.

transgaumaise-riviere-meuse

laurene-etang-meuse

paysages-vaches-meuse

Découverte de Marville

La pause incontournable à faire en cours de route est Marville, une petite ville meusienne qui possède une belle église et de très beaux bâtiments, avec beaucoup de demeures en style Renaissance témoignant du riche passé de la ville (qui malheureusement n’a plus l’air très vivante de nos jours, mais qui reste très jolie).

marville-meuse

eglise-marville-meuse

meuse-marville

Il ne faut pas non plus manquer à Marville le cimetière Saint-Hilaire, devant lequel l’itinéraire passe de toutes façons. Situé en contre-haut de la ville, c’est un très beau cimetière (cela fait toujours bizarre de dire ça, mais c’est vrai!), qui présente la particularité de posséder aussi un ossuaire, le seul existant de nos jours dans le département de la Meuse.

cimetiere-saint-hilaire-marville

marville-cimetiere-saint-hilaire

Nuit à Torgny

Non, ce n’est pas une erreur, j’ai bien passé à nouveau la nuit à Torgny, à la chambre d’hôtes L’escofiette. Un transfert était organisé depuis Montmédy, ce qui était pratique et d’autant plus agréable que j’étais ravie d’y passer une deuxième nuit!

escofiette-torgny

Jour 3 РMontm̩dy РVillers-devant-Orval (19km, 310m D+)

Découverte de la citadelle de Montmédy

La journée démarre à Montmédy, où je suis déposée en voiture depuis Torgny. Marc m’épargne la montée à pied jusqu’à la citadelle de Montmédy, où il me fait faire un petit tour: vraiment sympa! Il aurait été en effet dommage de rater cette citadelle, qui domine la ville et possède de très jolis bâtiments, dont certains abritent des ateliers d’artistes.

montmedy-citadelle

citadelle-montmedy-meuse

citadelle-montmedy

Des paysages un peu monotones

Cette étape est ensuite assez monotone: je pense que c’est celle que j’ai le moins aimée de la randonnée en terme de paysages. Beaucoup de passages dans les champs, ce n’est pas ce que je préfère lorsque cela s’éternise. Heureusement, c’était toujours vallonné! 😉

champs-meuse

randonnee-transgaumaise-meuse

randonnee-meuse

Basilique d’Avioth

Voilà une jolie pause à faire en cous de route: la basilique d’Avioth trône majestueusement au milieu du paysage: on l’aperçoit de loin! L’itinéraire y passe et l’on peut donc en profiter pour découvrir également l’intérieur.

basilique-avioth-meuse

basilique-avioth

basilique-avioth-interieur

Visite de l’Abbaye d’Orval

L’Abbaye d’Orval n’est pas directement sur l”itinéraire: il faut faire un détour pour y accéder, ce que j’avais prévu de faire le lendemain, mais la propriétaire du gîte où je dormais m’a gentiment proposé de m’y emmener à mon arrivée ce jour-là. Adorable! Cela faisait longtemps que j’avais envie de visiter l’Abbaye d’Orval. Je viens régulièrement en Wallonie et cette abbaye est très connue: j’avais déjà eu maintes fois l’occasion de goûter les produits fabriqués par les moines (la bière d’abbaye (l’Orval), mais aussi le fromage d’Orval) et était curieuse de découvrir le lieu, dont j’avais déjà vu quelques photos.

abbaye-orval-belgique

abbaye-orval-ruines

Je n’ai vraiment pas été déçue, en fait l’abbaye est encore plus belle que ce que j’imaginais! Il est possible de visiter toute une partie de l’abbaye (pas les lieux réservés aux moines), ce qui donne déjà accès à de superbes endroits.

abbaye-orval-wallonie

abbaye-orval-art-deco

Dès que l’on entre dans l’enceinte de l’abbaye, un sentiment de calme et de sérénité se dégage du lieu. J’ai aussi adoré le contraste entre les ruines de l’ancienne abbaye cistercienne et la nouvelle abbaye au style mêlant inspiration romane et art déco. Le jardin de plantes médicinales est également agréable et le musée dédié à l’histoire de l’abbaye vraiment intéressant. Bref, je vous conseille vraiment de prendre le temps de visiter l’abbaye, c’est un coup de coeur!

abbaye-orval

art-contemporain-abbaye-orval

Nuit au Domaine du Vieux Château

J’ai dormi au Domaine du Vieux Château à Villers-devant-Orval, un domaine qui accueille des mariages mais possède également des gîtes et chambres. C’est un très bel endroit où l’on est vraiment bien accueilli par l’adorable propriétaire. Une super adresse pour passer une bonne nuit lors de la randonnée!

domaine-villers-devant-orval

Jour 4 РVillers-devant-Orval РSainte-C̩cile (22km, 420m D+)

Le plein de verdure

Cette étape est une journée vraiment très nature. Vous allez me dire que c’est le cas de toute la randonnée, et c’est globalement tout à fait vrai, mais cette journée l’est particulièrement car on ne traverse quasiment pas de village. On fait vraiment le plein de verdure! Le début est particulièrement agréable puisqu’on marche dans la forêt, en suivant par moments une jolie petite rivière.

chemin-forestier-transgaumaise

transgaumaise-riviere

chemin-rando-riviere

vaches-champs-transgaumaise

Nuit à Sainte-Cécile

J’ai logé à l’Hostellerie Sainte-Cécile, un petit hôtel simple au coeur du village. Mention spéciale pour la demi-pension: le dîner est vraiment excellent!

chambre-hostellerie-sainte-cecile

Jour 5 РSainte-C̩cile РLacuisine (17km, 230m D+)

Pour cette étape, deux options possibles: s’arrêter à Lacuisine, où se trouve l’hôtel, ou bien continuer jusqu’à Izel (5km plus loin) et appeler l’hôtel pour qu’il vienne vous chercher. J’ai pris la première option: souffrant d’ampoules assez conséquentes, j’étais contente de m’épargner 5km pour essayer de continuer à soigner mes pieds!

Découverte de Chassepierre

Je pense que cette journée est l’une de mes préférées de la Transgaumaise du fait de sa variété et des paysages qu’elle offre. On démarre par de la route (c’est le moment un peu pénible, d’autant que c’est assez long), mais on passe par le charmant village de Chassepierre, qui fait partie des Plus Beaux Villages de Wallonie.

chassepierre-wallonie

chassepierre-village-belgique

Au bord de la Semois

On est ici dans la Vallée de la Semois, que l’on va longer pendant la quasi totalité de la journée. On est tantôt au bord de la Semois, tantôt beaucoup plus en hauteur, en haut des gros rochers qui la bordent, ce qui donne lieu à de beaux panoramas! J’ai adoré les petits chemins forestiers longeant la rivière, qui montent et descendent sans cesse. A la fois beau et ludique, avec en bruit de fond le doux son de la rivière… Bucolique à souhait!

sentier-semois

foret-rando-transgaumaise

riviere-semois-wallonie

Je vous conseille de ne pas manquer le Rocher et point de vue de Bohanan, qui est indiqué par un petit panneau: il faut sortir de l’itinéraire sur quelques dizaines de mètres et cela vaut vraiment le coup.

laurene-rocher-bohanan

vue-semois-rocher-bohanan

Nuit à Lacuisine

J’ai logé à Lacuisine à lhôtel La Roseraie, situé au bord de l’eau, qui est agréable. L’hôtel appartient au même propriétaire que l’hôtel Aux Beaux Rivages, situé à 800m et où se déroule le dîner. On se sent un peu étrange en tant que randonneur dans ce restaurant classique au menu à 4 plats, mais au moins on est sacrément requinqué après avoir mangé!

Jour 6 – Izel – Rabais (26km, 380m D+)

En forêt

Et voilà pour finir une très belle étape, puisque celle-ci se déroule essentiellement en forêt, après avoir longé une ancienne voie ferrée jusqu’à Jamoigne puis un passage à travers champs. Parfait pour faire une dernière fois le plein de verdure avant le retour à la civilisation! Alors on respire et on profite de la beauté des arbres à perte de vue, de la lumière et de la fraîcheur…

chateau-jamoigne

lumiere-foret

foret-transgaumaise

foret-rabais

Nuit à Rabais

J’ai dormi à Rabais, à l’hôtel La Vènerie où j’avais déjà dormi la veille du départ de la randonnée. J’ai beaucoup aimé cet hôtel, situé sur les hauteurs de la Vallée de Rabais et qui offre dont une très belle vue. L’accueil est également vraiment chaleureux et les repas copieux et excellents! J’ai notamment savouré mes délicieuses frites belges de fin de rando 😉

hotel-venerie-rabais

diner-venerie-rabais

Cet article a été écrit dans le cadre d’une collaboration commerciale rémunérée avec Wallonie Tourisme. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux! L’article contient des liens d’affiliation: en réservant via ces liens, vous me permettez de recevoir une petite commission tout en ne payant pas plus cher: merci 🙂

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.