9 votes, average: 4,67 out of 59 votes, average: 4,67 out of 59 votes, average: 4,67 out of 59 votes, average: 4,67 out of 59 votes, average: 4,67 out of 5 (9 votes, average: 4,67 out of 5, rated)
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, average: 4,67 out of 5)
Loading...

Visite d’une chocolaterie suisse: la Maison Cailler, qui peut résister?

Mis à jour le 4/02/2019 | Suisse | 8 commentaires

Nous poursuivons notre journée à Gruyères par une petite marche digestive, qui nous conduit de Gruyères à Broc (ne pas prononcer le C au risque de passer pour un touriste…Raté de notre côté, on le saura pour la prochaine fois!). Mais pourquoi donc aller à Broc, village encore plus perdu que Gruyères? La raison est simple: c’est à Broc que se trouve la Chocolaterie Cailler…Ce serait dommage d’être si près et de ne pas la visiter, vous ne trouvez pas?

A pied de Gruyères à la Maison Cailler (à Broc)

Nous voici donc partis sur les petits chemins qui nous permettent de rejoindre Broc en 1h environ. Pour nous, ce sera plutôt 1h30: le temps de faire des pauses, des photos et des batailles d’eau.

Nous traversons la Sarine au niveau du fameux « Pont qui branle », un vieux pont de bois couvert qui s’avère ne pas du tout branler. Devant nous, un cheval est même passé dessus en trottinant: solide, le pont qui branle!

gruyeres-pont-qui-branle

Visite de la chocolaterie Cailler

Nous arrivons à Broc-fabrique 5 minutes avant l’heure de la fermeture de la billeterie. Ouf! La visite se concentre d’abord sur l’histoire du chocolat et de la Maison Cailler. Le musée est extrêmement interactif: une voix nous guide et nous donne les explications, et nous passons de salle en salle au gré des portes s’ouvrant automatiquement devant nous. Chaque salle est consacrée à un thème et comprend de nombreuses animations…On ne s’ennuie pas! L’élément commun à toutes les salles? Une délicieuse odeur de chocolat qui envahit l’espace…

broc-fabrique-chocolaterie-suisse-maison-cailler

Après l’histoire, la visite devient plus concrète. Les matières premières d’abord: fèves de cacao, noisettes et amandes…nous pouvons tout toucher, sentir, et même goûter.

broc-fabrique-chocolaterie-suisse-maison-cailler

Vient ensuite une chaîne de fabrication de « Mini-branches ». La Branche Cailler est une fine barre de praliné enrobée de chocolat au lait et de noisettes. Elles sont extrêmement célèbres ici en Suisse: on en trouve un peu partout. La chaîne débute par l’injection de fins cylindres de praliné, qui seront ensuite coupés à la bonne taille par une machine. Viennent ensuite une première réfrigération, l’enrobage avec le mélange chocolat/noisettes, une seconde réfrigération et l’alignement des mini-branches afin de les préparer pour l’étape ultime, l’emballage dans les célèbres papiers bleus, rouges ou verts. A la fin de la chaîne, les « Mini-branches » fraîchement produites nous sont offertes. Mmmm, pas mal!

broc-fabrique-chocolaterie-suisse-maison-cailler-chaine

Le bouquet final de la visite est la dégustation…Et on peut dire que Cailler ne lésine pas sur la quantité. Tous les principaux produits de la marque sont présentés sur des plateaux, en self-service. Une personne est simplement là pour veiller à la rupture de stock…et réapprovisionner immédiatement! Tout le monde s’affaire dans la pièce, allant d’un plateau à l’autre avec un air sérieux. La dégustation, de la simple gourmandise? Pas du tout! C’est un travail de longue haleine qui demande rigueur et concentration. En effet, comment comparer les chocolats si on ne les goûte pas tous, sans exception, les uns après les autres? Comment être sûr que l’on préfère les pralinés Femina ou les Ambassador sans les goûter une deuxième fois, voire une troisième pour être vraiment certain? C’est donc ainsi que l’on ressort de chez Cailler: le ventre (trop) plein de chocolats, le sourire aux lèvres et, souvenir éphémère, son chocolat favori acheté à la boutique…

broc-fabrique-chocolaterie-suisse-maison-cailler-branche

Mon assureur: Chapka

 

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This