Wahoo Elemnt Roam – Mon test et avis sur ce GPS de vélo

par | Mis à jour le 13/09/2022 | Equipement de voyage | 0 commentaires

wahoo-element-roam-guidage

Cela fait plusieurs mois que je teste le GPS Wahoo Elemnt Roam lors de mes escapades à vélo: il m’a accompagnée en Belgique, sur la Vélomaritime, sur Munich-Venise… Autant dire qu’il a vu du pays! Il s’agit du GPS le plus haut de gamme de la marque Wahoo, qui intègre notamment une cartographie en couleurs. Un modèle réputé être intéressant à la fois pour les cyclosportifs et les cyclotouristes, alors j’avais bien envie de le tester! Je vous livre ici un avis d’amateur pour une utilisation en cyclotourisme: je ne suis pas une pro des GPS et ai un usage qui reste finalement assez basique. Mais j’imagine qu’on est nombreux dans ce cas, et donc que cela peut vous intéresser 🙂

L’utilisation d’un GPS de vélo pour faire du cyclotourisme est à mon sens vraiment pratique. En fait, je dois avouer que cela m’a changé la vie: depuis que je charge les traces GPX de mes itinéraires, je ne me perds plus 😛 Non pas que je ne sache pas lire une carte, mais j’ai tendance à être un peu distraite et rate vite un balisage ou une intersection. J’apprécie le fait que mon GPS me rappelle à l’ordre en me disant que je ne suis pas sur le bon chemin. Certains diront que cela enlève une partie du charme du voyage, je veux bien le croire mais de mon côté cela m’enlève juste un des aspects galère 😉 Voici mon avis sur le Wahoo Elemnt Roam.

Caractéristiques du Wahoo Elemnt Roam

Infos techniques

  • Ecran couleurs Gorilla Glass avec filtre anti-reflets et capteur de luminosité ambiante
  • Certification IPX7 (totalement étanche)
  • Taille de l’écran: 68,6mm (2,7 pouces)
  • Poids: 94g
  • Batterie rechargeable par port USB
  • Mémoire: 4 Go

gps-velo-wahoo-element-roam

Autonomie

L’autonomie est de 17h environ. C’est vraiment bien, car il n’y a pas besoin de le recharger tous les soirs lors d’un voyage à vélo. Le temps de charge est vraiment long en revanche (environ 5h), il faut vraiment bien y penser car on ne pourra pas le recharger vite fait le temps du petit déjeuner!

Prise en main du Wahoo Elemnt Roam

Configuration via l’app Wahoo Elemnt

La quasi totalité de la configuration du GPS se fait via l’application Wahoo Elemnt sur le téléphone. Un choix de Wahoo qui peut être déroutant au départ mais s’avère bien pratique: il est nettement plus facile de faire les choses rapidement sur un écran de téléphone que sur le GPS. On peut par exemple télécharger de nouvelles cartes si besoin, personnaliser les pages du GPS, régler les LED et sons, configurer des alertes,.. C’est facile et intuitif, j’ai vraiment beaucoup aimé!

La connexion avec le téléphone est facile: un QR code s’affiche sur le GPS la première fois, on télécharge l’appli et voilà! Au cours de mes mois d’utilisation, je n’ai eu qu’une seule fois un problème de connexion en Bluetooth du GPS avec le téléphone: impossible de le connecter malgré plusieurs tentatives de redémarrage des deux côtés, j’avais même du renoncer à l’utiliser ce jour-là car je ne pouvais du coup pas charger ma trace GPX du jour! Mais je n’ai eu ce cas qu’une seule fois, sinon il s’est toujours connecté très rapidement.

app-wahoo-element

Ergonomie du Wahoo Elemnt Roam

Au niveau ergonomie, l’Elemnt Roam est très bien fait. Il est assez léger (moins que certains concurrents dans la même gamme, mais cela ne change pas grand chose à mon sens, on parle de 10 grammes…), sa taille est agréable, avec un écran assez grand, et ses boutons sont faciles à utiliser. En effet, l’écran n’est pas tactile et on trouve de gros boutons devant et sur le côté. On ne les utilise finalement qu’assez peu, l’essentiel des réglages se faisant avec le téléphone, mais on arrive facilement à s’en servir même en étant sur le vélo du fait de leur taille. Personnellement, j’ai trouvé cela bien plus simple d’utilisation que bien des écrans tactiles, surtout si l’on porte des gants et/ou lorsqu’il pleut.

J’ai trouvé l’écran très agréable d’utilisation: le capteur de luminosité ambiante permet d’avoir un écran toujours lisible, peu importe la luminosité. Et pourtant, je l’ai vraiment testé par toutes conditions météo! C’est l’une des grosses différences si vous avez l’habitude d’utiliser une appli sur votre smartphone pour vous guider: concrètement, il y a plein de moments où l’on ne voit rien… Avec l’Elemnt Roam, le problème est réglé! C’est vraiment un énorme point positif à mon sens (en plus de ne pas utiliser la batterie de son téléphone pour ça…).

On trouve également des LED sur le haut et sur le côté, qui peuvent donner des indications sur une erreur de parcours, la puissance mais aussi des notifications du téléphone. On peut les personnaliser via l’app.

gps-wahoo-element-roam

Montage sur le vélo

Deux options sont offertes pour monter le GPS sur le vélo. Soit le classique support sur la potence que l’on attache avec des liens auto-bloquants: basique, efficace, juste peu pratique si l’on souhaite l’utiliser sur plusieurs vélos (les élastiques fournis par certains concurrents sont une meilleure idée). Soit un support permettant d’avoir le GPS devant la potence, qui semble pratique mais que je n’ai pas testé car, avec ma sacoche de guidon, je ne trouvais pas l’emplacement idéal.

Vitesse d’allumage

Un des aspects que je n’ai pas aimé est le temps de démarrage du GPS, qui était en général assez long à démarrer, parfois aussi un peu long à trouver le GPS même si c’était assez variable. Si en plus je l’avais éteint en cours de route, le temps d’une visite par exemple, le temps de reprise de l’activité était vraiment long également. Disons qu’il vaut mieux anticiper un peu, et ne pas le rallumer juste au moment où l’on enfourche son vélo pour repartir…C’est le principal reproche que je ferais au Wahoo Elemnt Roam.

demarrage-wahoo-element-roam

Cartographie et guidage

Cartographie du Wahoo Elemnt Roam

Le GPS est livré avec une cartographie mondiale. Les cartes d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Océanie et d’Amérique du Sud sont déjà chargées. Les cartes de la Russie, de l’Asie et de l’Afrique peuvent être téléchargées gratuitement à l’aide du Wi-Fi. Les cartes sont assez basiques (ce ne sont pas du tout des cartes IGN) mais se sont avérées suffisantes pour mon utilisation de cyclotouriste. Je ne sais en revanche pas ce que cela donnerait pour du VTT par exemple.

wahoo-element-roam-cartographie

Charger un itinéraire

Pour charger un itinéraire, il suffit depuis son smartphone d’ouvrir la trace GPX du parcours que l’on souhaite suivre avec l’application Wahoo Elemnt et d’enregistrer le parcours, puis de synchroniser le tout.

Autre option, il est possible de connecter plusieurs appli tierces comme Strava ou Komoot. J’ai trouvé cette fonctionnalité vraiment pratique pour créer ses parcours et les importer directement dans le GPS: une fois l’appli tierce connectée, les importations sont faites automatiquement et l’on retrouve directement ses itinéraires sur l’app et le GPS, sans devoir faire une manipulation supplémentaire. Il y a aussi d’autres fonctionnalités liées à cette connexion, comme le Live Segment sur Strava (vous verrez sur votre GPS les données liées au segment Strava), mais cela intéressera plutôt les cyclosportifs je pense.

Suivre un itinéraire

Il faut ensuite sélectionner l’itinéraire sur le GPS pour le lancer. La carte en couleurs s’affiche alors et on suit très facilement son itinéraire. C’est un GPS avec une navigation “Turn by turn“: la route à suivre est clairement affichées, les LEDs et alertes sonores indiquent les changements de direction, le GPS fait un zoom sur les carrefours. Vraiment très bien fait, il est impossible de se perdre!

Si on se trompe, les LEDs s’allument en rouge et il y a un signal sonore. C’est vraiment pratique, j’aime bien que le GPS me rappelle ainsi à l’ordre, cela m’évite de me tromper trop longtemps 😉

wahoo-element-roam-guidage

Fonctionnalités supplémentaires de guidage

De plus, j’ai apprécié le fait qu’il propose dans ce cas un autre chemin pour rattraper le parcours au lieu de simplement dire de faire demi-tour (fonction Back on Track). La trace s’affiche alors en bleu jusqu’à ce que l’on retrouve l’itinéraire initial, affiché en noir. Globalement, cela fonctionne très bien, même si j’ai constaté quelques fois où le GPS optait pour des alternatives un peu complexes alors qu’il y en avait une plus simple.

fonction-back-on-track-gps-wahoo-element-roam

Il existe aussi une fonction appelée Get me Started, permettant de rejoindre le point de départ de l’itinéraire, qui apparaît aussi alors en bleu et est utile. C’est parfois le plus compliqué, trouver le départ d’une trace!

Enfin, la fonction Route to Start permet de rejoindre le début de l’itinéraire par le chemin le plus court possible. Là encore, il y a pas mal de cas où cela peut être pratique

Compteur

Le GPS sert aussi de compteur. Il fournit pas mal de données qui sont affichées au cours de l’activité: vitesse actuelle, vitesse moyenne, durée de l’activité, distance parcourue, dénivelé, pourcentage de la pente… Et encore bien d’autres choses si l’on connecte des capteurs supplémentaires (ce que je n’ai pas fait). Ces écrans de données sont paramétrables depuis l’appli.

wahoo-element-roam-gps-velo

Personnellement, ce n’est pas ce dont j’ai vraiment besoin dans mon GPS de vélo, sans doute parce que j’ai de toutes façons ma montre GPS qui me fournit des données et aussi parce que je ne suis pas dans une recherche de performance lors de mes voyages à vélo. Cela m’amuse de regarder ma moyenne, mais cela s’arrête à peu près là 😛

J’ai tout de même bien aimé en cours de route pouvoir regarder le pourcentage de la pente, par exemple: cela me sert à avoir une idée de mon ressenti et donc savoir ce que je peux faire…ou pas pour de prochains voyages! 😉

compteur-velo-wahoo-element-roam

Tarif et conclusion

Son prix hors promo est de 349,99€. Un tarif assez élevé mais le Wahoo Elemnt Roam est un GPS Haut de Gamme.

De mon côté, je le trouve un peu trop sophistiqué pour une utilisation “basique” en cyclotourisme, je pense que l’on peut facilement se contenter d’un modèle un peu moins haut de gamme. Ceci dit, la facilité de navigation, le grand écran couleur, la cartographie mondiale, la facilité d’utilisation, la connexion avec les applis tierces et la qualité générale de l’appareil sont tout de même de sérieux arguments en sa faveur et justifient le prix… A vous de voir en fonction de votre budget, de votre utilisation et de vos envies tout simplement! Une chose est sûre, c’est en tout cas un très bon GPS de vélo qui devrait vous satisfaire si vous l’achetez.

Cet article contient des liens d'affiliation: si vous achetez via ces liens, je reçois une petite commission et vous ne paierez pas plus cher. Merci d'avance! 🙂 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.