Randonnée au Fil de la Bourne dans le Vercors

par | Mis à jour le 29/09/2023 | Auvergne-Rhône-Alpes | 2 commentaires

laurene-bournillon

Une randonnée dans le Vercors, ça vous tente? Je suis allée randonner durant 3 jours sur le sentier de rando “Au fil de la Bourne”, aménagé par la communauté de communes de Saint-Marcellin Vercors Isère. La Bourne est une rivière qui est un affluent de l’Isère.  Au programme, une très jolie randonnée de 32km au total avec 1 500m de dénivelé positif environ, que vous pouvez parcourir en 2 ou 3 jours. Je l’ai faite en 3 jours, ce qui est agréable pour prendre le temps de visiter les sites traversés en cours de route mais aussi de faire des détours pour aller découvrir les pépites situées à proximité de l’itinéraire. On est ici dans le Parc naturel régional du Vercors, et il y a de superbes découvertes à faire! Pour ma part, je découvrais le Vercors et ai eu un coup de coeur pour cette randonnée: je me suis vraiment régalée pendant 3 jours et ai déjà très envie de revenir dans le coin.

Difficulté de l’itinéraire et balisage

L’itinéraire de la randonnée au Fil de la Bourne n’est globalement pas difficile: ce n’est pas un chemin technique et les étapes sont courtes. Ayez tout de même en tête qu’il y a un peu de dénivelé quand même (on est dans le Vercors, ce n’est pas plat, c’est d’aileurs aussi ce qui fait la beauté du parcours!), surtout si vous souhaitez faire les quelques détours que je vous conseille. Il y a aussi une grosse différence entre la portion située entre Saint-Nazaire-en-Royans et Châtelus, qui me semble facile et adaptée aux familles aimant marcher, et la dernière portion entre Châtelus et Rencurel, qui est plutôt réservée à des personnes sportives du fait du dénivelé conséquent. La fin grimpe vraiment, ce n’est pas si long mais il y a de quoi bien faire chauffer les cuisses 😉

au-fil-bourne

© Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté

panorama-vercors

La randonnée au Fil de la Bourne est balisée: on trouve des panneaux “Au fil de la Bourne” aux intersections principales, avec indication des villes à venir, et on suit sinon le balisage de randonnée qui est, en fonction des portions, rouge et blanc ou jaune et vert. L’ensemble est globalement bien balisé et facile à suivre mais je vous conseille, comme toujours en fait, de prendre avec vous la trace GPX, que vous pouvez suivre via une montre GPS, un GPS de rando ou une app dédiée sur votre téléphone. Cela évite d’avoir des doutes et/ou tout simplement de louper une intersection car on est distrait (oui, je parle d’expérience :-P) Retrouvez toutes les infos pratiques et la trace GPX sur le site de l’Office de Tourisme de Saint-Marcellin Vercors Isère Tourisme.

balisage-rando-fil-bourne

au-fil-bourne-pont-en-royans

balisage-pr-vercors

Jour 1 Saint-Nazaire-en-Royans – Pont-en-Royans (12km, 250m D+)

Saint-Nazaire-en-Royans

L’itinéraire de la randonnée Au fil de la Bourne démarre à Saint-Nazaire-en-Royans, un charmant petit village médiéval situé au bord de la Bourne et notamment connu pour son aqueduc enjambant la Bourne. Arrivée la veille du départ de la randonnée, j’ai pu profiter d’un magnifique coucher de soleil sur la Bourne dès le premier soir: quel accueil! J’ai ensuite dîné à l’excellente crêperie Breizh K-fé (et c’est une Bretonne qui vous le dit!) et ai dormi à l’hôtel Saint-Nazaire.

saint-nazaire-royans-vercors

coucher-soleil-bourne-saint-nazaire-royans

crepe-saint-marcellin-breizh-kfe-saint-nazaire-royans

Le parcours de la randonnée démarre dans le du centre village: on monte directement par un sentier, ce qui permet d’avoir très vite une vue magnifique sur Saint-Nazaire-en-Royans, son aqueduc, la Bourne et les montagnes du Vercors. Le long du sentier, on trouve des panneaux explicatifs permettant de mieux appréhender l’histoire de la région et les paysages environnants.

saint-nazaire-royans

panneaux-randonnee-fil-bourne

vue-bourne-montagnes-saint-nazaire-royans

Entre chemins forestiers, champs et villages

L’itinéraire alterne ensuite entre chemins en forêt et à travers champs, offrant au passage de beaux points de vue sur les environs. On traverse aussi le village d’Auberives-en-Royans, où une déviation m’a fait passer par le plateau plutôt qu’en bas: c’était bien indiqué et j’ai bien aimé passer sur les hauteurs, ce n’était pas gênant du tout.

laurene-randonnee-vercors

auberives-en-royans

panorama-bourne-vercors

Barrage et passerelle himalayenne d’Auberives-en-Royans

Après le village d’Auberives-en-Royans, on trouve le barrage d’Auberives-en-Royans, à côté duquel a été installée une passerelle himalayenne! J’adore ces passerelles, qui sont des ponts suspendus: cela bouge un peu quand on passe, je sais que cela peut être problématique pour certains, mais c’est aussi très ludique pour d’autres dont je fais partie. Même si celle-ci n’est pas bien longue, elle reste sympathique à traverser.

barrage-auberives

passerelle-mimalayenne-auberives

riviere-bourne

On repart ensuite toujours sur de jolis chemins avant d’arriver rapidement à Pont-en-Royans, l’étape du jour.

chemin-maison-vercors

chemin-champs-vercors

pont-en-royans

Pont-en-Royans

Maisons suspendues de Pont-en-Royans

Pont-en-Royans est un petit village magnifique: situé au bord de la Bourne, il est célèbre pour ses maisons suspendues. Les maisons suspendues de Pont-en-Royans ont été construites au 16e siècle et édifiées à même la roche afin de gagner du terrain sur ce lieu étroit, entouré de falaises, tout en favorisant le commerce du bois du Vercors. Ces maisons colorées sont vraiment magnifiques. Je les ai admirées en arrivant, puis suis revenue en fin d’après-midi m’installer au bord de l’eau pour les observer. Le cadre est vraiment pittoresque à souhait et plein de charme!

maisons-suspendues-pont-en-royans

pont-en-royans-maisons-suspendues

pont-en-royans-vercors

Pause à l’aire de loisirs

Il est aussi agréable de s’installer au bord de l‘aire de loisirs aménagée au bord de la Bourne, en face des maisons suspendues: des tables de pique-nique ont été installées au bord de l’eau, et on trouve aussi une petite cascade pour se rafraîchir. J’ai bien aimé m’y installer, les pieds dans l’eau, pour y manger mon sandwich.

aire-loisirs-pont-en-royans

Prendre de la hauteur

N’hésitez pas aussi à Pont-en-Royans à prendre de la hauteur. Le belvédère des trois châteaux semble être un spot incontournable, mais le chemin était malheureusement fermé au public lorsque j’y suis allée. J’ai juste démarré l’ascension avant d’être bloquée, mais cela m’a déjà permis de passer par les jolies ruelles médiévales de Pont-en-Royans et de profiter d’un joli panorama sur le village et ses environs. Je vous le conseille!

panorama-pont-en-royans

ruelles-medievales-pont-en-royans

vue-pont-en-royans

Musée de l’eau

Une autre curiosité de Pont-en-Royans est son Musée de l’eau. Le musée en lui-même mériterait un petit coup de jeune, mais la dégustation d’eaux qui est proposée dans le bar à eaux est vraiment intéressante. En goûtant à trois eaux différentes, vous allez découvrir par exemple qu’une eau peut-être sèche… hé oui! La dégustation est animée par une passionnée et vraiment intéressante, en plus d’être originale.

bar-eaux-pont-en-royans

musee-eau-pont-en-royans

degustation-eaux-pont-en-royans

Le musée de l’eau abrite également un hôtel et restaurant, où j’ai dormi et dîné. Les chambres de l’hôtel du Musée de l’Eau sont très sobres mais j’avais une vue magnifique sur les maisons suspendues depuis la mienne. Pour le dîner, rendez-vous en terrasse si la météo le permet, pour y déguster de bons plats du terroir avec vue sur la Bourne. J’ai opté (forcément!) pour des ravioles du Royans, LA spécialité locale incontournable, mais aussi pour de la tarte aux noix, autre met typique de la région.

vue-chambre-musee-eau-pont-en-royans

ravioles-royans-musee-eau

pont-en-royans-aire-loisirs

Jour 2 Pont-en-Royans РGrotte de Choranche РCh̢telus (13km, 630m D+)

Le Gorges de la Bourne

L’étape du jour quitte Pont-en-Royans en suivant la Bourne: l’itinéraire normal passe en hauteur mais j’ai du prendre d’abord la route, le sentier étant fermé du fait d’éboulements. Ce n’était pas gênant, j’étais ainsi juste au dessus de l’eau, profitant du spectacle majestueux de la Bourne s’écoulant au milieu des falaises: c’est en effet entre Pont-en-Royans et Villard-de-Lans que l’on trouve les Gorges de la Bourne.

bourne-gorges

gorges-bourne

pont-bourne-vercors

Le parcours s’éloigne ensuite un peu en prenant de la hauteur, tout en restant à proximité de la rivière. On marche ainsi sur des sentiers avec vue sur la rivière et les montagnes, c’est magnifique.

sentier-rando-vercors

paysage-vercors

vercors-anes

Détour par la Grotte de Choranche

On passe ensuite à Choranche: le parcours de la randonnée Au fil de la Bourne se contente de passer au niveau du pont de Choranche, sans entrer dans le village, mais je vous conseille si vous en avez l’énergie de faire un détour pour aller visiter la grotte de Choranche. Il faut compter 3km et un peu moins de 500m de dénivelé positif pour y accéder depuis le village de Choranche (soit 6km aller-retour), mais cela vaut largement le coup, pour la grotte elle-même bien sûr mais aussi pour la balade permettant d’y accéder.

choranche-bourne

laurene-rando-vercors

choranche-panorama

Depuis le village, le sentier qui monte en direction de la grotte est bien balisé et permet de passer par de petits hameaux aux charmantes maisons en pierre mais aussi d’accéder à de beaux panoramas.

choranche-maison-pierre

point-vue-choranche

En cours de route, vous verrez également la jolie Cascade de Tuf et, en faisant encore un tout petit détour, le lac souterrain de Gournier et sa magnifique eau bleu turquoise translucide… Elle est tellement claire que j’y ai d’ailleurs mis le pied sans m’en rendre compte!

cascade-tuf

lac-souterrain-gournier

Visite de la Grotte de Choranche

Arrivée un peu avant l’heure de ma visite, je suis allée pique-niquer sur les tables mises à disposition devant la billetterie de la grotte de Choranche: les pique-niques sont autorisés si on commande une boisson, c’est pratique et très agréable car la vue est superbe!

cafe-choranche

C’est parti ensuite pour la visite de la grotte de Choranche! Attention, on en prend vraiment plein les yeux, la grotte est magnifique. La visite a lieu uniquement lors d’une visite guidée, qui dure 1h. C’est parfait, on a ainsi plein d’explications sur les différents éléments que l’on voit, et notamment sur les fascinantes stalactites fistuleuses qui se trouvent dans la grotte. Pensez à bien vous couvrir, il fait 10 degrés toute l’année à l’intérieur de la grotte et l’on peut vite attraper froid.

visite-grotte-choranche

grotte-choranche

grotte-choranche-visite

Autre curiosité de la grotte, les aquariums abritant des protées anguillards, aussi appelés salamandres des grottes. Il ne vivent pas à l’état naturel dans la grotte de Choranche mais ont été confiés par une équipe de chercheurs. Ce sont des animaux vraiment fascinants: ils ont par exemple une capacité incroyable à régénérer leurs tissus et peuvent vivre jusqu’à 100 ans! Vraiment intéressant de les découvrir et d’en apprendre davantage sur leur vie.

protee-anguillard

grotte-choranche-vercors

lac-grotte-choranche

En route pour la Ferme du Clos à Châtelus

Après la visite, on redescend en direction de Choranche par le même chemin puis on retrouve le sentier au Fil de la Bourne pour aller jusqu’à Châtelus.

village-choranche

mairie-choranche

montagnes-vercors

L’étape du jour est en effet la Ferme du Clos, une ferme qui propose aussi des chambres d’hôtes, des chalets et un terrain de camping. J’ai eu un coup de coeur pour la Ferme du Clos et sa dynamique propriétaire Angélique: niché au milieu des montagnes, le lieu est superbe et l’on s’y sent tout de suite bien. Une superbe adresse!

ferme-clos-chatelus

chambre-hotes-ferme-clos

chatelus-ferme-clos

Jour 3 РCh̢telus РPorche de Bournillon РLa Balme-de-Rencurel (10km, 720m D+)

Traite des chèvres à la Ferme du Clos

Déjà le dernier jour sur le sentier Au fil de la Bourne! L’étape n’étant pas trop longue, je prends mon temps le matin à la Ferme du Clos. On peut en effet assister à la traite des chèvres (et même essayer de traire soi-même!) puis aller nourrir tous les animaux de la ferme, qui sont nombreux: poules, lapins, moutons… Chacun a droit à sa ration matinale! Se balader dans le magnifique cadre de la ferme, avec la lumière du matin sur les montagnes environnantes, est vraiment un bon moment.

ferme-clos-vercors

traite-chevres-ferme-clos

chevres-ferme-clos

De Châtelus à la centrale de Bournillon

Cette première partie de l’étape ne présente pas de difficulté particulière, elle ressemble aux deux premiers jours. On monte progressivement jusqu’à arriver à la centrale hydroélectrique de Bournillon, le chemin offrant au passage de magnifiques vues sur le Vercors. Que c’est beau!

fleurs-montagnes-vercors

laurene-rando-vercors

bourne-vercors

Détour au Porche de Bournillon

Voilà un détour que je vous conseille vraiment de faire: le Porche ou Grotte de Bournillon est une des cavités majeures du Vercors puisqu’il s’agit de l’un des plus grands porches d’Europe! Il faut compter 1,5km et 180m de dénivelé positif, soit 3km aller-retour par le même chemin. Le sentier est un peu aérien par moments, avec un passage sur des pierres. Ce n’est pas long, mais peut-être pas adapté à des personnes sujettes au vertige. La balade elle-même est déjà magnifique en tout cas, avec un passage par le cirque de Bournillon et une vue sur la cascade de Moulin-Marquis.

laurene-bournillon

cascade-moulin-marquis

rando-bournillon

Le porche de Bournillon est grandiose: on se sent tout petit face à sa centaine de mètres de haut!

laurene-porche-bournillon

porche-bournillon

randonnee-porche-bournillon

En route pour la partie sportive de la randonnée!

La dernière étape de la randonnée, entre la centrale de Bournillon et Rencurel, est la plus sportive de la totalité de l’itinéraire Au fil de la Bourne. On est toujours dans les Gorges de la Bourne mais cela va grimper bien sec par moments! Les paysages méritent bien cet effort: on ne distingue qu’assez peu la Bourne, qui disparaît au fur et à mesure au milieu de la végétation en contre-bas, mais on est au milieu des grosses falaises, c’est très beau. Par endroits, des barrières ont été installées, ce qui est sécurisant. En cours de route, j’en profite pour faire une pause pour déjeuner près d’une cascade: j’ai un pique-nique savoureux et très copieux préparé par Angélique de la Ferme du Clos, alors avec ce cadre en plus c’est parfait!

riviere-bourne-vercors

rando-gorges-bourne

Ne manquez pas en chemin le Belvédère supérieur d’Arbois, situé au dessus du tunnel d’Arbois et qui offre une belle vue sur les Gorges de la Bourne. C’est là qu’on se rend compte qu’on est quand même bien monté durant les derniers kilomètres 😛

belvedere-superieur-arbois

vue-gorges-bourne-belvedere-arbois

belvedere-arbois-superieur

La dernière portion ne laisse pas de répit: les hautes marches en bois qui ont été installées sont bien pratiques mais sont un sacré exercice pour les cuisses, surtout lorsqu’on porte un sac à dos bien chargé! Après le passage au Hameau du Ranc, où l’on trouve des ruines d’habitation et une table de pique-nique, cela commence à sentir l’arrivée à la Balme de Rencurel, où l’on descend gentiment. C’est là que j’ai fini mais l’itinéraire se termine officiellement à Rencurel, 2,5km plus loin (cela monte à nouveau, pour info).

marches-bois-sentier-fil-bourne

hameau-ranc

balme-rencurel

Et voilà, c’est fini! Cet itinéraire n’étant pas une boucle, il vous faudra avoir laissé une voiture sur place, prévoir un taxi ou faire de l’autostop (apparemment cela marche bien dans le Vercors) car vous ne pourrez pas retourner à Saint-Nazaire-en-Royans en transports publics, il n’y en a pas :-/

Nuit à Auberives-en-Royans

Avant de quitter le Vercors, j’ai passé une dernière nuit à Auberives-en-Royans (oui, c’est le village où l’on passe le premier jour sur l’itinéraire), au Mas de Servant. On y est très gentiment accueilli par Claude et Carine dans leur jolie maison, et on peut même profiter de la piscine pour se prélasser après cette belle randonnée! De quoi être requinqué 🙂

mas-servant-auberives-royans

Bonus: le Palais idéal du Facteur Cheval

Voilà une visite qui n’a pas grand chose à voir avec la randonnée… mais dont je vous parle rapidement car je l’ai faite lors d’une pause sur la route pour venir dans le Vercors, et je me dis que vous pourriez avoir envie de faire de même! Je rêvais depuis enfant de découvrir le Palais idéal du facteur Cheval, alors j’ai sauté sur l’occasion quand j’ai réalisé que j’allais passer à proximité de Hauterives en chemin. L’histoire est amusante: lorsque j’étais petite, j’avais un CD-ROM de l’encyclopédie Universalis et, en bonne passionnée de chevaux, la première chose que j’ai cherché était “cheval”… ce qui m’a menée à une page sur le Palais idéal du facteur Cheval, par lequel j’ai directement été fascinée. Entre l’architecture du lieu et l’histoire du palais, je me suis toujours dit qu’un jour j’irais le visiter! C’est désormais chose faite et je n’ai pas été déçue une seconde. Je vous invite à lire l’histoire incroyable du lieu sur le site du palais et à venir le découvrir par vous-même, c’est un endroit original et débordant de créativité et de sensibilité, qui ne laisse vraiment pas indifférent. Un coup de coeur pour moi!

palais-ideal-facteur-cheval

citation-palais-ideal-facteur-cheval

palais-ideal-facteur-cheval-hauterives

Cet article a été écrit dans le cadre d’une collaboration commerciale rémunérée avec Saint-Marcellin Vercors Isère Tourisme. Comme toujours, je suis restée libre de mes choix éditoriaux! L’article contient des liens d’affiliation: en réservant via ces liens, vous me permettez de recevoir une petite commission tout en ne payant pas plus cher: merci 🙂

2 Commentaires

  1. Marie-Gaëlle Gregory

    Tres tentant !

    Réponse
    • Laurène

      Merci! 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.