Sécurité à vélo – Mon petit guide pour voyager en toute sérénité

Mise à jour le 07/05/2024
casque-velo-abus-hyban-dos

Vous envisagez de voyager à vélo mais vous posez des questions sur la sécurité? Dans ce guide détaillé vous, je vous donne mes conseils essentiels sur la préparation, les équipements nécessaires et les comportements à adopter pour garantir votre sécurité à vélo et rouler sereinement.

Laurène Philippot
Laurène
Laurène est la créatrice du blog, où elle partage ses découvertes depuis 2011. City break, voyages à vélo, randonnées... Elle a toujours de nouvelles idées d'escapades!

Préparation avant le départ

Vérification technique du vélo

Avant de partir, il est essentiel de faire le tour de son vélo: vérifier que le cadre du vélo ne présente aucune fissure, que les freins répondent bien, que la chaîne est en bon état, que les câbles ne sont ni usés ni détendus… Une vérification des pneus pour détecter tout signe d’usure ou de coupure est également nécessaire pour éviter les crevaisons en route.

En plus de l’entretien régulier de votre vélo par vos soins, je vous conseille de le faire réviser votre vélo une fois par an par un professionnel (de préférence en debut de saison ou avant votre voyage!). Votre vélociste s’assurera ainsi que tout va bien, fera les éventuels petits réglages nécessaires et changera les pièces usées… Il vaut mieux changer une chaîne lors de la révision qu’avoir une chaîne qui lâche en plein voyage, par exemple!

laurene-velomaritime

Planification de l’itinéraire

Bien planifier son itinéraire est l’un des meilleurs moyens d’assurer sa sécurité à vélo, en choisissant des routes avec moins de trafic ou des pistes cyclables protégées de la circulation.

Je vous conseille d’utiliser des applications de vélo, qui proposent des itinéraires adaptés aux cyclistes, offrent des informations sur le type de terrain, le dénivelé et même la qualité du revêtement routier. Attention, il ne faut jamais s’y fier à 100% mais cela fonctionne tout de même globalement vraiment bien!

En complément, il est aussi possible de rechercher les avis d’autres cyclistes qui ont parcouru les mêmes itinéraires sur des forums ou des groupes Facebook par exemple. Certes, cela prend un peu de temps mais rien ne vaut l’expérience vécue sur le terrain!

fonction-back-on-track-gps-wahoo-element-roam

Équipement de sécurité du cycliste

Equipements obligatoires

En France, les équipements obligatoires pour les cyclistes sont:

  • le casque pour les enfants de moins de 12 ans
  • un gilet rétro-réfléchissant lorsque le cycliste circule hors agglomération, la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante.

Casque de vélo

Même s’il n’est pas obligatoire, le port du casque est fortement recommandé. De mon côté, je vous conseille vraiment d’en porter un. Les casques modernes sont légers et aérés, on s’y habitue très bien. Le ratio entre la contrainte engendrée par le fait de porter un casque et la protection qu’il offre ne fait pas débat à mon avis…

Sachez aussi que de nombreux accidents à vélo ont lieu sur de petits trajets, alors que l’on s’est dit qu’on n’allait pas mettre un casque “juste pour faire quelques kilomètres”… sauf que la tête subit quasiment toujours un choc si l’on vient à tomber pour une raison ou une autre (et d’expérience, cela peut arriver pour des trucs ridicules). Mon conseil est vraiment d’adopter le réflexe du port du casque à vélo, je vous assure qu’on s’y fait très bien!

Le casque que vous choisissez doit être conforme aux normes de sécurité internationale. Il doit être bien ajusté, sans basculer sur votre tête, et les sangles doivent être serrées de manière à permettre à peine le passage d’un doigt entre la sangle et votre menton. Voici par exemple celui que j’utilise le plus souvent, le casque Abus Hyban 2.0.

casque-velo-abus-hyban-dos

Vêtements réfléchissants

Les vêtements réfléchissants et les accessoires comme les brassards ou les ceintures réfléchissantes peuvent augmenter considérablement votre visibilité auprès des conducteurs, surtout pendant l’aube ou le crépuscule. Il ne faut pas hésiter à en avoir un avec soit, à sortir en cas de besoin, ou même à opter pour des gilets réfléchissants sympas que l’on porte tout le temps comme ceux de la marque Wowow.

gilet-velo-wowow

Lunettes

Même si les lunettes ne sont pas indispensables, elles s’avèrent tout de même extrêmement utiles puisqu’elles permettent de se protéger de la poussière, des branches et des insectes (ah la mouche qui arrive dans l’oeil et qui nous fait nous déséquilibrer du fait d’un mouvement malheureux…). Optez pour des lunettes de soleil ou des lunettes sans teinte selon la météo, et n’oubliez pas de mettre les lanières du casque par dessous et non au dessus des branches des lunettes. En cas de chute, cela évite que les lunettes se cassent en restant coincées et vous mettent des débris de verre dans les yeux… Il vaut mieux qu’elles soient projetées!

Equipement de sécurité du vélo

Equipements obligatoires

En France, les équipements obligatoires du vélo sont les suivants:

  • 2 freins, un à l’avant et un à l’arrière
  • un avertisseur sonore permettant d’être entendu à 50 mètres au moins (une bonne sonnette par exemple)
  • les éclairages obligatoires:
    • Des catadioptres de couleur rouge à l’arrière, de couleur blanche ou jaune à l’avant, de couleur orange sur les côtés et sur les pédales.
    • Des feux de position : une lumière jaune ou blanche à l’avant et une lumière rouge à l’arrière.

Notez que si un vélo transporte une remorque dont la largeur dépasse 1,30 mètre, les dispositifs d’éclairage doivent être ajoutés à cette dernière.

J’avoue que j’ai découvert en écrivant cet article que tous ces éclairages étaient obligatoires et je pense que nous sommes nombreux à ne pas tous les avoir (notamment sur les pédales), mais au moins vous connaissez les règles!

Bonnes pratiques pour l’éclairage et la signalisation

Bien sûr, vos besoins en éclairage dépendent de votre pratique du vélo: on ne séquipera pas de la même manière en voyage à vélo “tranquille” ou si l’on fait de la longue distance! De mon côté, je m’arrange en voyage pour ne pas avoir à rouler de nuit… Mais on n’est jamais à l’abri d’un imprévu donc il faut toujours avoir un éclairage avec soi au cas où!

Durant la journée, avoir une lumière clignotante rouge à l’arrière du vélo peut être une bonne idée pour attirer l’attention des automobilistes (oui, c’est bien autorisé contrairement à ce qu’on lit parfois, mais seulement à l’arrière). Optez pour une lumière bien puissante afin que cela soit utile.

Dès que la visibilité baisse, il est indispensable également d’avoir non seulement une bonne lumière à l’arrière mais aussi un éclairage avant suffisamment puissant pour que vous puissiez voir la route devant vous et être vu par les autres. Pensez aussi éventuellement à ajouter des réflecteurs sur les pédales (normalement obligatoires!) et les roues pour améliorer encore votre visibilité.

Comportements à adopter et à éviter

La première chose essentielle à mon sens est de ne jamais supposer que les autres vous ont vu. Peu importe que vous soyez à la bonne place/dans votre droit… Si vous avez un accident, ne pas être en tort sera secondaire.Il vaut mieux être toujours vigilant.

Deuxième chose, l’anticipation est la clé. Regardez loin devant pour essayer de prévoir les actions des véhicules, des piétons et d’autres obstacles. Restez toujours sur le qui-vive et prêt à réagir rapidement.

Voici quelques conseils supplémentaires pour assurer votre sécurité à vélo:

  • Ne roulez pas trop au bord de l’accotement, pour éviter les ornières ou gravillons
  • N’hésitez pas à vous mettre au milieu de votre voie dans certains cas, pour bien signifier à la voiture derrière de ne pas tenter de doubler si la visibilité est mauvaise ou s’il y a un obstacle devant (type terre-plein), car si vous êtes trop à droite certains tentent quand même!
  • Évitez de rouler trop près des portières des voitures stationnées (oui certaines pistes cyclables les longent et c’est bien regrettable: n’hésitez pas à vous écarter quand même) et surveillez bien le moindre mouvement de portières.
  • Essayez de communiquer clairement avec les autres, en vous servant de votre bras comme clignotant par exemple
  • Attention aux intersections, où la majorité des collisions se produisent.
  • Ralentissez toujours avant un virage, surtout sur des surfaces mouillées ou inégales.
  • Dans les virages, restez bien sur votre file car les voitures ne vous voient qu’au dernier moment. Ne coupez surtout pas sur les routes de montagne, c’est super dangereux!
  • Redoublez de vigilance lors du dépassement d’un camion : il vaut mieux mettre du poids sur le guidon pour ne pas être déséquilibré par l’appel d’air
  • Si vous roulez en groupe, roulez à deux de front ou en file indienne. Toutefois, la loi prévoit que vous devez vous mettre en file indienne la nuit, en cas de dépassement par un véhicule ou lorsque les circonstances l’exigent.

Cet article contient des liens d’affiliation.